10 preuves que PULP FICTION est le film ultime des années 90

Posté par michael le dimanche 10 mai 2015 il y a 3 semaines

Voici 10 preuves que le film de Quentin Tarantino, Palme D'Or 1994, a dominé les années 90 et a changé la décennie en conséquence - pour le meilleur et pour le pire.

1. Le retour de John Travolta

Personne ne voulait de lui, y compris les producteurs du film. Mais Tarantino, dont un des films préférés est Blow Out de Brian De Palma, le voulait absolument, malgré la très longue traversée du désert de l’acteur à l’époque. Résultat : sans ce choix audacieux, les années 90 n’auraient pas donné Get Shorty, Volte/Face ou Broken Arrow !

image

2. Les gangsters excentriques

Sans les gangsters geek et excentriques de Pulp Fiction, pas de Nicolas Cage dans Kiss of death, pas de Gary Oldman dans Piège Fatal, pas de John Cusack dans Grosse Pointe Blank, pas de Arnaque, Crime et Botanique, pas de George Clooney dans Hors d'atteinte ou de Robert DeNiro dans Mafia Blues. Et la liste est encore longue…

image

3. Plein d’autres films signés “Tarantino”

Le succès de Pulp Fiction, c’est des dizaines de production (Sang Froid, Groom Service), des scénarios (Tueurs Nés, Une Nuit en Enfer…) ou d’apparitions en tant qu’acteur (Sleep With Me, Desperado, Girl 6…) qui vont inonder tout le reste des années 90 (et au-delà).

image

4. Sad Bruce Willis

Les années 80 connaissaient le happy Bruce Willis, débonnaire et malicieux dans les films d’action. Les années 90, à partir de Pulp Fiction, ont connu le sad Bruce Willis, triste et mélancolique, celui de L'Armée des 12 Singes ou de Sixième Sens.

image

5. Les bandes originales façon Mixtape

Titres anciens, titres inédits, titres rares et surtout aucune musique instrumentale originale, Tarantino créé les bandes originales de ses films, et en particulier celle de Pulp Fiction, comme une mixtape qu’il offrirait à la fille de ses rêves.

image

6. Le sampling d’influences

A partir de Pulp Fiction, la pop culture n’est plus un gros mot. Les références, on ne les dissimule plus, on les étale. De Madonna à Kung Fu, de Elvis à Jules et Jim. On en compte des centaines. Cette utilisation massive de références, on la retrouve ensuite dans les films Pixar, dans Scream et plein plein de séries télé etc.

image

7. Les acteurs

Après Pulp Fiction, les acteurs du film ont tous inondé les écrans de cinéma dans les années 90, de Ving Rhames (Mission Impossible, Les Ailes de l'enfer etc.) à Samuel L. Jackson en passant par Tim Roth.

image

8. La danse

Ne niez pas. Vous aussi, vous l’avez faite la danse de John Travolta et Uma Thurman pendant une boum, un mariage ou en boîte de nuit.

image

9. Le réalisateur façon rock-star

Les réalisateurs ne deviennent pas des rock-stars qu’on adule. Ce n’est pas leur métier et leur fonction. Sauf Quentin Tarantino. Le réalisateur est devenu une star à la même hauteur que les acteurs de ses films.

image

10. La façon dont on parle

Allez ne mentez pas… Tout le monde sait que, vous aussi, vous avez sorti des répliques de Pulp Fiction dans vos conversations. "Un Big Mac c’est un Big Mac mais ils disent "LE" Big Mac."

image

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés