12 histoires incroyables sur TAXI DRIVER de Martin Scorsese

Posté par michael le lundi 26 octobre 2015 il y a 2 ans

Avant de le tourner, Robert De Niro déclara que Taxi Driver avait le potentiel de devenir un film dont on se souviendrait encore 50 ans plus tard. Il reste encore 11 ans pour en être sûr mais on peut sans problèmes dire qu’il est en très bonne voie d’avoir raison. Avec une Palme d’Or et un énorme succès au box-office, l’histoire de ce chauffeur de taxi new-yorkais, vétéran de la guerre du Vietnam, devenant fou à cause de la violence et la crasse de sa ville est encore considérée comme un des chefs d’oeuvre du cinéma américain des années 70.

Voici 10 histoires incroyables que vous ne connaissiez peut-être pas sur le film de Martin Scorsese.

1. La célèbre réplique “you talkin’ to me ?” n’était pas dans le scénario.

C’est une improvisation de Robert De Niro qui s’inspira d’un concert de Bruce Springsteen à Greenwich Village juste avant la sortie de son album culte Born To Run. Lors du concert, le chanteur feint l’humilité en demandant au public l’acclamant “You talkin’ to me ?”

image

2. Paul Schrader, le scénariste du film, réécrivit entièrement le personnage de Iris pendant la préparation du film après avoir rencontré par hasard une vraie prostituée mineure.

Alors que le scénariste trainait dans un bar à une heure avancée de la nuit pendant la préparation du tournage de Taxi Driver, il fut dragué par une jeune fille. Il raconte la suite à Film Comment : “J’étais étonné de mon propre charme jusqu’à ce que je la ramène à mon hôtel et découvre que : (1) c'était une prostituée, (2) elle était mineure, (3) c'était une junkie. A la fin de la nuit, j’ai envoyé une note à Marty pour lui dire “que Iris était dans ma chambre, que nous allions prendre le petit-déjeuner à 9h et qu’il pouvait nous y rejoindre.” Nous sommes alors tous descendus et une grande partie du personnage de Iris a été réécrit à partir de cette fille qui n’arrivait à se concentrer que pendant 20 secondes. Son nom était Garth.”

image

3. Jodie Foster était loin d’être le premier choix pour jouer Iris.

Avant elle, Martin Scorsese envisagea des actrices un peu plus âgées comme Melanie Griffith (18 ans), Linda Blair (16 ans), Bo Derek (19 ans) et Carrie Fisher (19 ans). Marielle Hemingway (14 ans), elle, dût refuser le rôle sous la pression de sa famille.

image

4. Pour incarner Iris, la prostituée mineure, Jodie Foster a dû voir un psychiatre avant de commencer le tournage.

Malgré ses treize ans, la jeune actrice avait beaucoup plus d’expérience que la majorité des acteurs du film, ayant déjà tourné dans des dizaines de séries télé pour Disney et quelques films (dont Alice Ne Vit Plus Ici du même Martin Scorsese). Malgré cela, les producteurs insistèrent pour qu’elle voit un psy chargé de s’assurer qu’elle serait capable de supporter la violence très intense du film. Par ailleurs, elle était accompagnée à tout moment du tournage d’une assistante sociale chargée de s’assurer qu’elle ne soit pas là quand “Robert De Niro dit un gros mot”

image

5. Taxi Driver a été fait en grande partie grâce au film L’Arnaque.

Quand Julia et Michael Philips achètent les droits du scénario de Paul Schrader en 1973, ils sont de jeunes producteurs sans grande expérience. Tout comme Martin Scorsese. Les studios hollywoodiens ne veulent alors pas confier un film aussi risqué et violent que Taxi Driver à des “débutants”. Il faudra attendre le succès d’estime de Mean Streets et Alice Ne Vit Plus Ici, les deux précédents films de Martin Scorsese, et surtout l’énorme carton commercial de L’Arnaque avec Paul Newman et Robert Redford pour que le studio Columbia accepte de s’engager sur Taxi Driver en 1976.

image

6. Alors jeune acteur sans le sou, Robert De Niro avait eu une idée assez similaire à Taxi Driver.

Dans sa biographie de Robert De Niro, Shawn Levy raconte que Robert De Niro, alors jeune acteur au chômage décidé à s’écrire ses propres rôles, avait eu l’idée d’un “homme seul errant dans New York avec des revolvers et rêvant de meurtre.”

image

7. Robert De Niro renonça à un très gros chèque pour tourner Taxi Driver.

Sortant tout juste du Parrain II qui lui vaudra son premier Oscar, Robert De Niro s’est vu offrir un chèque de 500 000 dollars par un studio pour jouer dans plusieurs films. Une offre qu’il a décliné pour tourner Taxi Driver avec Martin Scorsese, acceptant seulement 35 000 dollars de salaire.

Paul Schrader accepta lui-aussi 35 000 dollars alors qu’il venait de vendre un autre scénario (The Yakuza) pour une somme dix fois supérieur. Idem pour Cybill Shepherd. Martin Scorsese, lui, ne prendra que 65 000 dollars. Au total, sur un budget de 1,8 millions de dollars, seuls 200 000 dollars iront aux salaires des “talents”.

image

8. Toute l’équipe du film a regretté d’avoir choisi Cybill Shepherd.

Révélée en 1971 par le chef d’oeuvre La Dernière Séance de Peter Bogdanovich (qui a quitté sa femme pour elle), Cybill Shepherd s’est vite confrontée à ses propres limites d’actrice sur Taxi Driver. Tout le monde, des producteurs au réalisateur en passant par le scénariste, se sont rapidement rendus compte que l’actrice n’était pas très bonne. Quant à Robert De Niro, il est souvent rentré en conflit avec elle à cause de la frustration.

image

image

image

9. Bernard Herrmann, le légendaire compositeur, décédera quelques heures seulement après avoir terminé la musique de Taxi Driver.

Agé de 64 ans, Herrmann était le célèbre compositeur de la musique de chefs d’oeuvre comme Les Oiseaux, La Mort Aux Trousses, Citizane Kane, Psychose ou Les Nerfs à Vif. C’est juste après avoir mis la touche finale à la musique de Taxi Driver, le 24 décembre 1975, qu’il décédera dans son sommeil à l’hôtel où il séjournait à Los Angeles. Il a été nommé à l’Oscar de la meilleure musique à titre posthume.

image

10. La saleté des rues de New York aperçue dans le film est bien réelle et due à une grève des éboueurs à l’été 1975.

Dans les années 70, New York était déjà une ville très salle. C’est d’ailleurs le thème de Taxi Driver. Mais lors du tournage du film, la ville l’était encore plus à cause d’une grève des éboueurs qui laissèrent donc des tonnes de déchets pourrir au soleil sur les trottoirs.

image

11. Martin Scorsese considère que Taxi Driver est son film “féministe”.

Dans une interview avec Roger Ebert réalisée à la sortie du film, Martin Scorsese déclarait : “Taxi Driver est mon film féministe car il montre la conclusion logique du machisme. Le film montre ce type de raisonnement, montre le genre de problèmes que les hommes ont quand ils ne pensent les femmes que comme des déesses ou des putes.”

image

12. Martin Scorsese a évité que Taxi Driver soit classé X uniquement en désaturant la couleur du sang dans la scène finale.

A la fin des années 60 jusqu’au milieu des années 80, il était très fréquent que des films hollywoodiens soient classés X aux Etats-Unis, en général pour leur grande violence ou leur contenu sexuel. Ca a été le cas par exemple de films comme Midnight Cowboy avec Dustin Hoffman et Jon Voight, Orange Mécanique de Stanley Kubrick, Le Dernier Tango à Paris avec Marlon Brando ou les premiers films Evil Dead.

Aussi absurde que cela puisse paraître, il a seulement fallu à Martin Scorsese de désaturer la couleur rouge sang de la scène finale en la transformant en une sorte de brun pour éviter ce classement signifiant une interdiction aux mineurs.

image

Sources Images : tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr,

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés