10 raisons de regarder APPALOOSA de Ed Harris

Posté par michael le lundi 11 septembre 2017 il y a 11 mois

1. L’histoire

Au Nouveau-Mexique, en pleine conquête de l'Ouest, la petite ville minière d'Appaloosa vit sous la domination du tout-puissant Randall Bragg et de ses hommes. Pour mettre fin à son règne de la terreur, la communauté fait alors appel au marshal Virgil Cole et à son adjoint, Everett Hitch, réputés pour avoir ramené la paix et la justice dans des villes où plus aucune loi n'avait cours.

image

2. D’après le roman de Robert B. Parker

Surtout connu pour ses romans de détectives, Robert B. Parker a influencé de nombreux auteurs de polars comme Harlan Coben et Dennis Lehane. On lui doit en particulier la série des Spenser qui, très tôt, incorpore une vaste diversité de personnages à une époque où c’était peu courant. Le personnage sera adapté à la télé en 1985 dans une très populaire série, tout comme son autre célèbre création, Jesse Stone. Il est également l’auteur de livres pour enfants et de western comme Appaloosa publié en 2005.

image

3. Ed Harris, un réalisateur rare

Quand il passe derrière la caméra pour Appaloosa, Ed Harris n’a pas réalisé depuis plus de dix ans et le biopic du peintre américain Pollock qui lui a valu une nomination à l’Oscar du meilleur acteur en 2001. Car on connaît surtout Ed Harris comme un des acteurs les plus charismatiques des années 90 grâce à des rôles cultes dans Abyss de James Cameron, Apollo 13The Rock ou The Truman Show.

image

4. Viggo Mortensen

C’est un acteur rare qui ne donne pas si facilement son accord. Révélé au grand public par le rôle emblématique d’Aragorn dans la trilogie du Seigneur des Anneaux, l’acteur américain n’hésite en effet pas à sortir de sa zone de confort. Car si on le voit dans des films américains comme Appaloosa, le récent Captain Fantastic ou La Route, il s’aventure sur des terrains souvent plus risqués comme le film expérimental argentin Jauja ou le western franco-algérien Loin des Hommes.

image

5. Un duo qui se connaît bien

Ed Harris a raconté à Collider : “J’ai travaillé avec Viggo sur History of Violence et j’ai vraiment aimé travailler avec lui et apprendre à le connaître. Je lui ai donc montré le livre après l’avoir lu... en fait, selon Viggo, je lui ai donné quand nous montrions History of Violence au Festival de Toronto. Et il l’a aimé. Il s’est engagé une fois le scénario écrit, ce qui m’a certainement aidé à le faire financer.”

image

6. Un buddy-movie de l’ouest

Ed Harris a raconté : “J'ai été immédiatement séduit par la relation entre Cole et Hitch. Dès les premiers chapitres, j'ai adoré les dialogues et je me suis passionné pour leur amitié. Ce sont deux durs à cuire qui ont chevauché ensemble pendant plus de douze ans et qui se connaissent par coeur. Ils n'ont pas besoin de beaucoup parler pour s'expliquer ; ils se comprennent à demi-mot, d'instinct. Ils sont bien l'un avec l'autre et se respectent énormément. Et puis, lorsqu'ils sont ensemble, ces deux-là ont un sens de l'humour exceptionnel”, rajoutant à Collider : “Ils auraient pu être athlètes ou flics et j’aurais probablement été attiré par cette histoire. C’était une heureuse coïncidence que l’histoire se déroule dans l’Ouest en 1882 et qu’ils soient des hommes de loi et chevauchent dans les grands espaces.”

image

7. Un des derniers grands westerns

C’est un genre qui est devenu rare, malgré de grandes réussites comme Open Range de Kevin Costner, L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford avec Brad Pitt, 3h10 pour Yuma de James Mangold ou True Grit des frères Coen. Comme le disait Ed Harris à Entertainment Weekly, “vous pouvez compter sur une main, voire la moitié d’une main, les westerns qui ont été des succès au box-office ces dernières années.”

Davantage dans la veine des westerns classiques comme La Poursuite Infernale ou L’Homme qui tua Liberty Valance, Appaloosa n’est toutefois pas de ces westerns révisionnistes et crépusculaires, façon Impitoyable de Clint Eastwood.

8. Renée Zellweger

Ed Harris a raconté à Collider : “J’avais parlé à Diane Lane très tôt du rôle et elle m’a dit être intéressée. Mais au moment où ça devenait sérieux, elle s’est retirée. J’ai essayé de penser à une autre actrice avec qui je voulais travailler et on m’a suggéré Renée. Je n’avais jamais travaillé avec elle, je ne l’avais jamais rencontrée mais j’avais toujours trouvé son travail intriguant. Elle s’est vraiment enthousiasmée pour le scénario et le personnage.”

image

9. Des acteurs inhabituels pour un western

Entre Ed Harris, Viggo Mortensen, Renée Zellweger et Jeremy Irons (qui incarne Bragg, le méchant), aucun n’avait réellement joué dans un western, même s’ils ont tous flirté avec le genre (Zellweger avec Cold Mountain, Mortensen avec un petit rôle dans Young Guns II et Ed Harris dans un téléfilm). On a depuis vu Ed Harris dans la série Westworld.

image

10. Les critiques

“Une excellente surprise (...) avec une véritable force de cinéma” - Les Cahiers du cinéma

“Appaloosa est un western un peu décalé, parsemé d'humour, explorant un territoire fictif inhabituel” - Le Monde

“Un plaisir classique qui ne se boude pas.” - Ouest France

“Les deux acteurs principaux (...) ont une absolue confiance l'un en l'autre. C'est la raison de leur succès. Et c'est un plaisir de les voir interagir et s'exprimer” - Première

“Ed Harris aborde le western sans intention de révolutionner le genre, avec la même modestie dont il afait preuve en réalisant son biopic du peintre Pollock” - Télérama

image

Sources Images : allociné

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés