Les 10 plus mémorables cérémonies d’ouverture des Jeux Olympiques d’été

Posté par michael le vendredi 5 août 2016 il y a 1 an

Que les jeux commencent !

10. Sydney, 2000

Les 120 chevaux aux gallop qui forment les anneaux olympiques restent le grand moment de cette cérémonie d’ouverture pas mal kitsch. Mais l’allumage du chaudron dans un cercle de feu entouré d’eau par l’athlète aborigène Cathy Freeman (qui remportera l’or quelques jours plus tard) reste un bon moment (malgré le bug de la plateforme qui resta bloqué 4 longues minutes).

   

   

9. Athènes, 2004

Particularité de cette cérémonie d’ouverture en Grèce : c’est la première à avoir été diffusée en HD. Et sinon, il y avait une piscine géante et Björk avec une robe gigantesque qui a recouvert tous les athlètes. Ah, et il y avait aussi DJ Tiesto qui a passé des disques pour accompagner la parade des athlètes.

image   image

image   image

8. Barcelone, 1992

Outre les géants de fer, le grand moment de la cérémonie d’ouverture des JO de Barcelone reste l’allumage de la flamme olympique par l’archer paralympique Antonio Robello en tirant une flèche dans le chaudron. Et petit pincement au coeur quand un enregistrement dût remplacer la prestation live de Freddie Mercury, auteur de la chanson officielle, décédé quelques mois plus tôt.

image   image

image   image

image   image

7. Atlanta, 1996

Américaine jusqu’au bout des doigts (cheerleaders, marching bands et pick-up), la cérémonie d’ouverture des JO d’Atlanta a surtout été marquée par la magnifique interprétation de "Georgia On My Mind" par Gladys Knight et surtout par un émouvant Mohammed Ali, affligé par les tremblements de sa maladie de Parkinson, allumant le chaudron avec la flamme olympique.

image   image

image   image

image   image

6. Seoul, 1988

En fait, on se souvient surtout de la cérémonie d’ouverture des JO de Seoul en 1988 pour le “Colombe Gate”. Quand plusieurs dizaines de colombes furent lâchées dans le stade pour symboliser la paix, les oiseaux ne se sont pas envolés hors du stade comme prévu mais se sont perchés sur le chaudron de la flamme olympique. Résultat : quand les anciens athlètes coréens allumèrent la flamme, le monde, assista, ébahi, à un barbecue de colombes !

   

   

5. Londres, 1948

Après 12 ans d’arrêt dû à la seconde guerre mondiale, les Jeux Olympiques pouvaient reprendre. Pas étonnant donc que la cérémonie soit marquée par l’austérité. Mais les 85 000 spectateurs rassemblés à Wembley ont pu apercevoir le Roi George et l’ancien pilote de la RAF, Donald Finlay, lire le serment olympique.

image   image

image   image

4. Los Angeles, 1984

La prouesse du Marching Band de l’armée américaine est encore dans toutes les mémoires. Alors qu’ils entonnent différents airs de musique, ils forment, dans une synchronisation parfaite, les anneaux olympiques puis, entre autres, les Etats-Unis. Etta James a chanté “When The Saints Go Marchin In” et Bill “Rocketeer” Suitor a parcouru le Memorial Coliseum de Los Angeles en Jetpack, façon James Bond dans Opération Tonnerre.

image   image

image   image

3. Tokyo, 1964

Les Jeux Olympiques de 1964 ont été les premiers à être diffusés en direct à la télé dans le monde en entier, et les premiers à être diffusés en couleur. Avec l’Empereur Hirohito (au nom duquel les Japonais ont attaqué Pearl Harbor) ouvrant les jeux et Yoshinori Sakai, né le 6 août 1945 à Hiroshima, le jour de la bombe atomique, allumant la flamme olympique, cette cérémonie d’ouverture symbolise l’entrée du Japon dans une nouvelle ère de pacifisme.

image   image

image   image

image   image

2. Londres, 2012

Avec cette cérémonie d’ouverture mise en scène par le réalisateur Danny Boyle (Trainspotting, Slumdog Millionaire), les JO rentrent dans l’ère du spectacle total, mélangeant performances spectaculaires façon comédie musicale, musique pop, cinéma, humour etc. Et bien sûr, il y a la Reine sautant en parachute avec James Bond. Sans oublier l’apparition de Mr Bean pendant la performance du London Symphony Orchestra.

   

   

   

1. Pekin, 2008

Une cérémonie à la hauteur de la démesure du pays, tous les segments étant plus spectaculaires les uns que les autres. Difficile de faire une selection des plus impressionnants entre les feux d’artifices en forme de smileys, les reproductions de bataille navale, les acrobates sur une planète Terre de 20 mètres ou les hymnes à la calligraphie sur gigantesque écrans LED. Après, pour 100 millions de dollars, il faut ce qu’il faut !

image   image

image   image

image   image

Sources Images : YouTube

Sport Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés