11 histoires incroyables sur AMICALEMENT VOTRE

Posté par michael le mercredi 2 août 2017 il y a 4 mois

Le pitch était simple: deux playboys millionnaires, l’un américain, l’autre britannique, s’associent à contre coeur pour résoudre des crimes impunies. Série la plus cher de son époque, Amicalement Votre n’aura pas le succès escompté aux Etats-Unis mais deviendra culte dans toute l’Europe. Voici dix histoires incroyables que vous ne connaissiez peut-être pas sur l’association de Danny Wilde (Tony Curtis) et Lord Brett Sinclair (Roger Moore).

1. Amicalement Votre n’existerait pas sans une autre série, Le Saint

C’est le dix-huitième épisode de la sixième et dernière saison de la série Le Saint qui donna l’idée à ses producteurs, Robert S. Baker et Lew Grade, de créer Amicalement Votre. Dans cet épisode intitulé “Le Roi”, Simon Templar (incarné par Roger Moore) s’associe à un Américain ayant fait fortune dans le pétrole dans une aventure se déroulant autour du casino de Monte-Carlo.

2. Tony Curtis n’était pas le premier choix pour incarner Danny Wilde

Robert S. Baker et Le Grade ont d’abord été voir Rock Hudson et Glenn Ford qui ont tous les deux refusé le rôle. Ils ont ensuite pensé à Tony Curtis malgré son agent leur disant qu’il n’accepterait pas de les voir. Mais Curtis a accepté. Lew Grade a raconté leur rencontre à The Independent : “Je lui ai dit, ‘Excusez-moi, monsieur, comment dois-je vous appeler? Parce que si vous faites cette série, vous pourrez m’appeler comme vous voulez.’ A partir de ce jour, on a eu la meilleure relation. Il m’appréciait beaucoup. J’étais une tête brûlée. Je ne faisais pas les choses selon un plan. Et il aimait ça.”

3. Roger Moore a accepté de jouer dans Amicalement Votre... pour la Reine

Fatigué de jouer dans une série après sept ans à tourner Le Saint, Roger Moore n’avait envie de s’engager à nouveau sur Amicalement Votre. Mais il s’est laissé convaincre par un argument imparable comme il l’a raconté à The Independent: “J’ai eu un appel de Lew qui me demandait de venir à son bureau. Quand je suis arrivé, il m’a dit : ‘OK, nous allons faire Amicalement Votre.’ Je lui ai dit que je ne voulais plus faire de télévision. Il m’a dit: ‘Ecoute, le pays a besoin d’argent. La Reine, pense à ta Reine, elle a besoin de l’argent.’ C’était très difficile de dire non à Lew car si tu commençais à argumenter il te fourrais un cigare dans la bouche.” 

4. C’est Tony Curtis qui a fait arrêter de fumer à Roger Moore

La première fois que Tony Curtis et Roger Moore se rencontre, c’est dans la maison à Hollywood de Curtis. L’acteur américain étant un fervent militant anti-tabac, on avait prévenu Moore de ne pas fumer. “Je fumais des cigarettes comme un idiot à cette époque. Après une heure, j’ai demandé si je pouvais fumer. Tony a ouvert toutes les fenêtres dans la pièce, a allumé un ventilateur et m’a posé sur les genoux un livre très lourd sur les horreurs du cancer du poumon. J’ai arrêté de fumer deux jours plus tard”, a raconté l’acteur britannique.

5. L’arrivée de Tony Curtis en Angleterre pour commencer le tournage s’est pas déroulée dans le calme

Si l’acteur n’était pas fan de tabac, il n’avait pas du tout la même attitude concernant la marijuana. A son arrivée à l’aéroport d’Heathrow, il s’est donc fait arrêter avec une petite quantité de drogue sur lui, lui valant une amende de £50 et quelques petites piques des comédiens de l’époque. “Tony Curtis était toujours en train de voler au dessus de l’aéroport de Londres trois mois après avoir supposément atterri”, se moquera Bob Hope.  Roger Moore, lui, offrit un album souvenir intitulé “Comment entrer dans un pays sans que personne ne sache que vous êtes là” avec toutes les coupures de presse sur sa mésaventure.

6. Tony Curtis pouvait être très difficile à gérer sur le tournage de Amicalement Votre

Robert S. Baker révélait ainsi à The Independent: “Tony pouvait être irritable. Il arrivait le matin comme une tornade, tout le monde dégageant sur son passage. Ensuite, il sortait de sa loge une demi-heure en retard et embrassait tout le monde après avoir fumé quelques joints. Tant que Tony avait fumé ses joints, il était agréable. Mais quand ce n’était pas le cas, il pouvait être très difficile. Vous deviez toujours le prendre avec des pincettes.”

7. Tony Curtis et Roger Moore ne s’entendaient pas bien

Malgré leurs nombreux démentis aux cours des années, les deux acteurs, aussi différents dans la vie que l’étaient leurs personnages, ne s’entendaient pas très bien. C’est par exemple ce qu’affirmait l’actrice Joan Collins venu participer, en tant que guest-star, un des épisodes de la série. Val Guest, le réalisateur de la série, a lui raconté cette savoureuse anecdote au British Film Institute:

“Tony fumait beaucoup de cannabis à l’époque et je lui disais tout le temps d’aller fumer un joint parce que, sinon, il s’en prenait toujours à quelque chose qui n’allait pas. Un jour que nous tournions sur la Croisette à Cannes, avec une large foule autour de nous, Tony Curtis est arrivé pour faire sa scène et il s’en prenait à sa costumière en lui disant qu’elle n’avait pas ça bien, qu’elle n’aurait pas du faire ça comme ça, qu’à Hollywood elle aurait été virée. Et Roger Moore s’est approché de lui, l’a pris par le revers de la veste, l’a regardé droit dans les yeux et lui a dit : ‘Quand je pense que ces lèvres ont embrassé Piper Laurie.’ Toute la Croisette s’est effondrée, toute l’équipe technique s’est effondrée.”

8. Roger Moore créait ses costumes lui-même

Grâce à un véritable intérêt pour la mode masculine, Roger Moore décida de dessiner lui-même les costumes de Lord Sinclair. Il est même crédité au générique pour ce travail qu’il voulait à l’époque décliner dans une ligne de prêt-à-porter. “Je suis si paresseux que je n’ai jamais rien fait avec ça. J’aurais pu être Beckham avant Beckham”, s’amusait-il en 2006.

9. La célèbre plaque “BS1″ de l’Aston Martin ne sont pas pour “Brett Sinclair”

Les plaques de la célèbre Aston Martin DBS V8 jaune de Brett Sinclair étaient en fait la propriété de Billy Smart, un manager de cirque. Dans l’épisode 2 intitulé “Les Pièces d’or”, on peut toutefois voir la plaque d’origine “PPP 6H” après que le velcro pour accrocher les célèbres plaques a lâché.

10. Les raisons de l'arrêt de Amicalement Votre sont très floues

Composée de seulement de 24 épisodes, la série s’est arrêtée en 1972 après une saison. La première raison invoquée est l’insuccès de la série aux Etats-Unis où ABC n’a diffusé que 20 épisodes. Selon Tony Curtis, “ils ont mis la série à 21h ou 22h. La série les embarrassait, ces idiots à ABC. Ils pensaient tout savoir. Ils racontaient que de la merde.” Mais le succès à l’international permettait à la série d’être viable, sauf que les producteurs voulaient réduire les coûts, comme le raconte Curtis: “Roger et moi pensions que ce n’était pas viable car nous n’allions pas apporter le même savoir-faire à la série. Nous voulions aller dans des endroits exotiques comme Hong Kong ou l’Amérique du Sud et montrer des jolies filles du monde entier. Et vous savez que tous les pays ont de jolies filles. Mais ils ont zappé cette idée. Ils ont fait une grosse erreur. Alors on a arrêté la série.” Pour le producteur Robert Baker, le problème venait surtout de Roger Moore: “Lew voulait faire plus d’épisodes mais Roger ne voulait pas car, au moment de signer, Roger se voyait offrir le rôle de Bond.” Lew Grade pense alors remplacer Moore par Noel Harrison, le fils de Rex Harrison (l’acteur de My Fair Lady) mais Baker le dissuade, convaincu que la série ne fonctionne qu’avec Curtis et Moore.

11. Amicalement Votre doit une grande partie de son succès à ses doubleurs

Beaucoup d’experts attribuent l’étonnant succès de la série dans le monde non-anglo-saxons aux très larges souplesses que prenaient les doubleurs avec les dialogues originaux. En Allemagne, par exemple, les doubleurs n’hésitaient pas à faire des références improvisées à James Bond ou à passer le quatrième mur en improvisant des répliques comme “tu dois accélérer car sinon tu vas être en décalage” ou “Arrête les grands discours ou sinon ils vont annuler le prochain épisode”. Idem en France avec Claude Bertrand (Roger Moore) et Michel Roux (Tony Curtis) qui s’en sont donné à coeur-joie.

Sources Images : tumblrtumblrtumblrtumblrtumblrtumblrpinterest,

Série TV Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés