22 preuves que Bob Dylan est une légende qui mérite amplement NO DIRECTION HOME son documentaire fleuve par Martin Scorsese

Posté par michael le samedi 28 mai 2016 il y a 1 an

No Direction Home : indispensable !

1. Bob Dylan a écrit la chanson “Blowin’ In The Wind”

14e plus grande chanson de tous les temps selon Rolling Stones. Probablement la plus grande “protest song” de tous les temps, même si son auteur, jeune homme de seulement 20 ans, disait dans un bar de Greenwich Village : “ce n’est pas une protest song ou quelque chose comme ça, car je n’écris pas de protest songs.”

2. Bob Dylan a écrit la chanson “Like A Rolling Stone”

Plus grande chanson de tous les temps selon Rolling Stones. Même le principal concerné disait en 1965 que “Like A Rolling Stone” était la plus grande chanson qu’il avait écrit.

Une chanson par ailleurs révolutionnaire pour sa durée, 6′10′’, plus du double d’un single pop “classique” qui se devait d’être court pour maximiser les revenus des juke-box.

3. Bob Dylan n’était pas seulement dans le public quand Martin Luther King fit son célèbre discours “I Have a A Dream”....

Il était sur scène quelques minutes seulement avant pour chanter “Only a Pawn in Their Game” and “Blowin' in the Wind”.

4. Bob Dylan a inventé la country-rock

Avant l’album "Nashville Skyline" en 1969, la country était considérée comme une musique très conservatrice par les amateurs de rock.

5. Bob Dylan a transformé le folk à jamais

Au début des années 60, quand Bob Dylan débarque, la musique folk est une musique de petits bourgeois barbus qui fantasment sur la vie de marins ou de soldats pour échapper au mode de vie aliénant des banlieues pavillonnaires. Dylan a fait entrer le folk dans le monde réel.

6. Bob Dylan a inventé “l’anti chanson d’amour”

Avec des chansons comme “It Ain’t Babe” ou “She Belongs To Me”, Dylan a commencé à parler de l’amour d’un point de vue vraiment “adulte”.

7. Il a fallu pas moins de 6 acteurs pour le jouer dans son biopic “I’m Not There”

Dont Cate Blanchett et un enfant noir. C’est dire la complexité de la personne !

8. Bob Dylan a inventé le folk-rock

En 1965, pour le Newport Folk Festival, il était notamment accompagné sur scène d’un groupe de blues à guitare électrique. Une quasi-hérésie à l’époque où le folk ne devait être joué qu’à la guitare sèche.

9. Bob Dylan a eu la réponse parfaite à un spectateur le traitant de “Judas”

En 1966, un jeune fan anglais créa une légende du rock n’ roll en hurlant à son idole, lors d’un concert à Manchester, qu’il était un “Judas”. Pour lui, Dylan avait trahi ses fans en changeant sa musique en "l'électrisant", cristallisant le sentiment d’une bonne partie des fans du chanteur. A cette accusation (alors anonyme - le fan s’est “dénoncé” en 1999), Dylan répondit : “Je ne te crois pas”.

10. Les Beatles ne seraient pas vraiment les Beatles sans Bob Dylan

De l’album “The Freewheelin” Bob Dylan”, sorti en 1963 (la même année que la sortie de leur premier album “Please Please Me”), George Harrison dira : “Nous l’avons écouté en boucle. Les paroles et l’attitude étaient juste incroyablement originales et merveilleuses. John Lennon, lui, dira : “Pendant trois semaine, nous n’avons pas arrêté de l’écouter. Nous étions dingue de Dylan.”

Et c’est Bob Dylan qui incita les Beatles à se mettre à la marijuana. Et sans la Marijuana, il n’y aurait jamais eu de "Revolver", de "Rubber Soul" ou de "Sergent Pepper".

11. Bob Dylan a gagné un Oscar

C’était en 2000 pour la chanson du film Wonder Boys avec Michael Douglas et Tobey Maguire, “Things Have Changed”.

“Knockin On Heaven’s Door” a également été composée pour un film, le western Pat Garrett et Billy The Kid de Sam Peckinpah.

12. Il a refusé de se soumettre à la censure de la télé américaine malgré l’énorme promotion que cela aurait pu lui apporter

En 1963, pour la promotion de son deuxième album “The Freewheelin’ Bob Dylan”, le jeune chanteur quasi-inconnu était invité dans l’émission la plus regardée des Etats-Unis, le Ed Sullivan Show. Mais quand la production refusa qu’il joue la chanson satirique sur l’invasion communiste “Talkin John Birch Paranoid Blues”, il préféra se retirer complètement de l’émission plutôt que jouer une autre chanson.

13. Bob Dylan a presque inventé le clip musical avec la vidéo des cartons tournée devant le Savoy Hotel à Londres

La vidéo sur la chanson “Subterranean Homesick Blues” est en fait le générique d’ouverture du documentaire “Don’t look back” de D.A Pennebaker qui suivait la tournée anglaise du chanteur en 1965.

14. Bob Dylan a remis du cool dans le son de l’harmonica tombé en désuétude dans les années 50

15. Bob Dylan a réalisé un des “films de famille” les plus chers de l’histoire du cinéma

Ce film, tourné en 1975 mais sorti en 1978, a été décrit par la célèbre critique américaine Pauline Kael comme “le film que Louis et Marie Antoinette auraient fait à Versailles s’ils avaient eu des caméras”.

16. Bob Dylan détient le record de citations dans les plaidoiries d’avocats

Une des plus citées, les paroles de “Subterranean Homesick Blue” : “Keep a clean nose. Watch the plain clothes. You don't need a weatherman to know which way the wind blows.”

Aussi dans “Like A Rolling Stone” : “When you ain't got nothing, you got nothing to lose. You're invisible now. You've got no secrets to conceal.”

17. Bob Dylan a écrit la chanson la plus connue de Jimi Hendrix

La chanson “All Along The Watchtower” était issue de l’album “John Wesley Harding” de 1967 avant d’être reprise par Jim Hendrix en 1968 dans l’album “Electric Ladyland”. Dylan a plus tard reconnu que la version d’Hendrix était bien meilleure que la sienne.

18. Bob Dylan a permis de rendre un peu la justice grâce à une chanson

En 1964, Bob Dylan sort la chanson “The Lonesome Death of Hattie Carroll” relatant le meurtre d’une serveuse noire de 51 ans par un jeune homme blanc et riche, William Devereux « Billy » Zantzinger, qui ne fut condamné qu’à 6 mois de prison pour son crime. Pendant le restant de sa vie, le meurtrier fut rappelé à son crime par la chanson.

19. Bob Dylan aurait rendu hommage aux Beatles sur la pochette de l’album John Wesley Harding

Les Beatles avaient rendu hommage à Dylan sur la pochette de l’album “Sergent Pepper”. 6 mois plus tard, Dylan aurait fait de même avec la pochette de l’album “John Wesley Harding”. Pour voir les Beatles sur la pochette, il fallait retourner la pochette, les visages des Beatles apparaissant dans l’écorce de l’arbre derrière Dylan. Mais, apparemment, d’après le photographe de la pochette, ce n’était qu’un hasard ! (ou pas).

20. Bob Dylan “a libéré votre esprit comme Elvis a libéré votre corps”

Une citation de Bruce Springsteen prononcé pour l’introduction de Dylan dans le Rock N’ Roll Hall Of Fame.

21. Bob Dylan a rendu la poésie cool

Grâce à Bob Dylan, les adolescents des années 60 se sont replongés dans les écrits de Rimbaud, Verlaine ou Baudelaire et de ceux de la maison d’édition City Lights, éditeurs de Alan Ginsberg,  Lawrence Ferlinghetti ou Gregory Corson.

22. Sous sa photo dans le Yearbook de son lycée, il avait écrit : “Rejoindre Little Richard”

En première, il avait été interdit de participer à la kermesse de son lycée car ses chansons étaient jugés trop choquantes.

Sources Images : tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés