10 histoires incroyables sur SHAKESPEARE IN LOVE

Posté par michael le lundi 2 juillet 2018 il y a 2 semaines

Dans Shakespeare In Love, Lady Viola (Gwyneth Paltrow), une jeune aristocrate, rêve de devenir actrice ce qui est interdit aux femmes. Elle décide donc de se déguiser en homme pour intégrer la pièce que monte William Shakespeare (Joseph Fiennes), un jeune dramaturge criblé de dettes dont le seul espoir est une pièce, "Roméo et Ethel, la fille du pirate". Voici dix histoires incroyables que vous ne connaissiez peut-être pas sur un des films les plus romantiques du monde.

1. La personne qui, la première, a eu l’idée originale de Shakespeare In Love n’est pas créditée au générique

Marc Norman, qui est lui crédité comme co-scénariste avec Tom Stoppard au générique de Shakespeare In Love, a raconté en 1998 au Chicago Tribune: “J’ai des jumeaux - qui ont maintenant 29 ans - et, très tôt, ils se sont mis en tête que ce serait une bonne idée de trouver des idées de films pour moi. Zack était à l’Université de Boston où il prenait un cursus de 4 ans en théâtre. Il m’a appelé d’une cabine téléphonique un matin avec cette idée pour un film sur les débuts de Shakespeare comme dramaturge. Je me suis dit que c’était un bon concept pour un film mais ça m’a pris plusieurs années pour arriver à en faire quelque chose. Le truc avec votre enfant qui vous donne une idée est que vous ne voulez pas avoir à lui dire que vous ne pouvez pas le faire.”

  

  

  

2. Shakespeare In Love est passé très près d’avoir Julia Roberts comme héroïne

Après avoir écrit le scénario de Shakespeare In Love, Marc Norman l’a montré au réalisateur Edward Zwick (Glory, Le Dernier Samouraï, Blood Diamond...) qui était, à l’époque, son voisin. Grâce à lui, il le vend au studio Universal qui demande des réécritures à Tom Stoppard qui vient d’écrire et réaliser une adaptation de Rosencrantz and Guildenstern Are Dead, sa pièce absurde et tragi-comique sur deux personnages mineurs de Hamlet. Julia Roberts tombe alors amoureuse du script final et accepte d’incarner Viola. Mais l’actrice veut absolument Daniel Day-Lewis dans le rôle de Shakespeare. Devant son refus, l’actrice se retire, condamnant le scénario à rester dans un tiroir pendant sept ans.

  

  

3. Il est très important de ne pas prendre Shakespeare In Love au sérieux

William Shakespeare n’a en effet pas eu besoin de beaucoup d’inspiration pour écrire “Roméo et Juliette”. Dans la réalité, il n’a en effet juste eu qu’à adapter pour le théâtre le poème italien “Romeo e Giulietta” de Matteo Bandello qui a été traduit pour la première fois en anglais en 1562 par Arthur Brooke sous le titre “The Tragical History of Romeus and Juliet”, soit plus de trente ans avant la parution de Roméo et Juliette par Shakespeare.

Il y a par ailleurs de nombreux anachronismes dans le film. La maison de Wessex, dont fait partie le personnage incarné par Colin Firth, s’est par exemple éteinte en 1125, presque 500 ans avant l’action du film. Les colonies de Virginie et ses plantations de tabac ont elles été installées qu’en 1607, soit dix ans après l’action du film. Quant à la Reine Elizabeth I, jamais elle n’est rentrée dans un théâtre de sa vie. Quant à la pièce “La Nuit des Rois” que Shakespeare écrit juste après “Roméo et Juliette” dans le film, elle a en fait été écrite six ans plus tard après que le dramaturge en a écrit dix autres entre temps.

  

  

4. Si Shakespeare In Love n’a aucune valeur historique, les lycéens américains ont quand même pu apprendre sur le barde grâce à Gwyneth Paltrow, Joseph Fiennes, Ben Affleck ou Dame Judi Dench

Dans le cadre de la promotion du film, la société Miramax a en effet produit un programme éducatif destiné aux lycéens américains dans lequel les acteurs du film leur racontent la vie de Shakespeare dans l’Angleterre du 16e siècle en se basant sur des images du film. Vous pouvez regarder cette vidéo ici.

  

  

5. L’histoire de Shakespeare In Love n’est pas si originale

La vie de William Shakespeare entre 20 et 30 ans reste très mystérieuse à la plupart des historiens. C’est donc dans cette brèche que se sont infiltrés les scénaristes de Shakespeare In Love mais aussi de nombreux autres auteurs avant eux. Le film a en effet de nombreuses similarités avec le roman “No Bed For Bacon” de Caryl Brahms écrit en 1941 qui raconte lui aussi une histoire d’amour fictive de Shakespeare avec celle qui lui inspirera ses futures pièces. Il partage également un histoire commune avec la pièce “Shakespeare amoureux” écrite en 1804 par le dramaturge français Alexandre Duval.

6. Shakespeare In Love est rempli de références à l’oeuvre future de Shakespeare et à la littérature elizabethienne en général

On peut par exemple entendre un puritain hurler dans la rue à Shakespeare la célèbre réplique de Mercutio dans Roméo et Juliette "a plague on both your houses". Le célèbre crâne de Hamlet est également plusieurs vu ou mentionné. Quant au personnage de Viola, il est une référence au personnage principal qui s’habille en homme dans “La Nuit des Rois”. Le poème qu’écrit Will à Viola débute par ailleurs comme le “Sonnet 18″ de Shakespeare : "Shall I compare thee to a summer's day?". Dans la scène du bateau, il emprunte également au “Sonnet 30″: "My mistress’ eyes are nothing like the sun"

7. Le Prince Edouard, plus jeune fils de la Reine Elizabeth II, tire son nom de Shakespeare In Love

En 1999, au mariage du Prince Edouard, le frère de Charles, sa mère s’apprêtait à lui donner le titre de Duc de Cambridge quand il demanda à être plutôt appelé Comte de Wessex. En voyant Shakespeare in Love quelques jours plus tôt, il aurait aimé le son de Wessex, du nom de Lord Wessex incarné par Colin Firth. Lui et sa femme Sophie sont donc désormais le comte et la comtesse de Wessex, alors que le titre de Duc de Cambridge a été attribué plus tard au Prince William lors de son mariage avec Kate Middleton en 2011.

  

  

8. Gwyneth Paltrow a d’abord refusé le rôle à cause de Brad Pitt

Elle a raconté à Howard Stern en 2015:  “Je fais beaucoup de films avec Miramax à l’époque et ils m’ont demandé de faire Shakespeare In Love que j’ai refusé parce que j’avais déjà fait toutes ces autres choses avec eux. Entre temps, ils ont demandé à d’autres actrices. Puis, j’ai croisé ce type, Paul Webster, qui était producteur à Miramax et qui m’a demandé pourquoi j’avais refusé Shakespeare In Love. Mais moi je savais pourquoi: parce que je venais de rompre avec Brad Pitt et j’étais très triste et je ne voulais pas travailler et toutes ces absurdités.”

  

  

9. Shakespeare In Love est la cause de ce qui a été largement perçu comme la plus grande des injustices cinéphiles de l’histoire

Régulièrement, les Oscars se plantent, ne récompensant pas forcément les films qui compteront dans le futur. On pense par exemple à 1990 quand ils préférèrent récompenser Danse avec les Loups en snobant Les Affranchis de Martin Scorsese ou à 2006 quand ils récompensèrent Collision au détriment de Brokeback Mountain. C’est aussi ce qui est arrivé en 1999 quand Shakespeare In Love remporta l’Oscar du meilleur film (et six autres statuettes) en battant Il Faut sauver le soldat Ryan de Steven Spielberg qui dût se contenter de l’Oscar du meilleur réalisateur (et de quatre autres statuettes).

10. Judi Dench a reçu un Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour seulement 8 minutes à l’écran

Mais l’actrice anglaise, qui incarnait la reine Elizabeth I dans Shakespeare in Love, n’a pas battu le record. En 1977, Beatrice Straight a décroché un Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour sa courte apparition de 5 minutes et 40 secondes dans Network.

Pour l’anecdote, Hermione Baddeley avait, elle, été nommée en 1960 pour seulement... 2 minutes et 20 secondes dans Les Chemins de la haute ville.

  

  

Sources Images : tumblrtumblrtumblrtumblrtumblrtumblrtumblrtumblrtumblrtumblr

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés