10 raisons de regarder TRUE GRIT des frères Coen

Posté par michael le lundi 18 septembre 2017 il y a 7 mois

1. L’histoire

En 1870, juste après la guerre de Sécession, Mattie Ross (Hailee Steinfeld), 14 ans, réclame justice pour la mort de son père, abattu de sang-froid pour deux pièces d'or. Mais l'assassin (Josh Brolin) s'est réfugié en territoire indien et pour le retrouver et le faire pendre, Mattie engage Rooster Cogburn (Jeff Bridges), un U.S. Marshal alcoolique. Elle ne tarde pas à découvrir qu’il est en fait déjà recherché par LaBoeuf (Matt Damon), un Texas Ranger qui veut le capturer contre une belle récompense.

2. Les frères Coen

Même si beaucoup ont comparé leur No Country For Old Men à un western contemporain, les frères Coen, eux, préfèrent considérer que True Grit est leur vrai premier western, eux plutôt habitué au polar, à la comédie et au film noir grâce à des films comme Sang pour Sang, Fargo ou The Big Lebowski.

3. Produit par Steven Spielberg

True Grit marque la première collaboration des frères Coen avec Steven Spielberg qui agit, ici, en tant que producteur. Ils collaboreront à nouveau en 2015 pour le scénario du Pont des Espions mis en scène par Spielberg. C’est la deuxième fois que ce dernier produit un western après la mini-série Into The West en 2005 (à moins de compter Retour vers le futur 3 et Fievel au Far-west comme des westerns)

4. D’après un roman déjà adapté au cinéma

Avant d’être un roman, l’histoire de True Grit avait été publiée par Charles Portis comme une série feuilletonnante dans le Saturday Evening Post en 1968. Dès l’année suivante, True Grit était adapté au cinéma par Henry Hathaway avec John Wayne qui décrocha, avec ce film, son unique Oscar du meilleur acteur. Mais les frères Coen tiennent à préciser que leur version du roman n’est pas un remake mais une nouvelle adaptation du roman: “Je peux honnêtement dire que nous n’avons pas revu le premier film. L’autre film était juste quelque chose que nous avions vu quand nous étions gamins”, disaient-il au Telegraph.

5. Jeff Bridges

Acteur culte des frères Coen grâce à The Big Lebowski, Jeff Bridges est un habitué des westerns. Il avait incarné en 1995 Wild Bill Hickock dans le film éponyme de Walter Hill mais avait aussi joué dans Bad Company de Robert Benton en 1972 et Rancho Deluxe en 1975. Son père Lloyd Bridges était lui une figure habituelle des westerns de série B dans les années 50. D’ailleurs, dans la grande scène finale, c’est Bridges lui-même qui monte à cheval, sans doublure, et qui tire à deux mains.

6. Matt Damon

S’il est plutôt pour ses rôles très contemporains, Matt Damon a tourné un certain de westerns dans les années 90. Il était ainsi à l’affiche de Geronimo en 1995 et du téléfilm Les Derniers Pionniers en 1995. En 2000, juste après le succès de Will Hunting, il était également à l’affiche de De Si Beaux Chevaux, l’adaptation du roman de Cormac McCarthy. En jouant LaBoeuf, argument comique de True Grit, c’est donc un peu un retour au source pour Damon

7. La révélation Hailee Steinfeld

True Grit est le tout premier film de la jeune Hailee Steinfeld qui avait alors 16 ans. La jeune fille a été choisie parmi 15.000 autres jeunes actrices qui pouvaient soumettre leur essai via Internet ou dans des auditions traditionnelles menées dans l’Arkansas, le Mississippi, l’Oklahoma, la Caroline du Sud, le Tennessee et le Texas. “90% des gamines étaient éliminées pour une très évidente raison: elles n’étaient pas des actrices naturelles. Au-delà de ça, le scénario, en miroir du roman, est écrit dans une langue très particulière”, disaient les Coen au Hollywood Reporter. Nommée à l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle, on a depuis revu Steinfeld dans New York MelodyPitch Perfect 2The Edge of Seventeen et The Homesman, un autre western.

8. Une star à quatre pattes

Il y a un héros dans True Grit qui n’a pas son nom sur l’affiche aux côtés de Jeff Bridges, Matt Damon ou Hailee Steinfeld. C’est le petit cheval noir fidèle compagnon de Mattie, Little Blackie. Et il a fallu un bon cheval bien entraîné pour tourner la célèbre scène de la rivière : “Nous avons débuté par là, et ensuite nous avons peu à peu augmenté la distance qu'ils étaient capables de franchir à la nage. Nous en sommes arrivés à les faire nager deux fois la distance nécessaire (...), avant de dire : "ça y est, on est prêt !".”, racontait le dresseur des chevaux.

9. Les soubresauts du western

“Bien sûr que True Grit est un western mais nous n’avons jamais considéré notre film comme un western classique et, honnêtement, nous n’avons jamais vraiment pensé au genre. Nous n’avons pas parlé de John Ford ou de Sergio Leone même si nous aimons leurs films. Nous étions seulement motivé par notre amour du livre de Charles Portis”, racontaient les frères Coen au Telegraph. Cette distance face à un genre qui n’a pas connu beaucoup de succès dans les années 2000 explique peut-être un peu le colossal succès de True Grit qui a rapporté 253 millions de dollars au box-office mondial.

10. L’introduction aux frères Coen pour les enfants

Si vous voulez faire découvrir les frères Coen à un enfant, vous n’avez pas un grand choix, compte tenu de la violence générale de leur oeuvre. C’est en lisant le livre de Charles Portis à son jeune fils que Joel Coen a ainsi eu l’idée de faire une nouvelle adaptation. “Faire un film qu’une jeune fille de 14 ans ait envie de voir n’est pas quelque chose que l’on fait d’habitude. Et c’est ce qui nous a intéressé, de faire quelque chose que vous pouvez montrer à votre fille de 14 ans tout en l’appréciant aussi vous-même”, disaient les frères Coen au Los Angeles Times.

“L’histoire est dans la veine du Huck Finn  de Mark Twain. Vous avez un jeune héros, dans ce cas une héroïne, qui doit faire face à toutes sortes d’aventures. C’est facile de voir que des gamins d’un certain âge puisse aimer ça”, rajoutait Jeff Bridges.

11. La lumière

True Grit étonne beaucoup pour ses incroyables scènes de nuit. Roger Deakins, qui avait déjà travaillé sur un western avec L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford raconte : “Les plus grandes difficultés tenaient à l'immensité des lieux de tournage et à la logistique d'éclairage pour les très nombreuses scènes de nuit (...). Filmer ce genre de terrain avec un éclairage réduit est très délicat. Je voulais aussi jouer sur les couleurs dans les scènes nocturnes, conserver une dominante plus bleue que ce que j'aurais fait d'habitude, en jouant avec la lueur du feu de camp, en accentuant le contraste entre la crudité de la lumière du jour et le mystère de la nuit.”

12. Les critiques

“Ethan et Joel Coen font resurgir le plaisir des chevauchées à travers la plaine, des embuscades au détour d'un canyon, des colts qui jaillissent hors de leur holster.” - Le Monde

“L'un des meilleurs voyages de cinéma à entreprendre en ce moment.” - Télérama

“Quand les frères Coen s'aventurent dans l'Ouest américain, ça donne un festival de crasse, de trognes, d'accents et de bizarreries franchement savoureux” - Le Parisien

“True Grit”, meilleur que son modèle, est un beau western qui parvient à faire croire que le genre n'a jamais disparu.” - Première

Sources Images : tumblrtumblrtumblr,

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés