11 raisons de regarder SNOWPIERCER - LE TRANSPERCENEIGE

Posté par michael le jeudi 9 mars 2017 il y a 3 mois

1. L’histoire

En 2031, une expérience visant à enrayer le réchauffement climatique tourne mal et provoque une nouvelle ère glaciaire. Les derniers survivants ont pris place à bord du Snowpiercer, un train gigantesque condamné à tourner autour de la Terre sans jamais s’arrêter.

2. Une métaphore du monde

Snowpiercer ne pourrait être qu’un film apocalyptique de plus, une histoire de survie en milieu hostile comme le cinéma de science-fiction nous en a offert des centaines. Ce n’est pas ça. Ce serait plutôt une histoire de luttes des classes, une critique marxiste de l’organisation du monde, les riches à l’avant vivant dans l’opulence, les pauvres à l’arrière asservis par les riches. Snowpiercer est donc une histoire de révolution, celle entamée par “l’arrière du train” contre “l’avant du train”. C’est ce qui fait de Snowpiercer une oeuvre à part, une histoire jamais vue, d’une noirceur et d’un pessimisme sur la nature humaine rarement égalée. Pour cet aspect métaphorique du monde, on pense ainsi à Brazil de Terry Gilliam.

3. Une surprise à chaque wagon

La puissance visuelle de Snowpiercer naît de la puissance narrative de ce concept de révolution, les pauvres gravissant étape par étape, wagon par wagon, les marches vers l’avant du train. A mesure de leur évolution, ils découvrent ainsi un monde hallucinant, très éloigné de leur baraquements de fortunes (qu’on imagine inspiré des camps d’extermination nazis). Entre le wagon aquarium, le wagon école, le wagon jardin ou le wagon boîte de nuit, le Snowpiercer réserve une surprise à chaque étape franchie.

4. D’après une BD française

Snowpiercer est adapté de la bande-dessinée française Le Transperceneige de Jacques Lob, Jean-Marc Rochette et Benjamin Legrand publiée en 1984 par Casterman.

Le scénario, écrit par Bong Joon-Ho et l’américain Kelly Masterson (7h58 ce matin là) dérive très fortement du matériel de base dont a été repris quasi-uniquement le concept de base.

5. L’association de deux des plus grands réalisateurs coréens

C’est au coréen Bong Joon-Ho qu’on doit Snowpiercer, après qu’il a découvert la bande-dessinée par hasard dans un magasin de Séoul. Auteur du polar Memories of Murder et du film de monstres The Host, il est largement considéré comme un des meilleurs réalisateurs de son pays et un des leaders de la nouvelle vague du cinéma coréen née au début des années 2000. C’est d’ailleurs Park Chan-Wook, un autre fervent représentant de cette nouvelle vague grâce à des films comme Sympathy For Mister Vengeance et Old Boy, qui produit Snowpiercer.

6. Chris Evans

Très très loin de son personnage de super-héros américain sauveur du monde chez Marvel, Chris Evans montre l’étendue de son talent et de son charisme dans Snowpiercer. Car ce n’était pas évident de le choisir pour le rôle du leader des révolutionnaires, comme le racontait Bong Joon-Ho à AlloCiné :

“À vrai dire j'avais quelques préjugés sur Chris Evans avant de le rencontrer parce que c'est la caricature de l'Américain tout en muscles. Je le voyais bien en capitaine d'une équipe de football dans un lycée. Je me suis aperçu que c'était un garçon intelligent, limite intello, et très sensible. J'ai visionné deux de ses films qui m'ont convaincu qu'il était fait pour le rôle : Sunshine de Danny Boyle et un film indépendant américain appelé Puncture. Je me suis aperçu qu'il était fait pour le rôle de Curtis qui, finalement, reste un héros en étant un personnage très sombre qui reste à jamais prisonnier des fantômes du passé.”

7. Tilda Swinton

L’actrice anglaise s’est inspirée des “clowns politiques” en tous genres pour construire son impressionnant et délirant personnage de méchante “directrice” du train. A Metro, elle cite par exemple Margaret Thatcher comme influence principale mais aussi “Silvio Berlusconi, Kadhafi, Adolf Hitler, des gens en Corée du nord et peut-être même un peu de politiques des Etats-Unis.”

8. Song Kang-Ho

Snowpiercer est une grande production internationale avec un casting très divers venant d’Angleterre, des Etats-Unis et bien sûr de Corée. Deux des rôles les plus forts du film sont en effet tenus par l’acteur fétiche de Bong Joon Ho, Song Kang-Ho, révélé par Sympathy For Mr Vengeance et Joint Security Area de Park Chan-Wook et multi-récompensé pour Memories of Murder et The Host.

L’autre rôle coréen est tenue par l’actrice Go Ah-Sung révélée par The Host de ce Bong Joon-Ho.

9. Une scène d’action ahurissante

Il y a bien la scène avec l’actrice canadienne Alison Pill en maitresse d’école psychopathe mais surtout il y a cette scène où les révolutionnaires affrontent un wagon entier d’hommes masqués armés de haches. Une scène d’action folle et ultra-violente comme seul le cinéma coréen sait les faire.

10. Une image qui va vous hanter

Désolé, on veut pas vous spoiler. il va falloir voir le film. Juste éviter de manger pendant !

11. Les critiques

“Une belle allégorie filmique en huis clos, d'une noirceur oppressante, qui fonctionne parfaitement et parvient à distiller une part émotionnelle appréciable, tout en entrouvrant une porte d'optimisme et d'espoir sur l'humanité.” - L’Ecran Fantastique

“Un film d’action éblouissant sans jamais quitter l’espace clos d’un train lancé autour du monde.” - Les Inrockuptibles

“Une œuvre cinématographique à la fois divertissante, spectaculaire et foncièrement abstraite.” - Le Monde

“De tous les blockbusters post-apocalyptiques sortis cette année (After earth, World War Z, Elysium...), Snowpiercer est le plus inspiré.” - Télérama

“Les moyens colossaux ne brident jamais la folie baroque, le goût du mystère, les visées poétiques et la liberté d'un artiste qui, derrière les oripeaux du genre, balance une méchante parabole politique.” - Première

“La pertinence du scénario (...) s'impose comme un modèle d'adaptation réussie à quasiment tous les niveaux. (...) La rencontre du concept fort imaginé par Jacques Lob et de la vision très personnelle de Joon Ho a donné naissance à une mémorable odyssée.” - Mad Movies

Sources Images : tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr,

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés