10 raisons de regarder DE ROUILLE ET D’OS avec Marion Cotillard

Posté par michael le mercredi 17 mai 2017 il y a 3 mois

1. L’histoire

Sans domicile, sans argent et sans amis, Ali, un boxeur, se retrouve avec Sam, son fils de 5 ans, sur les bras, et trouve refuge chez sa sœur à Antibes. Là, il croise le chemin de Stéphanie, dresseuse d’orques à Marineland, frappée par une tragédie qui l’a laissée amputée des deux jambes. Ensemble, ils vont trouver le courage de revivre.

2. Basé sur des nouvelles de Craig Davidson

Jacques Audiard a raconté à L’Express : “Pourquoi me suis-je intéressé aux nouvelles de Craig Davidson ? Avec mon coscénariste, Tom Bidegain, nous tournions autour du conte et de ses personnages invraisemblables. Les textes de Davidson décrivaient des héros de la crise et les convulsions de l'époque. Il y avait aussi des propositions d'images.”

Souvent comparé à Chuck Palahniuk (Fight Club), le canadien Craig Davidson est fasciné par la masculinité, ce que veut dire ‘être un homme’ au 21e siècle. Ses histoires, très violentes, se situent ainsi souvent dans le milieu de la boxe avec des personnages à la marge.

3. Une adaptation très libre

Jacques Audiard a raconté au magazine Interview : “On a beaucoup changé les personnages des histoires de Craig Davidson. Le personnage de la fille, dans l’histoire de Davidson, c’est un homme, un petit garçon. Après Un Prophète, je voulais avoir un personnage féminin, raconter une histoire d’amour. Quand j’ai lu les histoires de Craig Davidson, il n’y en avait pas. On a bricolé une histoire d’amour à l’intérieur de ses nouvelles. On a pris deux nouvelles séparées (“Rust and Bone” and “Rocket Ride”) et on en a fait une histoire d’amour. Cela dit, ce qui était dans les nouvelles était les orques, Marine Land, la boxe, l’enfant. Des choses comme ça. J’aurais été incapable d’avoir ce genre d’idées. C’est ce que les nouvelles nous ont donnés.”

4. Jacques Audiard

De Rouille et d’os est la deuxième fois que Jacques Audiard adapte au cinéma un auteur anglo-saxon après Teri White qui lui avait servi de base pour Regarde les hommes tomber, son premier film en 1994. Depuis il s’est servi du roman du français Jean-François Deniau pour Un Homme Très Discret avec Mathieu Kassovitz et du film Fingers pour De Battre mon coeur s’est arrêté. On lui doit aussi Un Prophète (9 César dont meilleur film et meilleur réalisateur) et Dheepan (Palme d’or à Cannes).

5. Marion Cotillard

Rendant son interprétation d’autant plus incroyable, l’actrice a raconté à L’Express que, contrairement à son habitude, elle n’était pas concentrée à 100% sur le film : “Ce projet est arrivé à un moment où j'étais en train de tourner The Dark Knight Rises. Mon contrat m'interdisait d'accepter tout autre film. J'avais très peu de jours mais étalés sur quatre mois. Du temps libre donc, mais sans pour autant être autorisée à faire autre chose car ils pouvaient m'appeler à tout moment. Ce qui, pour la petite histoire, s'est d'ailleurs produit!”

6. La révélation Matthias Schoenaerts

“Je pensais mettre en face de Marion Cotillard un amateur, un vrai boxeur. Mais il n'y avait pas assez de temps de préparation et je craignais que les scènes d'amour physique ne soient difficiles à tourner. Et j'ai vu Bullhead, avec Matthias. L'évidence,” a raconté Jacques Audiard à L’Express

Depuis, le belge Schoenaerts est devenu une coqueluche du cinéma romantique international avec des rôles dans Loin de la foule déchaînée (avec Carey Mulligan), Suite Française (avec Michelle Williams), Maryland (avec Diane Kruger), A Bigger Splash (avec Tilda Swinton), Les Jardins du Roi (avec Kate Winslet).

7. L’alchimie magique entre un acteur et une actrice

“Ce tournage a dû être vraiment particulier pour Matthias. Car, en plein milieu, j'ai dû partir de manière totalement impromptue rejoindre le plateau de Batman. Cette situation surréaliste aurait pu tourner à la catastrophe. Mais, quand j'ai rencontré Matthias pour la première fois, j'ai eu l'impression de le connaître depuis des années. Et on a eu la chance que cette connexion immédiate ait été plus forte que tout et ait maintenu intact notre rapport dans le travail, pourtant si décousu,” a raconté Marion Cotillard à L’Express.

8. Une histoire d’amour, viscérale, brute et sans pathos

Marion Cotillard a raconté à L’Express : “Dès qu'on était dans le pathos, il râlait: ‘On se fait chier, c'est trop dramatique !’ Et il me répétait souvent : "Parfois, j'aimerais que tu te lèves et que tu te pètes la gueule parce que tu aurais oublié que tu n'as plus de jambes." Il a un rapport tellement organique avec ses histoires que tout est toujours extrêmement vivant et donc authentique sur le plateau.”

9. Katy Perry

Vous n’entendrez plus jamais le tube “Fireworks” de Katy Perry de la même façon. Jacques Audiard raconte que la chanson s’est imposée d’elle-même car c’est celle utilisée par Marine Land pour le spectacle des orques. Mais si vous ne voyez dans la chanson qu’un tube nunuche, vous comprendrez toute la mélancolie qui se cache derrière le refrain qui tue.

   

   

10. Les critiques

“Une fois encore avec De rouille et d'os, servi par une éblouissante maîtrise de récit et de rythme, [Audiard] dit comment des héros très discrets mais seuls, amputés du bonheur, vont réagir et se réparer. (...) De battre, devant ce film âpre et sensuel, nos coeurs ne sont pas près de s'arrêter.” - Le Parisien

De rouille et d'os est un film impressionnant de maîtrise, d'intensité et, finalement, de simplicité. (...) chaque plan est impeccablement composé, éclairé, découpé tout en restant au service du récit et des personnages. Car la plus large part de réussite du film tient dans les personnages, donc les acteurs : leurs corps, leurs phrasés, leurs interactions, leurs regards, leur palette de sentiments.” - Les Inrockuptibles

“Concentré sur ses personnages qu'il filme de très près, le cinéaste ne s'attarde pas sur des paysages, mais sculpte d'abord les corps et des blocs de couleur (...) Esthétiquement, le film fait penser au fauvisme et assume ainsi son caractère de mélodrame flamboyant.” - Positif

“Marion Cotillard est magnifique, Matthias Schoenaerts intense, l'intrigue charrie un romanesque à la fois doux et rugueux (...). Du mélo revisité, assumé, sublimé.” - L’Express

Sources Images : tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr,

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés