14 histoires incroyables sur DIRTY DANCING

Posté par michael le dimanche 19 juin 2016 il y a 1 an

1. Dirty Dancing est en grande partie autobiographique

La scénariste Eleonor Bergstein a basé l’histoire sur sa propre adolescence : elle est en effet la fille d’un médecin juif new-yorkais avec qui elle passait ses vacances d’été dans les Catskills. Elle était également surnommée “baby”.

image

2. C’est la scène coupée d’un précédent film qui donna envie à Eleonor Bergstein d’écrire Dirty Dancing

Frustrée de voir une scène de danse "érotique" coupée par les producteurs dans le film C’est ma Chance avec Michael Douglas et Jill Clayburgh, la scénariste décida d’écrire un film entier basé sur le concept de “danse érotique”.

image

3. Le personnage de Johnny est basé sur les histoires de Michael Terrace

Le danseur qui dansa à la fois à Broadway et sur les planches du Metropolitan Opera avait participé à populariser le mambo auprès du très grand public américain dans les années 50 et 60. La scénariste Eleonor Bernstein l’avait rencontré pendant ses recherches pour l’écriture du scénario de Dirty Dancing.

image

4. Dirty Dancing est le tout premier film d’une jeune société indépendante de distribution de VHS souhaitant se lancer dans la production

On oublie souvent que Dirty Dancing n’est pas un film hollywoodien mais un petit film indépendant, le tout premier de Vestron Pictures, une société pionnière de l’édition et la distribution de VHS de films indépendants aux Etats-Unis. A une époque où le coût moyen d’un film était de 12 millions de dollars, Dirty Dancing a ainsi été réalisé pour moins de 5 millions de dollars.

image

5. Dirty Dancing est chorégraphié par Kenny Ortega, le futur réalisateur des films High School Musical

Après Dirty Dancing, il a aussi beaucoup travaillé avec Michael Jackson, notamment sur les tournées Dangerous World Tour et HIStory World Tour.

image

6. Le réalisateur de Dirty Dancing tenait absolument à avoir de vrais danseurs dans les rôles principaux

Jennifer Grey était par exemple la fille de Joel Grey, danseur resté célèbre pour son rôle de maître de cérémonie dans la comédie musicale Cabaret (qui lui vaudra un Oscar). Patrick Swayze, lui, avait dansé pour le Joffrey Ballet, ce qui lui permit de décrocher le rôle au détriment de Billy Zane (Titanic) beaucoup moins fort en danse.

image

7. Jennifer Grey et Patrick Swayze avaient déjà tourné ensemble et ne s’étaient pas du tout entendu

Dans L’Aube Rouge, 3 ans plus tôt, les deux jeunes acteurs n’avaient pas du tout accroché. Plus tard, la scénariste Eleonor Bergstein décrivit leur alchimie pendant les auditions comme “stupéfiante”. Mais l’animosité entre les deux acteurs reprit pendant le tournage.

image

8. Cinq ans avant Dirty Dancing, on peut voir Patrick Swayze et Cynthia Rhodes (qui joue sa meilleure amie Penny) dans le clip "Rosanna" de Toto

Cynthia Rhodes y tient le rôle principal tandis que Swayze est beaucoup plus difficile à apercevoir dans le rôle d’un danseur. Vous pouvez voir le clip ici.

image

9. Un jour de tournage, dix personnes de l’équipe se sont évanouies en moins de 25 minutes

Ce jour-là, la température extérieure était de 41°C. Combinée aux éclairages, la température sur le tournage pouvait monter jusqu’à 49°C. Au contraire, quand le tournage dût reprendre en automne, il faisait près de 0°C, rendant notamment la scène du lac particulièrement compliquée pour les deux acteurs, en particulier Swayze qui a dût accumuler les portées de sa partenaire à bout de bras.

image

10. La scène du fou-rire quand Johnny touche l’aisselle de “Baby” est 100% naturelle

La scène était écrite comme un moment tendre et sérieux. Mais, fatiguée, Jennifer Grey n’arrivait pas à se concentrer et n’arrêtait pas de rigoler à chaque fois que Swayze passait sa main sous son bras. Des fou-rires qui ont fini par énerver Swayze. Un fou-rire et un énervement qui sont finalement restés tels quels, devenant même une des plus célèbres scènes du film.

image

11. Le film a failli devenir un Direct-To-Video

Le patron de Vestron Pictures, en voyant le film pour la première fois, aurait déclaré “brûlez les négatifs et collectez l’assurance !” Par conséquent, il fut d’abord décidé de sortir le film au cinéma pour une semaine avant de l’envoyer directement sur le marché vidéo, le premier marché de Vestron.

Mais le bouche-à-oreille fonctionna tellement que le film gagnait des spectateurs de semaine en semaine, cumulant son plus gros box-office non pas en première (comme c’est la norme) mais en troisième semaine. Le film finira par récolter 63 millions de dollars au box-office américain, plus 170 millions dans le reste du monde.

image

12. Dirty Dancing est le premier film à s’être vendu à plus d’un million d’exemplaires en video

En 2005, il se vendait encore un million d’exemplaires par an du DVD de Dirty Dancing.

image

13. La scène finale si iconique où Johnny soulève “Baby” a été tournée en une seule prise

Malgré le fait qu’elle l’avait déjà réalisée pendant les répétitions, Jennifer Grey avait si peur d’être filmée pour cette scène qu’elle repoussa l’échéance aussi longtemps que possible. Résultat, comme elle le dit elle-même : “Le jour où vous me voyez le faire dans le film est la première fois que je le fais.”

image

14. Le film est ressorti en 1997 uniquement grâce au lobby de Conan O’Brien pendant son émission Late Night With Conan O’Brien

Influencé par la ressortie de Star Wars en 1997 pour son vingtième anniversaire, l’animateur et comédien entra en croisade pour pousser le studio LIVE à ressortir Dirty Dancing pour son dixième anniversaire. Vous pouvez voir une des séquences ici.

image

Sources Images : tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr,

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés