13 histoires incroyables sur LES EVADES sur France 4

Posté par michael le dimanche 28 janvier 2018 il y a 4 mois

Dans Les Evadés, Andy Dufresne, un jeune banquier, est condamné à la prison à vie pour le meurtre de sa femme. S'il clame inlassablement son innocence, il est enfermé à Shawshank, le plus dur des pénitenciers du Maine. Il y rencontre Red, un vieux prisonnier noir désabusé avec qui il se lie d'amitié....

Voici 13 histoires incroyables que vous ne connaissiez peut-être pas sur le film.

1. Stephen King a vendu les droits de sa nouvelle Rita Hayworth And Shawshank Redemption à Frank Darabont pour seulement 5000 dollars en 1987.

Frank Darabont, qui réalise, avec Les Evadés, son premier film, est un "Dollar Baby", comme Stephen King appelle les jeunes réalisateurs (souvent étudiants) passionnés à qui il offre les droits d'adaptation de certaines de ses oeuvres pour seulement un dollar symbolique.

A l'âge de 20 ans, Frank Darabont, alors étudiant, voulait adapter la nouvelle de King, The Woman In The Room, et avait envoyé une lettre à l'auteur pour lui demander l'autorisation.

2. Le chèque de Frank Darabont pour adapter Les Evadés n'a jamais été encaissé par Stephen King.

Quelques années après la sortie de Les Evadés, Stephen King envoya une photo du chèque au réalisateur avec le petit mot "Au cas où tu aies besoin d'une caution pour sortir de prison."

3. Le réalisateur Rob Reiner, déjà auteur de l'adaptation ciné de la nouvelle The Body (retitré Stand By Me), a offert 2,5 millions de dollars à Frank Darabont afin d'obtenir le droit d'adapter lui-même Rita Hayworth and Shawshank Redemption.

A l'époque, le réalisateur voulait engager Tom Cruise dans le rôle de Andy Dufresne et Harrison Ford dans le rôle de Red.

Darabont considéra l'offre (la plus-value!!) mais refusa pour se donner une chance de le réaliser lui-même.

4. Fidèle parmi les fidèles, Frank Darabont a réalisé trois long-métrages adaptés de l'oeuvre de Stephen King.

Auteur de quatre long-métrages, Darabont a réalisé Les Evadés, La Ligne Verte et The Mist, tous adaptés de King. Seul The Majestic avec Jim Carrey n'est pas une oeuvre de King.

5. Le "Rita Hayworth" du titre de la nouvelle a été abandonné car tout le monde à Hollywood croyait que le scénario était un biopic de l'actrice.

Dans les commentaires du DVD, Frank Darabont raconte qu'un agent lui avait dit que son scénario était le meilleur qu'elle ait jamais lu et que sa cliente serait parfaite pour le rôle. Oups !

6. Un des plus gros changements faits par Darabont par rapport à la nouvelle de Stephen King fut de choisir Morgan Freeman pour jouer le personnage de Red.

Dans le livre, Red est en effet un Irlandais roux. D'où son surnom !  Dans le film, il y a d'ailleurs une référence à ce changement. Quand Andy demande à Red d'où lui vient son surnom, il lui répond : "Peut-être que je suis irlandais !"

7. S'il est censé se situer dans le Maine, le film a été tourné dans l'Ohio dans une prison menacée de destruction.

Depuis la sortie du film, le site, sauvé de la destruction, est visité par près de 80 000 touristes chaque année et rapporte près de 3 millions de dollars à l'économie locale.

8. Il a fallu 9 heures pour tourner la pourtant simple scène du baseball.

Le lendemain matin, Morgan Freeman, qui passe toute la scène à lancer une balle, ne pouvait plus bouger le bras.

9. La très célèbre voix-off de Morgan Freeman a bien failli ne jamais voir le jour.

Souvent utilisé artificiellement pour faciliter la vie du scénariste, la voix-off est un art délicat à manier. C'est ce que s'est dit Frank Darabont au milieu de l'écriture du scénario.

Déprimé à l'idée de tout réécrire, convaincu que sa voix-off était superficielle, il se mit devant sa télé. En zappant, il tomba sur Les Affranchis, un modèle d'utilisation de la voix-off. Il fut convaincu de l'importance de sa voix-off et se servit du film de Scorsese comme référent en cas de doute.

10. Le film a été un cuisant échec commercial à sa sortie salle mais est devenu culte grâce à la vidéo et à la télé.

Avec moins de 25 millions de dollars récoltés au box-office américain, Les Evadés a été vite considéré comme un échec, malgré une ressortie pour surfer sur ses nombreuses nominations aux Oscars (film, acteur, scénario, photographie, son, montage, musique).

Mais sa sortie en VHS, quelques mois plus tard, est devenue légendaire, permettant au film de récolter plus de 80 millions de dollars de recettes en locations, devenant le film le plus loué de l'année 1995.

La chaîne de télé TNT s'est également fait une spécialité des rediffusions du film. Sur la seule année 2013, les diffusions du film représentaient 151 heures de temps d'antenne !

11. Depuis 2008, Les Evadés tient la première place du très médiatique classement des 250 meilleurs films de tous les temps du site iMDB, devant les chefs d'oeuvre multi-récompensés Le Parrain et Le Parrain 2.

12. Steven Spielberg a qualifié le film de "film chewing-gum"

"Si tu marches dessus, ça te colle à la chaussure."

13. SPOILER : En Finlande, le titre du film était "Rita Hayworth : la clé de l'évasion"

Ou comment raconter la révélation finale du film dès le titre !

Sources Images : tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr,

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés