10 histoires incroyables sur LE BON, LA BRUTE ET LE TRUAND de Sergio Leone

Posté par michael le mardi 20 juin 2017 il y a 7 mois

1. L’histoire du film a été improvisée pendant une réunion

En 1965, les deux westerns de Sergio Leone avec Clint Eastwood, Pour une poignée de dollars et Pour quelques dollars de plus, n’ont pas encore atteint les rives américaines. Mais leur succès colossal en Europe attire inévitablement les studios américains qui se déchirent pour obtenir les droits de distribution. Sergio Leone et son scénariste Luciano Vincenzoni invitèrent donc deux cadres de United Artists à Rome pour assister à une projection à l’issu de laquelle ils offrirent 900 000 dollars pour les droits américains (une somme immense à l’époque). Lors de la signature du contrat, les cadres de UA demandèrent à Leone et Vincenzoni ce qu’ils avaient prévu ensuite, espérant secrètement un troisième film pour compléter une trilogie plus facile à vendre. N’ayant encore rien prévu, Vincenzoni improvisa en quelques secondes un pitch, comme il le raconte : “je ne sais pas pourquoi mais c’est l’affiche qui m’est venu à l’esprit en premier - le bon, la brute et le truand. C’est l’histoire de trois vagabonds pendant la Guerre Civile à la recherche d’argent.” Sur ce seul pitch, UA accepta de financer le film, les trois films sortant en l’espace d’un an aux Etats-Unis.

2. Le salaire de Clint Eastwood a explosé par rapport aux deux précédents films de la trilogie

Si Clint Eastwood accepta par principe de participer à un troisième film, il l’était moins pour partager l’affiche avec deux autres acteurs, Eli Wallach et Lee Van Cleef. Il aurait ainsi déclaré : “si ça continue comme ça, la prochaine fois, je vais jouer avec toute la cavalerie américaine !” Les négociations furent donc très serrées mais Eastwood réussit à obtenir un salaire de 250 000 dollars (soit plus que le budget entier de Pour une Poignée de Dollars), 10% des recettes sur la sortie américaine et... une nouvelle Ferrari.

3. Ce n’est pas Eli Wallach qui était prévu, à l’origine, dans le rôle du truand Tuco

Sergio Leone voulait engager l’acteur italien Gian Maria Volontè qui avait déjà joué le méchant dans Pour une poignée de dollars et Pour quelques dollars de plus. Mais quand il se rendit compte qu’il avait besoin d’un acteur plus à l’aise avec la comédie, il se tourna vers l’Américain Eli Wallach qu’il avait beaucoup aimé dans le western La Conquête de l’ouest. Réticent à tourner avec une bande d’italiens quasi-inconnus, il se laissa facilement convaincre après avoir vu seulement quelques minutes des précédents westerns de Leone.

Leone et Wallach sont devenus très amis sur le tournage, partageant notamment le même humour mais aussi parce que Leone, ne parlant pas un mot d’anglais, réussissait à communiquer en français avec l’acteur (contrairement à Eastwood ou Van Cleef).

4. Sergio Leone voulait Charles Bronson dans le rôle de Sentenza (La Brute)

L’acteur a dû refuser car déjà engagé sur Les Douze Salopards. Leone proposa donc le rôle à Lee Van Cleef qu’il avait déjà dirigé dans Pour quelques dollars de plus.

5. La célèbre scène de l’explosion du pont a été tournée deux fois

Comme toujours dans ce genre de scènes, il ne faut pas se rater, sous peine de devoir tout reconstruire et tout refaire exploser. C’est pourquoi Sergio Leone avait tout prévu en se mettant à l’écart pour attendre la bonne lumière et laissant à un officier de l’armée espagnole le soin de déclencher l’explosion sur son ordre qui serait le mot “Vaya”. Mais un technicien, dans la précipitation, cria “Vaya” trop vite. L’officier l’entendit et déclencha l’explosion. Sergio Leone, furieux, se mit à poursuivre le technicien qui dut s’enfuir en prenant les jambes à son cou. Finalement, l’officier proposa que ses hommes (qui servaient de figurants) reconstruisent le pont pour tourner à nouveau la scène.

6. Clint Eastwood détestait ses cigarillos

C’est une des marques de fabrique du personnage de “l’homme sans nom” incarné par Eastwood. Mais l'acteur les détestait. Malheureusement pour lui, Sergio Leone avait pour habitude de faire beaucoup de prises.

7. Eli Wallach a frôlé la mort à trois reprises sur le tournage

Dans la scène où il est pendu assis sur un cheval, Sergio Leone n’avait pas anticipé que le coup de feu qui le sauverait de la mort en coupant la corde effrayerait le cheval. Résultat : le cheval s’est enfui avec Wallach, les mains attachés, au-dessus. L’acteur raconte qu’il a fallu près de 2 kilomètres pour que le cheval s’arrête.

Dans une autre scène où Wallach s’échappe en coupant ses liens sous un train en mouvement, Sergio Leone ne voulait pas utiliser de cascadeur. A la première prise, une pièce de métal se détacha du train passant à quelques centimètres de la tête de l’acteur qui raconte que, s’il avait levé la tête, il aurait été décapité.

Enfin, dans la scène finale où il creuse pour déterrer le trésor, les techniciens avaient mis de l’acide sur les sacs d’or pour qu’un simple coup de pelle puisse les ouvrir. Mais ils n’avaient pas prévenu Wallach qu’ils avaient utilisé une bouteille de son soda préféré pour conserver l’acide. Il s’en est fallu de peu pour que l’acteur n’avale pas le liquide.

8. Le Bon, La Brute et le Truand est le dernier film de “la trilogie du dollars” mais chronologiquement le premier

L’action se déroule avant Pour une poignée de dollars et Pour quelques dollars de plus. En effet, c’est à la fin du film que “L’homme sans nom” incarné par Eastwood fait l’acquisition du célèbre poncho iconique de son personnage.

9. Si l’on considère aujourd’hui que Tuco est le truand et que Sentenza est la brute, ce n’a pas toujours été le cas

Dans la première bande-annonce américaine du film, c’est en effet Sentenza (Lee Van Cleef) qui est le truand et Tuco (Eli Wallach) qui est la brute.

10. Clint Eastwood a refusé un quatrième film

Lassé du perfectionnisme de Sergio Leone et devenu une star dans son pays (grâce au succès de la trilogie), Eastwood déclina l’offre de Sergio Leone de tourner un quatrième western. Leone aurait en effet aimé lui confier le rôle de l’homme à l’harmonica dans Il Etait Une Fois dans l’Ouest (finalement tenu par Charles Bronson)

Sources Images : tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés