13 histoires incroyables sur COUP DE FOUDRE A NOTTING HILL

Posté par michael le dimanche 25 juin 2017 il y a 10 mois

Après 4 Mariages et un Enterrement et avant Love Actually, Coup de Foudre à Notting a définitivement installé le scénariste britannique Richard Curtis au panthéon de la comédie romantique. Cette histoire d’un petit libraire (Hugh Grant) du quartier londonien tombant amoureux de la plus grande star hollywoodienne (Julia Roberts) a fait frissonner le coeur de millions de coeurs d’artichaut dans le monde. Voici treize histoires incroyables que vous ne connaissiez peut-être pas sur le film.

1. L’idée de Coup de Foudre à Notting Hill est née d’une insomnie

Richard Curtis raconte dans le dossier de presse : “Une nuit que je n’arrivais pas à dormir, je me suis demandé ce que ça ferait de me pointer chez mes amis, chez qui je dinais une fois par semaine, avec la personne la plus célèbre de l’époque, que ce soit Madonna ou quelqu’un comme ça. C’est né de là. Comment mes amis réagiraient? Qui essayerait d’être cool? Comment se passerait le dîner? Qu’est-ce qu’ils vous diraient après? C’était le point de départ, l’idée d’une personne normale sortant avec une personne incroyablement célèbre et comment ça changerait leurs vies.”

2. Le rythme et le ton du film est lié à une et une seule chanson

“La seule chose que j’écoutais pendant l’écriture de Notting Hill est une reprise de ‘Downton Train’ de Tom Waits par Everything But The Girl. Il y avait quelque chose dans le fond, dans le ton, dans l’atmosphère de cette chanson que je voulais retrouver dans le film”, racontait Curtis à Gloucestershire Live.

3. Julia Roberts n’était pas l’inspiration pour le rôle de Anna Scott

L’actrice américaine avait beau être la plus grande star hollywoodienne de l’époque, ce n’est pas à elle que pensait Richard Curtis en écrivant Notting Hill. Il a en effet révélé à Vanity Fair que le personnage était une combinaison de Audrey Hepburn et Grace Kelly “mais qu’aucune n’était disponible”

4. Julia Roberts a changé une réplique pour rapprocher la carrière de son personnage à la sienne

L’acteur Hugh Bonneville a raconté au Huffington Post le tournage de la scène dans laquelle Julia Roberts doit parler du salaire qu’elle touche par film: “Quand elle dit 15 millions de dollars, c’est la troisième prise de son gros plan. Quand on a répété le scénario, ça disait 10 millions de dollars. En répétition, elle a changé pour 12 millions de dollars et soudainement elle a changé pour 15. Après qu’on a terminé, je lui ai demandé pourquoi elle avait changé et elle m’a dit qu’elle était fatiguée de se sous-estimer.”

En fait, elle a changé le montant car au même moment elle était en train de négocier son salaire pour Erin Brokovich. Une semaine plus tard, la presse spécialisée annonçait en effet qu’elle toucherait 20 millions de dollars pour le film de Steven Soderbergh, faisant d’elle l’actrice la mieux payée de l’histoire pour un film.

5. Julia Roberts n’était pas très enthousiaste à l’idée de faire Coup de foudre à Notting Hill

Julia Roberts a raconté au Birmingham Post : “Quand j’ai commencé à lire le scénario, je n’en attendais pas grand chose. On m’avait donné un synopsis et ça n’avait pas l’air terrible. Mais quand je l’ai lu, du début quand elle entre dans la librairie et semble très mystérieux jusqu’à ce moment où elle l’embrasse chez lui, je me suis dit que c’était génial. J’étais complètement aspiré.”

6. Julia Roberts déteste une des répliques de Coup de foudre à Notting Hill

Dans la scène où Anna vient de passer la nuit avec Will, l’actrice doit paraphraser la célèbre réplique de Rita Hayworth dans Gilda : “Ils se couchent avec Gilda, ils se réveillent avec moi.” Julia Roberts dira à Vanity Fair : “Je déteste dire des choses négatives sur ce qu’à écrit Richard parce que c’est un génie mais j’ai détesté dire cette réplique. Pour moi, c’était comme des ongles sur un tableau noir. Je n’y crois pas.”

7. Le réalisateur de 4 Mariages et 1 Enterrement à refusé Coup de foudre à Notting Hill

Mike Newell a raconté à eFilmCritic en 1999 : “J’avais l’impression d’avoir déjà fait Notting Hill. Ils m’ont demandé de lire le scénario qui était clairement très bon. Richard Curtis transformait en or tout ce qu’il touchait comme scénariste. Mais j’avais l’impression de l’avoir déjà fait. D’un point de vue commercial, j’ai pris la mauvaise décision mais d’un point de vue pratique, pas du tout. Ca ne fait rien que Notting Hill fasse des tonnes d’argent et pas Les Aiguilleurs. Ca m’est égal. Ca me va.”

8. Hugh Grant était très nerveux à l’idée de tourner avec Julia Roberts

“Quand il est nerveux, sa voix monte d’un octave”, racontait Richard Curtis à Vanity Fair. N’en ayant pas conscience, il n’arrêtait pas de sa plaindre que la voix de sa partenaire était plus basse que la sienne. “Je pense que l’émotion que vous avez quand vous rencontrez quelqu’un pour la première fois à rester avec vous. J’étais prêt à être effrayé mais je dois dire que la peur ne m’a jamais vraiment quitté”, racontait l’acteur.

9. Hugh Grant n’a pas été tendre avec Julia Roberts

Avec son sarcasme habituel, l’acteur a dit à la télé américaine en 2015 qu’il ne revoyait plus sa partenaire car il avait “probablement fait beaucoup trop de blagues sur la taille de sa bouche. Elle doit me détester.” Il a ensuite rajouté qu’il “entendait un petit écho quand il l’embrassait.” Ouch !

De son expérience avec l’acteur anglais, Roberts a, elle, dit à Oprah Winfrey: “Je me suis éclaté à faire Notting Hill. Même si il est cruel sur mon physique, il est très talentueux. Il est pardonné.”

10. La maison du personnage de Hugh Grant appartenait à Richard Curtis

Ou du moins son extérieur, très marquant avec sa porte bleue. Le scénariste a vendu la maison après le tournage. Les nouveaux propriétaires, excédés par les touristes se photographiant devant, ont donc décidé de repeindre la porte en noir. Depuis, la maison a à nouveau changé de main et la porte, visible au 280 Westbourne Park Road, a retrouvé sa couleur d’origine.

11. Richard Curtis s’est assuré du soutien des habitants et des commerçants de Notting Hill pendant le tournage en leur offrant un petit quelque chose

La régisseuse du film raconte dans le dossier de presse : “C’est incroyable le nombre de personnes qui vivent dans le quartier de Notting Hill, leur diversité et leur différence, et le nombre de communautés que vous avez à contacter. Le problème majeur que nous avons rencontré était la taille de notre équipe de tournage. On ne pouvait pas juste y aller et tourner et partir. On était partout. Filmer dans les rues de Londres doit se faire en respectant des normes de sécurité. On ne peut pas fermer des rues comme ça. On était chanceux d’avoir une coopération totale de la police et de la mairie.”

Mais pour s’assurer la coopération des habitants et des commerçants du quartier, la régisseuse et son équipe ont écrit des milliers de lettres pour s’engager à verser de l’argent à leurs organismes caritatifs préférés. Résultat: plus de 200 différentes organismes ont reçu des donations.

12. Leonardo DiCaprio a bien failli empêcher le tournage d’une scène de Coup de foudre à Notting Hill

Roger Michell, le réalisateur, voulait tourner la scène de l’avant-première à Leicester Square. Mais la mairie refusa car, un mois auparavant, une avant-première avec Leonardo DiCaprio avait causé énormément de soucis à la police. Elle ne voulait donc pas risquer des incidents similaires à cause d’une “fausse” première. Finalement, la production réussit à convaincre la mairie de Londres de leur laisser 24h pour tout mettre en place et remballer.

13. Il y a 75 minutes du film que vous ne verrez jamais

Le premier montage du film faisait 3,5 heures. Richard Curtis a donc coupé 90 minutes pour faire un film de 2h. Mais seulement 15 minutes de scènes coupées figurent dans le DVD.

Sources Images : tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, giphy, giphy, giphy, giphy

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés