11 histoires incroyables sur la trilogie FANTÔMAS

Posté par michael le mercredi 11 avril 2018 il y a 1 semaine

Trilogie ayant attiré près de 15 millions de spectateurs en France, Fantômas raconte la traque du “génie du crime” Fantômas par le commissaire Juve et le journaliste Fandor.

Voici 11 histoires incroyables que vous ne connaissiez peut-être pas sur cette saga culte des années 60.

1. L’idée de tourner une nouvelle version de Fantômas viendrait de Jean Cocteau qui l’aurait soufflé à Jean Marais.

Le réalisateur de La Belle et la Bête, né en 1889, a toujours été un grand admirateur des aventures du “génie du crime” qui ont passionné la France pendant leur parution entre 1911 et 1913. Le feuilleton, gros succès populaire, était aussi très adoré par les intellectuels et artistes français comme Guillaume Apollinaire, Max Jacob, Blaise Cendrars ou René Magritte.

2. Preuve de son immense popularité au début du XXe siècle, 79 films ont été tirés des aventures de Fantômas depuis 1913.

3. Marcel Allain, le seul survivant des deux inventeurs de Fantômas, ne souhaitait plus vendre les droits de son personnage après plusieurs adaptations qui lui avaient déplues.

Il acceptera finalement en 1960 contre un chèque de 40 000 francs et 3% des recettes du ou des films à venir.

Néanmoins, en lisant le scénario définitif, Allain fut très mécontent de la transformation radicale de son oeuvre sombre et macabre en comédie d’action. Il a été particulièrement chagriné par le personnage d’Hélène qui se fait “draguer” par Fantômas (sachant que le personnage est sa fille dans l’oeuvre originale)

4. A la vente des droits, il a été question que les nouvelles aventures de Fantômas soit écrites par Michel Audiard et réalisé par Denys de la Patellière (Un Taxi Pour Tobrouk).

Finalement, Michel Audiard est chargé d’écrire Les Barbouzes à la place.

5. Pour incarner Fantômas et le commissaire Juve, André Hunebelle, le réalisateur de Fantômas, voulait reformer le duo Jean Maris/Bourvil de ses films de cape et d’épée, Le Capitain et Le Bossu.

Mais Bourvil refusa l’offre.

6. Quand Jean Marais est sous le masque de Fantômas, c’est la voix de l’acteur Raymond Pellegrin qu’on entend.

Il se raconte que André Hunnebelle avait promis le rôle de Fantômas à Pellegrin avant Jean Marais. Le réalisateur aurait eu l’idée du subterfuge pour faire passer la pilule à son ami Pellegrin.

7. Peintre et sculpteur, Jean Marais a conçu lui-même le masque de Fantômas.

Cette seconde peau synthétique verte a ensuite été réalisée par l’accessoiriste Gérard Cogan. Le masque ne laissant pas passer l’air, Jean Marais, habituellement très stoïque, perdra souvent son sang-froid pendant le tournage de Fantômas se déchaîne sous la canicule italienne.

8. Les cascades à moto sont assurées par un tout jeune champion de motocross : Remy Julienne qui fait alors ses débuts (non crédités) au cinéma.

Le cascadeur deviendra plus tard la référence française en matière de cascades, travaillant notamment sur de nombreux James Bond.

9. Il s’est murmuré dans la presse de l’époque que André Hunnebelle, très influencé par James Bond, avait proposé à Sean Connery d’incarner Fantômas.

James Bond contre Dr No était alors sorti sur les écrans deux ans plus tôt. Des gadgets aux courses-poursuite en passant par les velléités de Fantômas à contrôler le monde, l’influence de James Bond sur Fantômas est plus qu’évidente.

D’ailleurs, le décorateur de Fantômas se déchaîne finira par travailler quelques années plus tard sur Moonraker.

10. Pendant le tournages des trois films, Jean Marais commença à avoir de plus en plus de rancoeur face à Louis De Funès qui était en train de devenir une star.

Quand le premier film est annoncé, c’est Jean Marais la star, Louis De Funès étant juste un petit comique de théâtre peu connu. Mais l’année de sortie de Fantômas marque l’explosion de De Funès qui devient une star, la même année, grâce au Gendarme de Saint-Tropez puis, l'année suivante, grâce au Corniaud. Quand sort Fantômas contre Scotland Yard, De Funès est devenu la plus grande star de cinéma de France enchaînant succès sur succès (en particulier La Grande Vadrouille et ses 17 millions d’entrées).

11. Il a longtemps été question de tourner un quatrième film Fantômas à Moscou.

Mais la rancoeur de Jean Marais pour Louis De Funès et les cachets cumulés des deux stars ont empêché le film de se faire. On y apprenait notamment que Fandor était le fils de Fantômas.

Copyright Images : Gaumont

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés