5 preuves que LIMITLESS avec Bradley Cooper sur NRJ12 est bien de la science-fiction

Posté par michael le mardi 8 mai 2018 il y a 2 mois

Dans Limitless, Eddie Morra (Bradley Cooper) rêve de devenir écrivain mais n’a aucune inspiration. Sa vie bascule lorsqu’un ami lui fait découvrir le NZT, un produit pharmaceutique révolutionnaire qui lui permet d’exploiter son potentiel au maximum. Eddie peut désormais se souvenir de tout ce qu’il a lu, vu ou entendu ; il peut apprendre n’importe quelle langue en une journée, résoudre des équations complexes.

Mais voilà, même si on entend beaucoup que l’être humain n’utilise que 10 à 20% du potentiel son cerveau, aucune preuve scientifique ne l’a jamais prouvé.

Voici 5 choses entendues et vues dans le film avec Bradley Cooper et leur réalité scientifique (en 2015).

1. L’être humain utilise 20% du potentiel de son cerveau.

C’est une légende urbaine. Aucun scientifique n’a jamais réussi à le prouver tout simplement car il est impossible de surveiller l’activité cérébrale d’un individu 24h/24 7j/7 dans ses différentes tâches quotidiennes. Ce qui est sûr est qu’il y a des zones du cerveau que nous n’utilisons pas souvent mais que nous pouvons activer quand nous le voulons. Par exemple, si vous prenez des cours de chants pour la première fois, cela activera des zones de votre cerveau que vous n’avez jamais utilisé auparavant (même si on ne sait pas encore mesurer lesquelles).

image

2. Une drogue (comme le NZT) permet d’accéder aux 80% de potentiel non-utilisé.

Malgré ce que certains publicitaires aimeraient faire croire, il n’existe aucune pilule miracle qui pourrait augmenter vos capacités cérébrales. Il est vrai que des drogues comme l’Adderall prescrits pour les Troubles du Déficit de l'Attention (ou le Modafinil pour les troubles du sommeil) permettent de mieux se concentrer. Mais nous savons ça depuis des dizaines d’années - en particulier les étudiants avant un examen important. Le problème avec ces drogues, en dehors des effets secondaires qui peuvent être dramatiques, est que vous aurez oublié tout ce que vous avez appris une fois l’effet retombé.

image

3. L’utilisation d’une drogue peut avoir des effets bénéfiques sur le cerveau à long terme.

Evidemment, pour combler un manque et combattre les symptômes d’une pathologie cérébrale particulière, une drogue prescrit avec un bon dosage peut s’avérer bénéfique tout au long de la vie. Mais à ce stade, les effets à long terme d’une drogue sur le cerveau d’un individu “normal” ne peuvent être que négatifs.

image

4. L’augmentation des capacités du cerveau s’accompagne d’une augmentation des capacités physiques.

Observer précisément un golfeur et être capable de décortiquer chacun de ses mouvements peut évidemment vous permettre de mieux jouer au golf. Mais sans l’entraînement (et les capacités) physiques adéquats, vous n’atteindrez jamais le niveau optimal.

image

5. L’augmentation des capacités du cerveau s’accompagne d’une plus grande créativité.

On ne sait pas encore quelles parties du cerveau est responsable de la créativité (et encore moins pour l’écriture créative comme dans Limitless). Les sujets sous Adderrall pour aider à la concentration sont en fait souvent moins créatifs que lorsqu’ils n’en prennent pas (plus), la créativité ayant besoin d’un cerveau plus “distrait”, un cerveau capable de passer d’un sujet à un autre de façon plus mouvante.

image

Sources Images : tumblr, tumblr, giphy, tumblr, tumblr,

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés