15 raisons de regarder LES INFILTRES de Martin Scorsese

Posté par michael le dimanche 21 septembre 2014 il y a 11 mois

1. L'histoire

Pour mettre fin au règne de Frank Costello qui règne sur la pègre irlandaise à Boston, la police infiltre son gang avec "un bleu" issu des bas quartiers, Billy Costigan. De son côté, Colin Sullivan entre dans la police et est chargée d'éliminer Costello. Mais Colin fonctionne en "sous-marin" et informe Costello des opérations qui se trament contre lui.

image

image

2. Remake d'un classique du cinéma de Hong-Kong

Les Infiltrés est le remake officiel du film Infernal Affairs, qui fut considéré à sa sortie, en 2002, comme le revival du polar hong-kongais après les départs pour Hollywood de ses grands noms comme John Woo. Malgré de nombreuses similarités entre les deux films, Martin Scorsese et William Monahan, le scénariste, ont souvent insisté sur le fait qu'ils n'avaient jamais regardé l'original pour rester frais, s'inspirant uniquement du concept. Quant à Andy Lau, le réalisateur de Infernal Affairs, il a dit au Guardian: "Bien sûr que je pense que mon film est meilleur mais la version hollywoodienne est pas mal aussi."

image

3. Produit par Brad Pitt

C'est en janvier 2003 que Brad Pitt achète les droits d'adaptations de Infernal Affairs. A l'époque, l'acteur/producteur veut produire le film et interpréter le rôle de Colin Sullivan aux côtés de Leonardo Di Caprio. Quand il fut décidé de rajeunir le casting, il se désista du rôle au profit de Matt Damon.

image   image

image   image

4. La mise en scène virtuose de Martin Scorsese

Avant Les Infiltrés, Martin Scorsese avait été nommé 5 fois à l'Oscar du meilleur réalisateur, la première fois en 1981 pour Raging Bull, suivi en 1989 par La Dernière tentation du Christ, suivi en 1991 par Les Affranchis, suivi en 2003 par Gangs of New York et en 2004 par Aviator. Il finira par l'obtenir avec Les Infiltrés. A ce jour, avec 9 nominations à l'Oscar du meilleur réalisateur, il est le réalisateur vivant le plus nommé. Seul William Wyler (Ben-Hur), décédé en 1981, le dépasse avec 12 nominations.

image   image

image   image

5. Le scénario de William Monahan

Le scénariste, dont le premier scénario à avoir été réalisé était Kingdom Of Heaven de Ridley Scott, a obtenu un Oscar pour son script des Infiltrés. Depuis, on lui doit les scénarios de Mensonges d'état de Ridley Scott avec Leonardo Di Caprio et Russell Crowe et Hors De Contrôle avec Mel Gibson. Il est également passé à la réalisation avec le décevant London Boulevard avec Colin Farrell et Keira Knightley.

Martin Scorsese aurait accepté de réaliser un film basé sur son scénario car l'histoire lui rappelait celle d'un de ses films préférés, le film noir de 1949, L'Enfer est à lui de Raoul Walsh avec James Cagney.

image

image

6. Boston

La grande force des Infiltrés c'est d'avoir transposé le style très froid et stylisé de Infernal Affairs dans la pègre et la police de Boston. Avec ces accents si spécifiques et ces racines irlandaises, la ville offre un cadre original et inédit.

image

image

7. L'incroyable performance (comme d'habitude) de Leonardo Di Caprio

Les Infiltrés est le troisième film que tourne Leonardo Di Caprio avec Martin Scorsese après Gangs Of New York et Aviator. Ils remettront ça une quatrième et une cinquième fois avec Shutter Island puis Le Loup de Wall-Street. Encore deux films pour égaler Robert De Niro !

image

image

8. La légende Jack Nicholson fidèle à elle-même

C'est naturellement Robert De Niro qui a d'abord été envisagé par Scorsese pour incarner Frank Costello. Mais l'acteur était déjà engagé sur la réalisation de son deuxième film Raisons d'état. Scorsese pensa alors à son ami de 30 ans, Jack Nicholson, avec qui il rêvait depuis toutes ces années de tourner.

image

image

image

9. La puissante sobriété de Matt Damon

Comme son ami Ben Affleck qui y a tourné ses deux premiers films (Gone Baby Gone et The Town), Matt Damon est né et est un pur produit de Boston où se déroule l'intrigue des Infiltrés. Pour l'authenticité, ça ne peut pas faire de mal !

image

image

10. Une pointe d'histoire vraie

SPOILER : Le personnage de Frank Costello est en partie inspiré de Whitey Bugler qui dirigea la pègre de Boston pendant près de 50 ans. Quand il fut arrêté et emprisonné en 2001, il fut démontré qu'il était un indicateur très zélé du FBI... qui était censé l'arrêter.

image

11. Mark Wahlberg

L'acteur, lui aussi originaire de Boston, ne tient qu'un rôle secondaire dans Les Infiltrés mais c'est un des plus savoureux de sa carrière - notamment grâce à ses dialogues... très très haut en couleur. L'acteur a d'ailleurs été nommé à l'Oscar du meilleur second rôle. Et pourtant ce n'était pas gagné tant la relation entre Wahlberg et Scorsese a été problématique sur le tournage. "Marty et moi, on était en permanence en train de se battre. J'ai eu des problèmes avec Marty", racontait l'acteur au Telegraph. "J'étais supposé ne faire que quelques semaines de tournage sur Les Infiltrés. Donc, je pouvais faire pousser mes cheveux pour Invincible. Mais mon emploi du temps a changé et, quatre mois plus tard, je travaille toujours sur Les Infiltrés. Mais je ne voulais pas couper mes cheveux ce qui a beaucoup énervé Marty."

image

image

image

12. La sensualité de Vera Farmiga

L'actrice, qui avait alors tourné dans peu de films hollywoodiens, a finalement été préférée à des actrices de prestige plus connues comme Kate Winslet et Hilary Swank, pressenties au départ. Depuis, Vera Farmiga a été vue dans In The Air avec George Clooney, Source Code avec Jake Gyllenhaal et dans le récent film d'horreur Conjuring. Elle incarne actuellement Norma Bates dans la série Bates Motel.

image

image

13. La musique

Fidèle à sa tradition de films de gangsters comme Les Affranchis ou Casino, Martin Scorsese a truffé la bande son des Infiltrés de rock qui tâche à l'image du Gimme Shelter des Rolling Stones, Sailor On, Sailor des Beach Boys, Comfortably Numb de Pink Floyd, One Way Out des Allman Brothers ou le très "bostonien" I'm Shipping Up To Boston des Dropkick Murphys.

image

14. Une pluie de récompenses

Outre ses 4 Oscars (meilleur film, réalisateur, scénario, montage), Les Infiltrés a récolté des dizaines de prix dont le Golden Globe du meilleur réalisateur ou le MTV Movie Award du meilleur méchant.

image

image

image

15. Les critiques

"Les Infiltrés est une épopée du crime, un torrent de violence, d'argent, de corruption et de mort, qui se voit pourtant avec jubilation, tant il est filmé avec grâce et vigueur." - Le Monde.

"Scorsese parvient à la fois à tenir les rênes d'un récit particulièrement haletant et enchevêtré, tout en forant en profondeur dans la psyché méandreuse de ses personnages." - Les Inrockuptibles.

"Attention, derrière ce divertissement de haute volée se cache un grand film scorsesien." - Mad Movies

"Ce regard précis, aiguisé et cruel, sur des humains en pleine dégringolade, fétus de paille dans un empire du crime qui se délite, fait des Infiltrés l'un des plus beaux drames shakespeariens qui soient." - Télérama

image

image

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés