10 histoires incroyables sur INDEPENDENCE DAY avec Will Smith

Posté par michael le mercredi 5 juillet 2017 il y a 2 mois

L’histoire du Prince de Bel-Air qui combat une invasion extra-terrestre est le 5e plus gros succès du box-office des années 90, un des blockbusters les plus fun, iconique et badass de l’histoire du cinéma. Voici dix histoires incroyables que vous ne connaissiez peut-être pas sur Independence Day.

1. Independence Day a perdu son support de l’armée

Comme elle le fait régulièrement avec des films hollywoodiens depuis Top Gun, l’armée avait accordé son soutien logistique à la production de Independence Day. Elle s’était ainsi engagée à fournir des avions, véhicules et accessoires. Mais elle avait posé une condition, que soit supprimé du film les mentions de la Zone 51. La production a refusé et a donc dû se contenter d’un seul avion qu’elle a réutilisé à de multiples reprises. Les autres avions sont des maquettes ou des effets spéciaux numériques.

2. Il y a de nombreuses références à La Guerre des Mondes dans Independence Day

L’idée du virus informatique détruisant les aliens est ainsi directement inspiré du film de 1953 lui-même basé sur le roman de H.G. Wells écrit en 1898, qui raconte également une invasion extra-terrestre. Dans le film (et le roman), c’est en effet un virus biologique (présent naturellement dans notre atmosphère) qui décime les envahisseurs. Mais la base aérienne où est stationné le personnage de Will Smith est aussi une référence à La Guerre des Mondes. La Marine Corps Air Station El Toro était également la base d’où partait le bombardier atomique qui échouait à détruire les aliens dans le classique de la science-fiction.

3. Les auteurs de Independence Day ont une parfaite réponse à ceux qui trouvent l’idée du virus informatique “tirée par les cheveux”

Dans Independence Day, le personnage incarné par Jeff Goldblum parvient à détruire les aliens en introduisant dans leur système un virus informatique. Et Dean Devlin, le co-scénariste du film, a la réponse pour les plus sceptiques: “Ce que le personnage de Jeff Goldblum découvre est que la structure de programmation du vaisseau alien est en code binaire. Et comme tout programmeur débutant le sait, le code binaire est une série de un et de zéro. Ce que le personnage de Goldbum fait est donc de transformer les un en zéro et les zéro en un, inversant le code qui était envoyé.”

Notez par ailleurs qu’il y avait une scène au début du film qui expliquait que la technologie des ordinateurs dans Independence Day étaient directement liée à une technologie alien découverte sur la Zone 51. Une scène qui a finalement été coupée au montage final.

4. Jeff Goldblum dit deux fois la même réplique dans deux films différents

En 1993, dans Jurassic Park, Jeff Goldblum, alors dans un jeep tentant d’échapper à un dinosaure, avait improvisé la réplique “Must Go Faster”. Trois ans plus tard, dans Independence Day, il a, sans s’en rendre compte, redit la réplique alors qu’il était dans un vaisseau spatial tentant d’échapper à des vaisseaux spatiaux aliens. Et d’après ce qu’il a raconté à GQ, Steven Spielberg n’était pas content !

D’après Dean Devlin, Jeff Goldblum et Will Smith ont ainsi improvisé la plupart de leurs répliques dans la scène où ils tentent d’échapper au vaisseau-mère alien. La légende veut également que Will Smith a improvisé sa réplique culte "qu'est-ce que c'est que cette odeur?" non pas en réaction à l'alien mais plutôt à l'odeur pestilentielle qui se dégageait du lac Utah (à proximité du tournage) où un banc de crevettes était récemment mort.

5. Le rôle du Président des Etats-Unis était destiné à Kevin Spacey

Ami d’enfance de l’acteur, Dean Devlin avait écrit le rôle du Président avec Kevin Spacey en tête. Mais le studio Fox pensait que le futur acteur oscarisé de American Beauty n’était pas assez une star pour le rôle. “On s’est engueulé”, disait ainsi Devlin au Hollywood Reporter. “Le cadre, qui n’est plus là, m’a dit qu’il ne pensait pas que Kevin Spacey était une star de cinéma.”

6. Matthew Perry avait un rôle dans Independence Day

La star de la série Friends s’était vue offrir le rôle du Capitaine Jimmy “Raven” Wilder, le meilleur ami du personnage de Will Smith. Mais il abandonna le rôle au profit de Harry Connick Jr. Mais son père, John Bennett Perry, joue, lui, dans le film: il tient le rôle d’un agent du Secret Service.

7. Independence Day a été censuré au Liban

En 1996, le Washington Post rapporte que “le Hezbollah a publié un communiqué appelant le film de Roland Emmerich ‘de la propagande pour le soi-disant génie des Juifs et leur intérêt pour l’humanité’.” Les spectateurs libanais ne pouvaient ainsi pas voir la scène dans laquelle le personnage de Judd Hirsch, portant une kippa, fait prier un groupe de soldat et d’employés de la maison blanche, ainsi que la scène - très furtive - où l’on voit des soldats israéliens luttant main dans la main avec les Arabes conte les aliens.

8. Independence Day a bien failli s’appeler Doomsday

C’est Warner Bros. qui détenait les droits du titre après un film de 1983 avec David Keith et Kathleen Quinlan. Dean Devlin, Roland Emmerich et Bill Pullman ont donc trouvé une solution radicale pour convaincre la 20th Century Fox de racheter le titre, comme Bill Pullman l’a raconté à Complex: “On a pensé à avancer le tournage de la scène du discours car Fox voulait utiliser le titre Doomsday. Ca aurait été un très mauvais titre. Ayant déjà vécu l’expérience d’être coincé dans un film avec un mauvais titre, il était urgent de filmer et montrer la scène avec les mots “Aujourd’hui, nous célébrons notre Jour de l’Independence” pour prouver pourquoi le film devait avoir ce titre. J’ai ressenti l’urgence du moment à le fair bien.”

9. Le célèbre discours du Président est directement inspiré par la pièce de Shakespeare Henry V

Michael Waldman, la plume de Bill Clinton, a raconté à Complex : “Le discours est évidemment très proche du discours de la St Crispin Day prononcé par Henry V avant la bataille d’Azincourt, où le roi Henry mène ses hommes, dépassés en nombre, à la bataille. Dans le discours de Independence Day, le Président dit “Le 4 juillet ne sera plus connu comme une fête américaine” tandis que Henry V dit “Ce jour est appelé la fête de saint Crépin : celui qui aura survécu à cette journée et sera rentré chez lui sain et sauf, — se redressera sur ses talons chaque fois qu’on parlera de ce jour”. En fait, ils ont juste repris ça et l’ont réécrit. Shakespeare n’allait pas porter plainte.”

10. Deux des plans les plus iconiques de Independence Day sont en fait le même plan

La scène de l’explosion de l’Empire State Building et celle de l’explosion du vaisseau alien sont en fait la même scène. Pour économiser de l’argent, les responsables des effets spéciaux se sont juste contentés de retourner l’image. En regardant image par image, on peut ainsi apercevoir l’Empire State Building apparaitre à l’envers sous le vaisseau alien.

Sources Images : tumblrtumblrtumblrtumblrtumblrtumblrtumblr, tumblr, tumblr,

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés