11 raisons de regarder EDGE OF TOMORROW avec Tom Cruise

Posté par michael le dimanche 6 novembre 2016 il y a 1 an

1. L’histoire

Depuis cinq ans, des extraterrestres livrent une bataille acharnée contre la Terre et semblent désormais invincibles : aucune armée au monde n'a réussi à les vaincre. Alors que les Humains s’apprêtent à livrer une ultime bataille, le commandant William Cage, qui n'a jamais combattu de sa vie, est envoyé sur le front. Il meurt en l'espace de quelques minutes et se retrouve projeté dans une boucle temporelle, condamné à revivre le même combat et à mourir de nouveau indéfiniment…

2. Basé sur un roman culte japonais

Edge of Tomorrow est basé sur “All You Need Is Kill”, un “light novel” japonais, un court roman destiné aux adolescents signé Hiroshi Sakurazaka en 2004. Quelques mois avant la sortie du film, le roman a été adapté en manga avec des illustrations du célèbre Takeshi Obata, auteur de Death Note.

A l’époque de la sortie du film, il y a eu une petite polémique sur le changement de titre, comme le racontait le producteur du film à Hollywood Reporter : “ Je pense que le mot “kill” (”tuer”) dans un titre est très épineux dans le monde d’aujourd’hui. Je ne sais pas si les gens veuillent être bombardés par ce mot. Je ne sais pas si le gens veulent ouvrir le journal et voir ce mot. On le voit assez dans les gros titres des journaux et je ne pense pas que nous ayons besoin de le voir quand nous regardons un film.”

3. Le meilleur film de jeu-vidéo qui n’est pas adapté d’un jeu-vidéo

De Super Mario Bros à Warcraft, de Doom à Silent Hill en passant par Hitman ou Resident Evil, les adaptations de jeux-vidéo au cinéma, c’est pas vraiment ça. Difficile de citer un film qui ait vraiment réussi le pari de transposer la narration si particulière d’un jeu vidéo sur grand écran.

Edge of Tomorrow réussit pourtant à imposer une véritable narration “façon jeu vidéo” sans même être un jeu vidéo à la base. Avec son histoire construite sur l’éternel répétition (façon Un Jour Sans Fin à la guerre !), le film place son personnage principal (et donc le spectateur) dans la peau du joueur qui rejoue éternellement la même partie jusqu’à se perfectionner assez pour passer au niveau suivant.

4. Doug Liman

Le réalisateur, qui a débuté dans le cinéma indépendant avec la comédie de moeurs Swingers (qui a révélé Jon Favreau, futur réalisateur de Iron Man, et Vince Vaughn),  a révolutionné le film d’action au début des années 2000 grâce à La Mémoire dans la peau, suivi trois ans plus tard par Mr & Mrs Smith avec Brad Pitt et Angelina JolieRéputé difficile sur les tournages et pendant le montage, le réalisateur a un peu perdu de sa superbe avec les flops Jumper et Fair Game avant de réaliser Edge of Tomorrow, souvent considéré comme son meilleur film.

image

5. Les costumes

Les exo-squelettes que les personnages portent pendant les scènes de batailles sont extrêmement réalistes et très proches de ceux que l’armée américaine développe aujourd’hui. Pouvant peser plus de 60 kilos, ils étaient très peu pratiques et nécessitait que les acteurs qui les portent soient en très bonne condition physique, comme le raconte Hiroshi Sakuraza à qui Tom Cruise proposa d’en essayer un lors de sa visite du tournage : "Je n’avais pas vraiment le physique ni l’endurance requis pour supporter le poids de l’armure. Je pouvais à peine me déplacer, et encore moins jouer ou faire quoi que ce soit d’autre. Doug Liman m’a utilisé comme figurant vêtu de l’ExoSuit dans une scène, et au bout de seulement dix prises au cours desquelles je ne faisais que me tenir immobile, j’étais déjà épuisé".

image

6. Tom Cruise

Aussi étonnant que ça puisse paraître, Tom Cruise n’était pas le premier choix des producteurs de Edge of Tomorrow. Ils auraient préféré Brad Pitt, qui a refusé le rôle. Tant pis pour lui tant le film de Doug Liman est un des meilleurs rôles de la mega-star depuis des années. Entre Oblivion et La Guerre des Mondes, il a toujours été un bon choix pour les histoires d’invasions extra-terrestres.

image

7. Emily Blunt

Tout juste nommée aux Oscars pour The Artist, Bérénice Bejo fut envisagée pour le rôle de Rita Vrataski, la combattante mythique des forces humaines. Après l’avoir découverte dans L’Agence où elle incarne une danseuse de ballet, Tom Cruise portera finalement son choix sur l’actrice anglaise révélée par Le Diable s’habille en Prada pour endosser les exo-squelettes. Elle s’est entraînée six jours par semaines pendant trois mois pour tenir ce rôle qu’elle a plus tard décrit comme le plus difficile de sa carrière. Pour la position de yoga extrêmement difficile que son personnage tient dans le film, elle n’a ainsi eu recours à des câbles que pour les plans très longs.

image

8. Un vrai film d'action féministe

Contrairement à la majorité des films du même genre dans lesquels la femme joue souvent le rôle de pot de fleur que l’homme doit protéger coûte que coûte, Edge of Tomorrow inverse les rôles et fait de la femme celle qui doit guider, protéger, entraîner l’homme, comme l’a raconté Emily Blut à AP : “dans ces films de genre à destination des hommes, c’est généralement la femme qui tient la main de l’homme qui la guide à travers les explosions. Je voulais que ce soit l’inverse.” 

Entertainment Weekly a ainsi dit du film qu’il était “le blockbuster estival le plus féministe depuis des années.”

image

9. “Le Soldat Ryan” dans le futur

En 1998, Steven Spielberg a révolutionné la façon de filmer la guerre avec la scène d’ouverture de Il Faut Sauver le Soldat Ryan. Quinze ans plus tard, Doug Liman revient aux bases en filmant des scènes de bataille dantesques conçue pour rappeler justement le débarquement en Normandie ou la Bataille de Dunkerque. Mais cette fois, les alliés sont des hommes et des femmes armés d’exo-squelettes et les nazis des aliens avec des tentacules !

Et comme avec Spielberg, le tournage fut éprouvant comme Emily Blunt le raconta au Los Angeles Times : “C’était l’Angleterre. Il faisait froid. Le sable était tellement pesant et lourd. Il y avait des explosions. Et tout le monde courait partout dans les squelettes de métal. C’est devenu une mission de six semaine juste pour survivre au tournage sur la plage.”

image

10. Une suite très prometteuse et excitante

Doug Liman a récemment déclaré à propos de Edge of Tomorrow 2“C’est la seule suite que je considère faire car, d’abord, l’histoire est incroyable - bien mieux que le premier film que j’adore déjà - et, ensuite, c’est une suite qui est aussi un prequel. J’avais ces idées sur la façon dont on devrait faire une suite qui n’a rien à voir avec la façon dont on fait habituellement une suite. Ce scénario et cette idée s’inscrivent parfaitement dans la logique de cette idée. Ca va révolutionner la façon dont les gens dont des suites.”

11. Les critiques

“Difficile de trouver un défaut à cette oeuvre sans le moindre temps mort” - L’Ecran Fantastique

“Aussi impersonnelle soit-elle, la mise en scène de l'inégal Doug Liman est donc brillante et parfaitement dosée, le tout servi par une urgence rythmique faisant preuve d'une grande fluidité et un humour jamais intrusif puisqu'il aère la progression dramatique dans la freiner.” - Mad Movies

“Un film habile au service du projet cruisien : foncer à toute berzingue.” - Les Inrockuptibles

“Edge of Tomorrow brille dans sa façon de se colorer de teintes élégiaques et cruelles entre deux séduisantes giclées d’action ou de comique répétitif” - Libération

Sources Images : tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr,

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés