Les 12 meilleures (ou pires) coupes de cheveux de l’EURO 2016

Posté par michael le samedi 25 juin 2016 il y a 1 an

Pour se faire remarquer et sortir du lot sur un terrain de foot, il n’y a pas 1500 façons. La première, évidemment, c’est de bien jouer.  La base. La deuxième : la coupe de cheveux. Depuis la grande époque du mulet, les terrains de foot sont ainsi devenus le mondial de la coiffure, les joueurs et leur coiffeur rivalisant d’inventivité.

Voici les 12 plus mémorables de ce (relativement sage) Euro 2016...

1. Paul Pogba (France)

Certains écrivent des poèmes, réalisent des films ou même se créent un compte Twitter. Le joueur français, lui, aime se servir de sa tête pour exprimer ses sentiments et sa créativité. La tempe façon léopard : never forget ! Pour cet Euro 2016, il a donc inauguré le coq français décoloré sur la tempe. Fier d’être bleu jusqu’au bout !

image

2. Sergio Ramos (Espagne)

Pour cet Euro 2016, le joueur espagnol, que l’on connaissait imberbe avec cheveux longs tenus par un serre-tête, inaugure un look radicalement différent. Méconnaissable, il a désormais adopté le style hipster jusqu’au bout des ongles, avec le cheveux gominés et raie sur le côté suivi d’une grosse barbe.

image

3. Dmitri Torbinski (Russie)

Le joueur russe adore visiblement le film Dumb & Dumber. Et il n’y a rien de mal à ça : c’est une excellente comédie !

image

4. Stephan El Shaarawy (Italie)

Le joueur italien a-t-il cherché à s’inspirer des méthodes de défense du porc-épique avec ces cheveux ? C’est une possibilité. Adidas devrait toutefois se méfier des têtes de ce joueur, le ballon pourrait ne jamais s’en relever.

image

5. Aaron Ramsey (Pays de Galles)

Cherchant probablement à monter sur le trône du football européen, le joueur gallois a sans doute été inspiré par une célèbre série avec des dragons pour sa décoloration à l’eau de javel qui a dû sérieusement lui brûler le crane. A moins qu’il ait voulu imiter un méchant de James Bond ?

image

6. Radja Nainggolan (Belgique)

La coupe iroquois légèrement décolorée sur le dessus, il fallait oser. Le joueur belge, également grand adepte de tatouage, n’a sûrement pas hésité une seule seconde. Notez également le sourcil... Total look ou rien !

image

7. Marek Hamsik (Slovaquie)

L’iroquois tout en hauteur et en gel, c’est un style ! Peut-être ce fils caché de Johnny Depp et Guy Pearce compte-t-il se servir de ses cheveux comme tronçonneuse pour effrayer ses adversaires sur le terrain ?

image

8. Marouane Fellaini (Belgique)

L’afro du joueur belge est désormais bien connu du circuit footballistique. Mais, méga-surprise, il a décidé de jouer un peu avec les nerfs de ses supporters en la teignant en blond.

image

9. Joe Ledley (Pays de Galles)

Le joueur gallois est-il capable de cacher le ballon dans son imposante barbe ? Car elle abrite à coup sûr une faune et une flore aussi vaste et diverse que celle de la forêt amazonienne.

image

10. Ansi Agolli (Albanie)

Avec tant de coupes iroquois sur les terrains ces dernières mois, il est compréhensible que certains aient envie de tester. Mais le mémo n’a pas du arriver jusqu’au joueur albanais qui, du coup, n’a pas su qu’elle n’était définitivement pas compatible avec une calvitie naissante.

image

11. Graziano Pelle (Italie)

Est-il réellement nécessaire de mettre autant de gel sur ses cheveux ? Le ballon va finir par lui rester coller à la tête. A moins qu’il souhaite, avec un intensif jeu de tête, que le ballon se mettre à échapper aux pieds de ses adversaires ?

image

12. Kinglsey Coman (France)

Le joueur français de 20 ans est beaucoup trop jeune pour avoir connu les terrains des années 80. Sûrement ému par les récits de ses aînés et de vieilles fiches Panini de Roberto Baggio, Kinglsey Coman a décidé de remettre la queue de rat à la mode ! Bonne chance.

image

Sources Images : blogspot, zimbio, straits times, metro uk, sud ouest, closer mag, 20 minutes, the sun, player news 24, centre presse aveyron, esquire,

Sport Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés