11 raisons de regarder A BORD DU DARJEELING LIMITED de Wes Anderson sur TCM

Posté par michael le vendredi 13 avril 2018 il y a 6 jours

1. L’histoire

Trois frères qui ne se sont pas parlés depuis de nombreuses années décident de faire ensemble un grand voyage en train à travers l'Inde afin de renouer les liens d'autrefois. Mais l’aventure de Francis, Peter et Jack dérapent alors qu’ils se retrouvent seuls, perdus au milieu du désert (avec un peu trop de bagages).

image

2. Wes Anderson

The Darjeeling Limited est le cinquième film de Wes Anderson, réalisateur texan au style inimitable qui s’est illustré avec les teen-movies Rushmore et Moonrise Kingdom, le film d’aventure The Grand Budapest Hotel et même le film d’animation Fantastic Mr Fox. The Darjeeling Limited est le dernier film d’une trilogie “non-officielle” sur les névroses familiales après La Famille Tenenbaum (2001) et La Vie Aquatique (2004).

image

image

image

3. De belles sources d’inspiration

Wes Anderson a raconté à Collider ce qui lui a donné envie de faire un film en Inde : “J’ai commencé à m’intéresser à l’Inde car mon plus vieil ami est de Madras. Je l’ai rencontré à 8 ans au Texas. J’ai grandi en l’écoutant raconter des histoires sur l’Inde et sur sa famille. J’ai le souvenir d’histoires qu’il m’a raconté qui me semblait si étrangère à ce que j’étais - juste des concepts qui n’existaient pas pour moi. J’ai ensuite lu un livre de l’auteur Ved Mada appelé Photographies de Chachachi qui m’a fait forte impression et m’a fait un portrait de l’Inde qui m’a beaucoup intéressé. En même temps, je regardais les films de Satyajit Ray qui étaient très variés. Il a fait beaucoup de films et j’ai commencé à apprendre de ça. Il fait aussi partie des gens qui m’ont donné envie de faire des films. Ensuite, j’ai vu les documentaires de Louis Malle sur l’Inde qu’il a fait entre 1968 et 1972, quelque chose comme ça. Rien à voir avec l’Inde que vous voyez aujourd’hui. (...) Finalement, j’ai vu le film de Jean Renoir appelé La Rivière. Quand je l'ai vu, ça m’a tellement impressionné que j’ai pris tout ça et me suis dit que c’était là que je devais faire mon prochain film.”

image

4. Le style visuel

On retrouve dans A Bord du Darjeeling Limited toute la démesure visuelle à laquelle Wes Anderson nous a habitué, le soin presque maniaque accordé aux décors et aux costumes, la mise en scène tout en symétrie, les couleurs vives et cette touche élégante de nostalgie très 60′s, le tout sur une partition scénaristique à la fois burlesque et mélancolique.

image

image

5. Des acteurs bien identifiés

Dans A Bord du Darjeeling Limited, on retrouve des visages familiers des précédents films de Wes Anderson, à commencer par Jason Schwartzmann qui avait déjà tourné dans Rushmore mais aussi Owen Wilson, un ami d’enfance du réalisateur qui apparaissait dans son premier court-métrage Bottle Rocket mais aussi dans La Famille Tenenbaum et La Vie Aquatique.

Et bien sûr, dans une courte apparition, on retrouve Bill Murray qui a joué dans la quasi-intégralité des films de Wes Anderson, de Rushmore à The Grand Budapest Hotel.

image

image

image

6. Anjelica Huston

Au générique de A Bord du Darjeeling Limited, on retrouve aussi Anjelica Huston habituée à jouer les matriarches chez Wes Anderson après La Famille Tenenbaum et La Vie Aquatique. Et pour l’occasion, le réalisateur a offert à l’actrice un rôle dont elle rêvait depuis longtemps, celui d’une religieuse : “Je dois dire que j'adore voir des religieuses au cinéma. J'ai toujours été fan du film Au risque de se perdre, dans lequel Audrey Hepburn joue une soeur. Il y a aussi un film de mon père que j'adore, Dieu seul le sait, dans lequel Robert Mitchum affronte une religieuse jouée par Deborah Kerr. Vers l'âge de six ans, je voulais même entrer dans les ordres, mais c'est une envie qui m'est vite passée ! Néanmoins, je trouve que ce sont des personnages fantastiques, il y a en elles quelque chose de romantique qui m'a toujours beaucoup touchée.”

image

6. Un petit nouveau

Mais si Wes Anderson est très fidèle à ses acteurs, il a invité un petit nouveau à bord du Darjeeling Limited, comme il le raconte à Collider : “J’ai écrit le rôle pour Adrien Brody. Ca faisait longtemps que j’étais un grand fan. Bien avant que je le rencontre pour la première fois, j’avais son nom écrit sur une feuille de papier avec celui de Owen et Jason. C’est une de mes toutes premières idées pour le film.”

image

7. Le prologue

A Bord du Darjeeling Limited est précédé d’un court-métrage intitulé Hotel Chevalier. Filmé à Paris, le court-métrage met en scène le personnage de Jason Schwartzmann avant son départ pour l’Inde qui reçoit dans sa chambre d’hôtel sa petite-amie incarnée par Natalie Portman. Le petit film de 13 min est visible ici.

Natalie Portman apparaît aussi brièvement dans A Bord du Darjeeling Limited.

image

8. Un vrai train

Wes Anderson s’est fixé un véritable défi technique pour tourner A Bord du Darjeeling Limited. Le film est en effet tourné à bord d’un vrai train, comme le raconte Mark Friedberg, le chef décorateur : “J'avais déjà travaillé en Inde pour le tournage de Un nom pour un autre de Mira Nair. Nous avions filmé une journée dans un train et je savais que le tournage de A bord du Darjeeling Limited n'allait pas être des plus faciles ! Malgré toutes les difficultés logistiques inhérentes à un tel exercice, Wes n'a jamais changé d'avis. Nous sommes donc allés dans une région de l'Inde gérée par la Northwestern Railways et nous leur avons annoncé que nous avions besoin de dix wagons et d'une locomotive que nous allions entièrement redécorer et faire rouler sur leur réseau ferré. C'était la première fois qu'on leur demandait une telle chose. Les démarches ont été longues et fastidieuses, mais nous avons fini par obtenir ce que nous voulions."

Au delà des décors, le tournage dans un vrai train a aussi été un challenge pour le directeur de la photographie Robert D. Yeoman, comme il le raconte : “Tourner dans un train est extrêmement difficile. Nous ne pouvions rien fixer sur le toit et aucun équipement ne pouvait sortir de plus d'un mètre des wagons à cause des poteaux télégraphiques et des arbres qui bordaient la voie. La disposition des lumières était aussi un vrai casse-tête.”

image

image

9. Les paysages de l’Inde

Du désert du Rajasthan, au nord-ouest du sous-continent indien, région riche en palais à la cité de Jodhpur ou celle de Jaisalmer, en passant par le désert de Thar qui se trouve le long de la frontière pakistanaise, A Bord du Darjeeling Limited est une beauté pour les yeux.

image

image

image

10. La musique

A Bord du Darjeeling Limited est bercé par la musique de Satyajit Ray, celle que le réalisateur composait lui-même pour ses films. Mais fidèle à ses obsessions, outre la musique des Kinks, on retrouve évidemment aussi de la variété française dans le film, avec Les Champs Elysées de Joe Dassin.

image

image

image

11. Les critiques

“Les dialogues font mouche, percutants à souhait (...) Loufoque, ponctué de nombreuses scènes burlesques, A bord du Darjeeling Limited procure un réel plaisir.” - Le Parisien

“Ce Darjeeling..., histoire finalement toute simple de trois grands garçons à qui leurs parents manquent, infuse longtemps après sa vision.” - Première

“Les fans de Wes Anderson (...) retrouveront intact son sens du ridicule chaleureux, son burlesque élégant et euphémique, au fil d'aventures pas forcément rigolotes en soi.” - Télérama

“C'est d'une légèreté étourdissante, qui n'a d'égale que son élégance racée (...) Trois frères qui sont dans le film comme nous devant le film : étonnés, ravis.” - Libération

image

Sources Images : tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr,

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés