10 histoires incroyables sur PRETTY WOMAN

Posté par michael le jeudi 28 juin 2018 il y a 2 semaines

C'est un conte de fée moderne, au coeur de Los Angeles, l'histoire de la prostituée au grand coeur et de son histoire d'amour avec le beau millionaire. Voici dix histoires incroyables que vous ne connaissiez peut-être pas sur Pretty Woman.

1. Pretty Woman n'a pas toujours été une comédie romantique - loin de là.

A l’origine, sous le titre 3000$ (pour le montant touché par le personnage de Julia Roberts), le film était conçu comme un drame sombre sur la prostitution à Los Angeles dans les années 80. Le scénario écrit par JF Lawton avait alors une fin très sombre et désenchantée dans laquelle les deux personnages principaux, une prostitué et un homme d'affaires tous les deux bien amochés par la vie, finissaient seuls et en larmes. C’est le Président des studios Disney de l’époque, Jeffrey Katzenberg, qui demanda à ce que l’on ré-écrive le scénario sous forme de comédie romantique.

Pourtant, JF Lawton reste le seul scénariste crédité au générique, ce qui veut dire que plus de la moitié de son scénario se retrouve dans le film final ! Le restant a été ajouté par d'autres scénaristes non-crédités comme Barbara Benedek (Les Copains d'abord), Robert Garland (Sens Unique) ou Stephen Metcalfe (Cousins).

image

2. Meg Ryan était le premier choix des producteurs du film mais elle déclina l’offre.

En fait, Julia Roberts était un des derniers choix. Avant elle, de nombreux autres actrices ont été envisagées : Kim Basinger, Molly Ringwald, Daryl Hannah, Jennifer Connelly, Melanie Griffith, Sharon Stone, Michelle Pfeiffer, Brooke Shield, Heather Locklear ou Diane Lane.

image

3. Pour le rôle finalement tenu par Richard Gere, d’autres acteurs très connus ont auditionnés

Al Pacino, John Travolta, Sylvester Stallone, Christophe Lambert, Burt Reynolds, Denzel Washington ou Tom Berenger.

image

4. Pour de nombreuses scènes et pour l’affiche du film, ce n’est pas le corps de Julia Roberts que l’on voit à l’écran mais celui de sa doublure Shelley Michelle.

Sur l’affiche, la tête de Julia a été montée sur le corps de sa doublure.

image

5. Le mois de la sortie du film aux Etats-Unis, en mars 1990, Julia Roberts mit fin à sa relation avec l’acteur Dylan McDermott (avec qui elle avait tourné Potins de Femmes en 1989) pour se mettre avec Kiefer Sutherland (avec qui elle avait tourné L'Expérience Interdite).

Un an plus tard, elle laissa tomber Kiefer, trois jours avant leur mariage, pour partir avec l’acteur Jason Patric, un des meilleur ami de Kiefer.

image

6. L’acteur Hector Elizondo, qui joue le maître d’hôtel, a joué 14 fois sous la direction de Garry Marshall, le réalisateur de Pretty Woman.

image

7. La célèbre scène du collier n’était pas prévue dans le scénario et le rire de Julia Roberts 100% naturel.

C’est une blague de Richard Gere destinée à remettre de bonne humeur Julia Roberts, qui ne se sentait alors pas très bien.

image

8. Pretty Woman est le tout dernier film de l’acteur Ralph Bellamy qui a reçu un Oscar pour l’ensemble de sa carrière en 1987.

image

9. Dans la scène où Julia Roberts rit devant la télé, le réalisateur Garry Marshall lui chatouille les pieds hors-champ.

image

10. Avec 463 millions de dollars récoltés dans le monde, Pretty Woman est la comédie romantique ayant rapporté le plus d’argent de toute l’histoire du cinéma.

image

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés