21 histoires incroyables sur la saga INDIANA JONES

Posté par michael le lundi 20 novembre 2017 il y a 6 mois

Il déteste les serpents...

1. Indiana Jones est né pendant des vacances à Hawaii

Pour se détendre après l’exténuant tournage de Star Wars, George Lucas a invité son ami Steven Spielberg qui, de son côté, venait de terminer Rencontres du troisième type, a passé des vacances à Hawaii. Là, Lucas fait part à son ami qu’il a envie de produire “une série de films dont il espère qu’ils remettront à la mode le film d’aventures”. Spielberg lui répond qu’il a toujours eu envie de réaliser “un film de la saga James Bond mais sans les gadgets”. Lucas et Spielberg se mettent alors à parler des difficultés qu’il ont rencontré avec les effets spéciaux et toute la mécanique des robots dans Star Wars et celle des extra-terrestres et vaisseaux spatiaux dans Rencontres du troisième type. Lucas raconte alors à Spielberg l’histoire qu’il a en tête pour Les Aventuriers de l’arche perdue, promettant à Spielberg “qu’il n’y aurait pas une seule pièce de métal dans tout le film”. Spielberg était convaincu !

2. Un chien a inspiré à la fois Indiana Jones et Chewbacca de Star Wars

Indiana, un malamute d’Alaska, était le chien de George Lucas. C’est de lui que le réalisateur s’est inspiré pour le nom de son aventurier archéologue et le fidèle acolyte poilu de Han Solo.

Quant au nom Jones, il a été validé par George Lucas après qu’il a insisté auprès de Steven Spielberg et du scénariste Lawrence Kasdan de ne pas utilliser le nom “Indiana Smith” qu’il jugeait trop proche de “Nevada Smith”, le nom du personnage de Steve McQueen dans le fameux western.

3. L’idée d’utiliser l’Arche d’Alliance vient d’un dentiste

C’est Philip Kaufman, futur réalisateur de L’Etoffe des Héros et L’Insoutenable légèreté de l’être, qui est à l’origine de l’idée d’utiliser l’Arche d’Alliance dans les premières aventures d’Indiana Jones. S’il a rapidement abandonné le projet pour travailler sur Josey Wales Hors la Loi de Clint Eastwood, il reste crédité au générique (avec la mention “Histoire par”) uniquement pour cette idée. Il l’a eu car il était resté fasciné par cette histoire après que son dentiste le la lui a raconté pour le détendre quand il était enfant.

4. Indiana Jones est apparu pour la première fois dans des peintures

Comme il l’avait fait avec l’illustrateur Ralph McQuarrie pour Star Wars, George Lucas a engagé Jim Steranko pour dessiner ce que pourrait être Indiana Jones à l’écran, donner l’esprit du héros. L’illustrateur fit ainsi quatre peintures inspirées, entre autres, de Humphrey Bogart dans Le Trésor de la Sierra Madre, des couvertures de magazine Doc Savage et même d’une photo promo du film Le Retour de Zorro (1937) sur laquelle on peut voir le héros masqué sauté de son cheval sur un camion en marche. Et effectivement, tout y est déjà: le blouson de cuir marron, le Fedora, le fouet et les chemises et pantalons beiges.

5. Tom Selleck était le premier choix pour incarner Indy

Au début de l’année 1980, George Lucas et Steven Spielberg ont commencé les auditions pour trouver leur Indiana Jones et sa comparse Marion Ravenwood. Parmi les acteurs et actrices passés devant les deux hommes, il y eut notamment Jane Seymour, Debra Winger, Mark Harmon, Mary Steenburgen, Michael Biehn, Sam Shepard, Valerie Bertinelli, Bruce Boxleitner, Sean Young, Don Johnson, Dee Wallace, Barbara Hershey et même David Hasselhoff.

Mais c’est Tom Selleck qui a retenu l’attention de Spielberg et Lucas. Malheureusement pour eux, la chaîne CBS empêcha l’acteur d’incarner le personnage car il était en contrat d’exclusivité pour la série Magnum. Spielberg suggéra alors Harrison Ford mais Lucas n’aimait pas trop l’idée car il était déjà Han Solo dans sa saga Star Wars. Finalement, Lucas accepta et Ford rejoignait l’aventure seulement deux semaines avant le début du tournage.

6. Danny DeVito était le premier choix pour incarner Sallah

Pour les même raisons qui empêchèrent Tom Selleck d’incarner Indiana Jones, Danny DeVito dût céder sa place à John Rhys-Davis dans le rôle de Sallah. La chaîne ABC, avec lequel il était en contrat pour la série Taxi, refusa en effet qu’il rejoigne le tournage des Aventuriers de l’arche perdue.

7. Le premier plan des Aventuriers de l’arche perdue est inspiré des films d’enfance de Steven Spielberg

Quand il était enfant, le jeune Spielberg avait créé un mini-studio qu’il avait appelé Playmount Studio, en référence aux studios Paramount et à son nom dont c’est la traduction en anglais. A l’époque, il tentait ainsi de reproduire le logo Paramount avec ses petits moyens d’enfants. En réalisant pour la première fois un film pour le studio, Spielberg profita de l’occasion en faisant du premier plan des Aventuriers de l’arche perdue un fondu avec la montagne du logo. Il chargea donc son producteur Frank Marshall de trouver une montagne à Hawaii qui ressemblerait parfaitement à celle du logo Paramount.

8. Le tournage en Tunisie des Aventuriers de l’arche perdue n’a pas été de tout repos

De nombreux membres de l’équipe de tournage tombèrent malade à cause de la chaleur. Dans les bonus du DVD, John Rhys-Davis raconte même qu’il a souillé un costume à cause de la diarrhée. Spielberg est un des seuls à ne pas être tombé malade car il ne buvait que de la nourriture en conserve qu’il avait acheté en Angleterre.

9. Spielberg a utilisé un gag dans les Aventuriers de l’arche perdue qu’il avait coupé dans 1941

La scène dans laquelle le nazi Toht sort un étrange objet que Marion pense être un instrument de torture avant de se rendre compte que ce n’est seulement qu’un porte-manteau portatif est un gag que Spielberg avait précédemment utilisée dans sa comédie parodique 1941 avant de le couper au montage car la scène ne faisait pas rire pendant les projections-test (il est disponible dans les scènes coupées du DVD). En lui donnant un ton un peu plus sinistre, Spielberg décida finalement que le gag valait la peine.

10. La célèbre scène où Indy tue son assaillant dans le marché a été improvisée

A l’origine, dans le script, la scène était beaucoup plus complexe à mettre en scène. Indy devait en effet maîtriser son assaillant avec son fouet. Mais à cause de la chaleur, Harrison Ford, victime d'une intoxication alimentaire, demanda à Spielberg de trouver une solution pour éviter les nombreuses prises nécessaires. Ils optèrent donc au dernier moment de simplifier la scène avec un revolver.

11. L’histoire de Indiana Jones et le temple maudit est sombre car George Lucas et Steven Spielberg souffraient de chagrin d’amour

Quand ils ont écrit et tourné le deuxième volet des aventures d’Indiana Jones, Lucas venait de divorcer de sa première femme, la monteuse Marcia Griffin, et Spielberg venait de se séparer de sa petite-amie, l’actrice Amie Irving. La noirceur de l’histoire (enfants esclave, sacrifices humains...) est la raison pour laquelle le scènariste Lawrence Kasdan s’est désengagé du projet.

Spielberg acceptera de faire un troisième volet pour s’excuser de ce deuxième film sur lequel il admettra : “Je n’étais pas du tout heureux du deuxième film. C’était trop sombre, trop souterrain et beaucoup trop terrifiant. Je pensais qu’il était encore plus terrifiant que Poltergeist. Il n’y a pas une soupçon de moi dans Le Temple Maudit.”

12. Ke Huy Quan (Demi-Lune) a été découvert par hasard

Ne trouvant l’acteur pour jouer Demi-Lune dans Indiana Jones et le temple maudit, Steven Spielberg et son directeur de casting organisèrent une audition sauvage dans une école primaire de Los Angeles. C’est là qu’ils repérèrent Ke Huy Quan alors qu’il n’arrêtait pas de donner des indications à son frère aîné venu passer l’audition. Le petit vietnamien ne lisant pas encore très bien l’anglais, Spielberg le laissa improviser avec Harrison Ford, comme il l’avait fait avec Henry Thomas sur E.T. Spielberg raconta plus tard : “J’ai adoré sa personnalité. C’était comme voir un homme de 50 ans coincé dans un corps d’enfant de 12 ans.”

13. Plusieurs scènes de Indiana Jones et le temple maudit sont en fait des idées que Spielberg avait eu pour Les Aventuriers de l’arche perdue

La scène des wagons de la mine était ainsi une scène que Spielberg pensait mettre à la fin des Aventuriers de l’arche perdue après que les nazis ont ouvert l’arche d’alliance. La séquence du canot de sauvetage, elle, aurait dû être au début de L’Arche Perdue quand Indy arrive en Himalaya pour trouver Marion.

14. Si les héroïnes de Indiana Jones changent à chaque film, c’est pour faire comme les films de James Bond

A l’origine, Steven Spielberg voulait que Karen Allen (Marion) revienne pour le deuxième volet. C’est George Lucas, rappelant à Spielberg son amour des films James Bond, qui insista pour avoir une héroïne nouvelle à chaque épisode.

15. 80% de la scène du combat sur le tapis roulant dans Indiana Jones et le temple maudit n’a pas été tourné par Harrison Ford

Pendant le tournage, Harrison Ford s’est blessé si gravement qu’il a été bloqué sur un lit d’hôpital pendant plusieurs semaines. Pour des raisons d’assurance, la Paramount a alors décidé d’arrêter le tournage en attendant qu’il soit rétabli. Mais Spielberg insista pour continuer, convaincu qu’il pourrait tourner les scènes nécessaires avec la doublure de l’acteur. C’est ainsi que 80% de la scène dans laquelle Indy se bat avec le leader des esclavagistes sur le tapis roulant est filmé par Vic Armstrong, laa doublure de Ford, Spielberg utilisant principalement des plans de dos. Le réalisateur a ensuite incorporé au montage des plans du visage de Ford tournés plus tard.

16. La vraie star de Indiana Jones et le temple maudit n’est pas forcément celle qu’on croit

Amrish Puri, qui incarne Mola Ram, était une gigantesque star du cinéma de Bollywood, avant sa mort en 2005. En fait, en même temps que le tournage de Indiana Jones, l’acteur avait 18 autres tournages simultanés !

17. Indiana Jones et le temple maudit a inventé l’interdiction aux moins de 13 ans aux Etats-Unis

Le film était tellement sombre que beaucoup ont jugé que le film n’était pas adapté pour être classé au registre des films “pour toute la famille” (PG). Mais il n’était pas non plus assez violent pour être interdit aux moins de 17 ans (R). Devant la controverse, Spielberg, dont la production Gremlins avait le même problème, écrivit donc une lettre au Président de la commission de censure pour lui proposer de créer une catégorie intermédiaire appelée PG-13, interdit aux moins de 13 ans. Le film L’aube Rouge a donc été quelques mois plus tard le premier film à être classé PG-13.

18. Le premier scénario de Indiana Jones et la Dernière Croisade a été écrit par Chris Columbus, scénariste des Goonies et futur réalisateur de Harry Potter

Il y avait développé une idée de George Lucas qui voyait Indy lutter contre un fantôme en Ecosse et avait remplacé la Fontaine de Jouvence par la Pêche de l’immortalité, l’équivalent en mythologie chinoise. Son scénario intitulé “Indiana Jones et le Roi Singe” incluait également un pygmée de 200 ans, une tribu africaine cannibale, une étudiante du Dr Jones légèrement obsessionnelle et une partie d’échec entre le Roi Singe et Indy dans laquelle chaque pièce est remplacé par un être humain.

19. Spielberg avait des doutes sur le Saint Graal dans Indiana Jones et la Dernière Croisade à cause du Sacré Graal des Monty Python

Le réalisateur a dit à Entertainment Weekly : “J”étais inquiet que les gens entendent ‘Saint Graal’ et pensent immédiatement au lapin blanc qui attaque les Monty Python . Ma première réaction a été de penser “Sauve qui peut ! Sauve qui peut !”

20. Shia LaBeouf n’est pas très fier de son travail dans Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal

L’acteur a déclaré pendant le Festival de Cannes où le film était projeté : “J’ai l’impression d’avoir gâché une saga que les gens ont aimé et chéri... Vous devez vous balancer de branche en branche comme un singe et ce genre de choses et vous pouvez blamer le scénariste ou Steven. Mais le travail de l’acteur est de rendre ça vivant et de le faire marcher à l’écran et je n’ai pas su le faire. C’est de ma faute. Aussi simple que ça.”

Harrison Ford, lui, n’a pas trop apprécié que le jeune acteur crache dans la soupe, disant au magazine Details que le jeune acteur était “un putain d’idiot”.

21. Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal a donné naissance à une nouvelle expression

Aux Etats-Unis, on parle de “sauter le requin” (”Jump The Shark”) quand une série télé s’enfonce dans le ridicule à force de nouveaux épisodes. Cette expression vient de la dernière saison de la série Happy Days quand Fonzie saute au-dessus d’un requin en ski nautique. Mais depuis les quatrième aventures de Indiana Jones, on parle plus de “exploser le frigo” (”Nuke The Fridge”) en référence à la scène où Indy se réfugie dans un réfrigérateur pour ne pas être pulvérisé par un explosion nucléaire.

A ce propos, Spielberg a raconté à CNN : “Blamez-moi. Ne blamez pas George. C’était mon idée idiote. Les gens ont arrêté de dire ‘sauter le requin”. Ils disent maintenant ‘exploser le frigo’. Je suis fier de ça. Je suis heureux d’avoir apporté ça à la culture populaire.”

Sources Images : tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, ebaum’s world, empire, tumblr, giphy,

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés