10 conseils de Martin Scorsese pour frôler la mort comme sur le tournage de NEW YORK NEW YORK

Posté par michael le mercredi 21 octobre 2015 il y a 1 an

1. Avoir la folie des grandeurs

Comme beaucoup de ses collègues de l’époque (Francis Ford Coppola, Michael Cimino, William Friedkin ou Steven Spielberg), Martin Scorsese, grâce à ses précédents succès, veut se lancer dans un ambitieux projet : mélanger le style de l’ancien Hollywood et la noirceur du nouvel hollywood. Son idée : New York New York, une comédie musicale à gros budget qui raconte l’histoire d’amour compliquée entre Francine, une chanteuse, et Roy, un musicien beau-parleur.

image

2. Avoir une relation avec sa star

En choisissant Liza Minnelli, fille de Vincente Minnelli (réalisateurs des grandes comédies musicales Un Américain A Paris ou Gigi) et Judy Garland (star du Magicien d’Oz et de Une Etoile Est Née, dont New York, New York s’inspire beaucoup), pour le rôle principal féminin, Martin Scorsese avait la star idéale pour son hommage.

Problème : il a commencé une relation amoureuse avec sa star. Pas la meilleure façon de mener à bien une entreprise risquée.

image

3. Divorcer avec sa femme enceinte

Une relation amoureuse avec Liza Minnelli encore moins bien venue quand on sait que Scorsese était alors marié avec sa collaboratrice Julia Cameron... enceinte. Leur fille Domenica est née en 1976 pendant la post-production du film. Ils ont divorcé en janvier 1977, soit 5 mois avant la sortie du film.

image

4. Improviser

Une grande partie de l’idée derrière New York, New York était l’improvisation, une technique nouvelle pour Scorsese habitué à la plus grande rigueur.

“Plutôt que d’avoir une idée bien précise de ce que j’allais faire, j’ai essayé de n’avoir aucune idée du tout de ce que j’allais faire le jour de tournage. Je testais mes limites. Avec le recul, j’avais volontairement un style très chaotique sur New York, New York. Et ça n’a pas marché pour moi.”

Résultat : en plus des incessantes modifications de scénario, le tournage s’est étalé sur 22 semaines au lieu des 14 initialement prévues, doublant le budget de 6 à 12 millions de dollars.

Un des numéros “Happy Endings” a par exemple pris 10 jours à tourner engouffrant à lui seul 350 000 dollars, tout ça pour... ne pas être dans le film final (Il a depuis été rajouté dans la version restaurée de 2005).

image

5. Se droguer

Martin Scorsese était alors complètement accroc à la cocaïne.

image

6. Se réfugier dans le travail

Après l’épuisant tournage de New York, New York, Scorsese se désengagea du long processus de montage. A la fin de l’année 1976, il disparaîtra ainsi sans un mot pour aller filmer le concert d’adieu du groupe The Band (qui finira pas donner le documentaire de 1978, The Last Waltz).

Sauf que s’entourer de stars du rock des années 70 quand on est déjà bien accroc à la cocaïne n’est pas forcément la meilleure idée qui soit !

image

7. Trop écouter les critiques

Avec seulement 14 millions de recettes au box-office américain et des critiques désastreuses pour New York, New York, le réalisateur s’est senti trahi après avoir enchaîné les succès, alimentant davantage son addiction à la cocaïne.

image

8. Tomber de très haut

Comme il l’a raconté dans le livre Le Nouvel Hollywood : “je remercierai toujours les Français pour m’avoir donné ce grand prix (NDLR : Palme d’or pour Taxi Driver), me permettant ainsi de réaliser à quel point j’étais un raté.”

image

9. Ignorer les avertissements

Asthmatique, Martin Scorsese paya le prix fort de son addiction à la cocaïne. Après avoir ignoré les avertissements de ses amis (en particulier Robert De Niro), le réalisateur s’effondra un jour de septembre 1978, après avoir toussé du sang. Il a failli faire une attaque et y rester.

image

10. Ecouter et faire confiance à ses amis

C’est sur son lit d’hôpital que Robert De Niro lui proposa de faire Raging Bull, le film, souvent considéré comme son meilleur, qui contribuera à faire de Scorsese une légende du cinéma américain.

Quant à New York, New York, faute d’avoir tué une légende, il aura eu le mérite de donner naissance à l’hymne (non officiel) de la Grosse Pomme !

image

Sources Images : tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, toutlecine, tumblr, tumblr

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés