11 histoires incroyables sur LES DIX COMMANDEMENTS de Cecile B. DeMille sur Paris Première

Posté par michael le jeudi 10 mai 2018 il y a 2 mois

C'était le film de tous les superlatifs, un film de 4h au budget exorbitant, aux effets spéciaux et aux décors titanesques. Surtout, l'histoire de Moïse, de sa révélation et de son affrontement avec son frère Ramses II, est un des plus gros succès de toute l'histoire du box-office. Voici 11 histoires incroyables que vous ne connaissiez pas sur ce chef d'oeuvre hollywoodien à la fois épique et intimiste de Cecile B. DeMille.

1. Cecile B. DeMille avait déjà réalisé un film sur Les 10 Commandements

Cecile B. DeMille est un des principaux artisans de la création et du succès du studio Paramount, le plus ancien studio hollywoodien encore en activité. Son premier film, en 1914, Le Mari de l’Indienne était ainsi le premier long-métrage tourné à Hollywood. Surtout, le succès des 10 Commandements, qu’il réalise en 1923, permet au studio de battre le record de recettes sur une année, un record qui a tenu pendant 25 ans ! Avec l’arrivée du son puis de la couleur, c’était normal que DeMille soit celui qui réalise le remake.

2. De nombreux passages de la Bible ont été comblés par d’autres sources

Encore aujourd’hui, on reproche aux 10 Commandements d’avoir pris beaucoup de liberté avec le texte original de la Bible. En fait, Cecile DeMille et ses scénaristes ont surtout fait appel à d’autres sources, notamment pour raconter les débuts de la vie de Moïse sur lesquels il y a très peu d’informations dans la Bible. On trouve donc des passages inspirés d’anciens textes historiques et religieux comme le Midrash Rabbah, La Vie de Moïse de Philo, les écrits de Josephus and Eusebius et le Coran.

3. Charlton Heston a gagné le rôle de Moïse grâce à sa connaissance de l’Egypte Ancienne

Si l’acteur avait déjà joué sous la direction de Cecile B. DeMille dans Le Plus Grand Chapiteau du Monde, il était tout de même en compétition avec William Boyd, la star de la série de films basés sur le héros de western Hopalong Cassidy qui craignait que les spectateurs soient incapables de croire en Moise compte tenu de la popularité de son personnage emblématique.

4. C’est le propre fils de Charlton Heston qui incarne le fils de Moïse

C’est le producteur et acteur Henry Wilcoxon qui suggéra d’utiliser le nouveau-né de Heston pour incarner le fils de Moïse, l’épouse de l’acteur, Lydia, étant enceinte pendant la préparation du film. Fraser Heston n’était âgé que de trois mois quand il est apparu dans Les 10 Commandements.

5. Le rôle de Nefertari, la princesse égyptienne épouse de Ramses II, était un des rôles les plus en vue de 1954

Les plus grandes stars hollywoodiennes de l’époque ont auditionné pour le rôle, notamment Audrey Hepburn, Vivien Leigh, Jane Russell et Joan Taylor. Cecile B. DeMille aimait ainsi beaucoup Audrey Hepburn, qui venait de connaître un immense succès dans les comédies romantiques Vacances Romaines et Sabrina, mais elle fut finalement jugée trop “mince” pour une princesse égyptienne. C’est finalement Anne Baxter, qui était plutôt considérée pour le rôle de la femme de Moïse, qui décrocha le rôle après sa nomination aux Oscars pour Eve.

6. Grace Kelly était le premier choix pour incarner Sephora, la femme de Moïse

Mais l’actrice, muse de Alfred Hitchcock après Fenêtre sur cour (1954), Le Crime était presque parfait (1954) et La Main au Collet (1955), n’était pas disponible. Cecile B. DeMille découvrit alors Yvonne DeCarlo dans le film Sombrero dans lequel elle jouait un “type de femme sainte”. Dans son autobiographie, le réalisateur explique qu’il “sentait en elle une profondeur, un pouvoir émotionnel, une force féminine dont le rôle de Sephora avait besoin et qu’elle lui a donné.”

7. Cecile B. DeMille ne voulait pas d’acteurs qui avaient joué dans L’Egyptien

Le film de Michael Curtiz produit par la 20th Century Fox était alors considéré comme le film concurrent de la production Paramount. Pour Les 10 Commandements, DeMille ne voulait donc pas d’acteurs qui auraient joué dans les deux films. John Carradine et Mimi Gibson sont toutefois passés entre les mailles du filet dans des rôles secondaires.

Mais ce qui était valable pour les acteurs ne l’était pas pour les costumes. La production des 10 Commandements acheta en effet plusieurs costumes de L’Egyptien à la Fox (même si les évènements de ce dernier se déroulent 70 ans avant ceux des 10 Commandements)

8. La scène de la Mer Rouge était considérée comme la scène à effets spéciaux la plus complexe jamais tournée

Il a fallu six mois de travail pour assembler des images tournées sur les deux rives de la mer rouge en Egypte et des scènes filmées dans les studios Paramount où une gigantesque piscine a été remplie de chaque côté par 1,3 millions de litres d’eau.

9. Les 10 Commandements était le film le plus cher de l’époque

Le film a coûté 13,57 millions de dollars, soit 118 millions en dollars de 2017. Mais malgré ce budget, le film a été extrêmement rentable. C’est en effet le plus gros succès de l’année 1956 et le deuxième plus gros succès des années 50. A sa sortie, le film récoltait ainsi 1 million de dollars par semaine. Il avait déjà récolté dix millions de dollars alors qu’il n’était joué que dans huit cinémas aux Etats-Unis.

Avec plus de 1,11 milliard de recettes, Les 10 Commandements est le 6e film le plus vu de l’histoire du box-office américain, derrière Autant en emporte le vent (1,74M), Star Wars (1,54M), La Mélodie du Bonheur (1,23M), E.T. (1,22M) et Titanic (1,17M).

10. Les 10 Commandements est le dernier film de Cecile B. DeMille

Après avoir fait une première crise cardiaque non fatale sur le tournage des 10 Commandements, DeMille ne se remet pas vraiment complètement et décède le 21 janvier 1959 après avoir dû confier la réalisation d’un autre remake d’un de ses précédents films muets, le film de pirates Les Boucaniers, à son gendre, l’acteur Anthony Quinn.

11. Cecile B. DeMille a légué une partie de ses profits sur Les 10 Commandements à 50 membres de l'équipe du film

Fait inédit, le réalisateur a légué à vie 25% des ses profits sur Les 10 Commandements à 50 de ses plus fidèles collaborateurs, acteurs et techniciens. La monteuse Anne Bauchens, le producteur associé Henry Wilcoxon, le photographe J. Peverell Marley, l’assistant réalisateur Francisco Day, l’acteur H. B. Warner et le chercheur Henry Noerdlinger travaillaient avec DeMille depuis, pour certains, plus de 25 ans.

Sources Images : tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr,

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés