13 raisons de regarder LITTLE MISS SUNSHINE

Posté par michael le samedi 13 janvier 2018 il y a 5 mois

1. L’histoire

Tout ne réussit pas à la famille Hoover qui a pourtant des rêves plein la tête. Le père, Richard, tente désespérément de vendre son "Parcours vers le succès en 9 étapes". La mère, Sheryl, tente de dissimuler les travers de son frère, spécialiste suicidaire de Proust fraîchement sorti de l'hôpital après avoir été congédié par son amant. Olive, leur fille de 7 ans, se rêve, elle, en reine de beauté, tandis que son frère Dwayne a fait voeu de silence jusqu'à son entrée à l'Air Force Academy. Alors, quand Olive décroche une invitation à concourir pour le titre très sélectif de Little Miss Sunshine en Californie, toute la famille décide de faire corps derrière elle, entassés dans leur break Volkswag

2. Un scénario sur lequel on ne peut pas passer

L’histoire de Little Miss Sunshine est une histoire de Cendrillon. Son scénariste, Michael Arndt, était l’assistant personnel de l’acteur Matthew Broderick (La Folle Journée de Ferris Bueller) quand il décida de quitter son boulot pour se consacrer à plein temps à l’écriture de scénarios. Mais il a fallu presque une décennie pour que le film, son premier, voit le jour. C’est d’abord la société Focus Features (Lost In Translation, Brokeback Mountain) qui en acquit les droits avant de les revendre deux ans plus tard au producteur indépendant Marc Turtletaub (Tout est illuminé, Une Affaire de coeur, Away We Go...). Depuis, Michael Arndt a récolté un Oscar pour le scénario du film, a été nommé pour celui de Toy Story 3 et a écrit la première version du scénario de Star Wars : Le Réveil de la force.

3. Un hymne aux "losers"

C’est Arnold Schwarzenegger qui inspira Little Miss Sunshine à Michael Arndt, mais pas de la façon dont on croit. Le scénariste se rappelle en effet qu’il avait été profondément choqué par un discours que l’acteur avait tenu devant des lycéens dont lequel il leur avait dit que “s’il y a une chose dans ce monde que je déteste, c’est les losers, je les méprise.” Arndt raconte : “Je me suis dit qu’il y avait quelque chose de tellement faux dans cette attitude. C’est si dégradant et insultant de parler d’une personne comme un loser. Et je voulais attaquer cette idée que dans la vie soit on monte, soit on descend.”

 
  
  
  

4. Des réalisateurs à l’univers visuel fort

Jonathan Dayton et Valerie Faris se sont rencontré à UCLA en 1980. Il y étudiait le cinéma et elle, la danse. Ils se sont mariés huit ans plus tard et ont commencé à réaliser des courts-métrages qui leur ont permis de réaliser ensuite quelques-uns des clips les plus cultes des années 90, comme celui de Californication pour les Red Hot Chili Peppers, de Tonight Tonight des Smashing Pumpkins ou de Sing de Travis. Ils ont depuis Elle S’appelle Ruby, également avec Paul Dano.

5. Une étonnante inspiration

Dayton et Faris ont raconté qu’ils avaient trouvé une grande part de leur inspiration pour Little Miss Sunshine dans la série documentaire An American Family réalisée en 1973. Suivant la famille Loud pendant plus de sept mois, la série est souvent considérée comme l’ancêtre de la télé-réalité type Kardashian etc. Les réalisateurs ont raconté au Orlando Sentinel : “C’est aussi une histoire d’horribles personnages dont vous finissez par tomber amoureux. On peut avoir des difficultés à s’identifier à un spécialiste gay de Proust mais on peut toujours s’identifier à quelqu’un qui a une passion dans la vie.”

6. Un scénario qui a attiré de nombreux comédiens

Le projet a beau être resté sur les étagères pendant près d’une décennie, ça n’a pas empêché le scénario d’attirer, au fil des années, de nombreuses stars. Robin Williams, Alec Baldwin et David Duchovny ont par exemple tous été proches de jouer le rôle de Richard Hoover, avant qu’il n’échoue à Greg Kinnear. Donald Sutherland, lui, a été proche de jouer le grand-père Edwin qui a valu un Oscar du meilleur second rôle à Alan Arkin. Quant à Bill Murray, il était le premier choix pour incarner Franck, un rôle finalement tenu par Steve Carrell.

7. Paul Dano

Le jeune acteur ne correspondait absolument pas au personnage de Dwayne comme il était décrit dans le scénario. Le fan de Nietzsche qui veut rentrer dans l’armée devait en effet être un “bodybuilder avec une coupe mohawk”.  Mais Dano, vu l’année suivante dans There Will Be Blood, a tellement impressionné les réalisateurs qu’il décrocha le rôle.

9. Abigail Breslin

Malgré ses neuf ans, Abigail Breslin n’est pas du tout une débutante quand elle tourne le rôle d’Olive dans Little Miss Sunshine. Elle a en effet débuté à cinq ans dans Signes de M.Night Shyamalan et est apparue ensuite dans Fashion Maman avec Kate Hudson ou Keane avec Damian Lewis.

10. Les connections avec la série Breaking Bad

Little Miss Sunshine est sorti au cinéma deux bonnes années avant le premier épisode de Breaking Bad. Et pourtant, vous pourrez vous amuser à trouver les points communs entre le film et la série. Les deux se déroulent ainsi à Albuquerque au Nouveau-Mexique et les deux mettent en scène les acteurs Bryan Cranston et Dean Norris.

11. La quintessence du feel-good movie

Le film, quand il a été projeté en avant-première mondiale au Festival de Sundance, a créé une telle frénésie et une si longue standing-ovation qu’il a généré une bataille entre plusieurs distributeurs pour en obtenir les droits. Au final, c’est Fox Searchlight qui remporta la bataille en déboursant 10,5 millions de dollars. Une somme record qui tiendra pendant dix ans !

12. La musique

Dix des quatorze morceaux de la bande originale de Little Miss Sunshine a été composé par le groupe de Denver DeVotshka, un groupe mélangeant le rock-folk indé et la musique d’Europe de l’est jusque là presque complètement inconnu. C’est en entendant une de leur chanson à la radio que Valerie Faris pensa à eux pour la musique de Little Miss Sunshine. Sur le tournage, Dayton et Faris donnèrent à tous les acteurs un iPod avec la musique du groupe pour qu’ils s’imprègnent de leur univers.

12. Un hymne au combi Volkswagen

C’est un personnage à part entière du film. Le fameux combi Volkswagen jaune, symbole de l’époque hippie, que la famille Hoover utilise pour parcourir le pays jusqu’en Californie. Pour lui rendre hommage, le distributeur du film, Fox Searchlight, organisa même au Vineland Drive-Inn une projection spéciale réservée aux possesseurs du célèbre van.

13. Les critiques

“Une échappée drolatique, une thérapie de groupe impromptue, sauvage et ambulante.” - Télérama

“Little Miss Sunshine est une comédie routière et familiale qui tient toutes ses promesses, à commencer par la plus importante : faire rire.” - Le Monde

“L'émotion se substitue à la causticité, ce qui n'empêche pas une dérision douce. On pense beaucoup à Alexander Payne.” - Première

“Incroyable petit film qui nous fait passer par toutes les émotions, avec des fous rires assurés toutes les trois minutes.” - Le Parisien

Sources Images : tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr,

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés