11 histoires incroyables sur LE GRAND BLEU sur Cstar

Posté par michael le lundi 26 mars 2018 il y a 4 mois

Après NikitaLéon et Le Cinquième Elément...

1. Le film est inspiré de la rivalité entre les plongeurs Jacques Mayol et Enzo Maiorca dans les années 60

Le Français Jacques Mayol rencontre l'Italien Enzo Maiorca en 1966 au Bahamas pendant un concours de plongée. C'est là, contre toute attente, que le Français battra le record de Maiorca, devenant le premier homme à plonger à 60m de profondeur en apnée.

Les deux hommes sont alors les seuls à passer la barre des 30m, seuil au delà duquel les scientifiques de l'époque était persuadé qu'il était physiquement impossible de descendre, la pression devant faire éclater la cage thoracique. C'est grâce à eux, dans les années 90, qu'on découvrira le phénomène de "bloodshift" permettant de compenser en partie la diminution du contenu aérien du thorax par une augmentation du volume sanguin des capillaires alvéolaires des poumons.

Le record de Jacques Mayol de 105m, atteint en 1983 et considéré, à l'époque, le maximum qu'un être humain puisse atteindre, a été pulvérisé en 2007 par l'autrichien Herbert Nitsch avec 214m.

image

2. Si Jacques Mayol a servi de consultant sur le film, Enzo Maiorca n'a jamais été prévenu du film.

C'est un journaliste italien qui a appris la sortie du Grand Bleu à Maiorca (dont le nom a été changé en Molinari pour le film) qui n'a pas du tout apprécié qu'on ne le consulte pas.

En attaquant Luc Besson pour diffamation, il a bloqué la sortie du film en Italie pendant plus de 10 ans.

Quand le film est enfin sorti en Italie en 2002, il a été abrégé de plusieurs scènes, dont celle où Enzo Molinari se fait payer pour sauver la vie d'hommes en train de se noyer, celles où apparaît la mère d'Enzo et celles qui caricature Enzo en "mangeurs de pâtes"

image

3. Luc Besson avait choisi Christophe Lambert, le héros de Subway, pour incarner Jacques Mayol mais ce dernier attrapa une otite dès son baptême de plongée.

Après avoir ensuite envisagé Gérard Lanvin, Mickey Rourke et Mel Gibson, il s'orienta vers Jean-Marc Barr, un franco-américain totalement inconnu qui n'avait alors que quelques petits rôles dans des productions anglophones derrière lui.

image

4. Le film a été présenté en Ouverture du Festival de Cannes 1988 déclenchant des sifflements et des moqueries dans la salle. Un des pires accueils à un film de l'histoire du cinéma.

Expliquant en grande partie la méfiance de Luc Besson avec les critiques...

image

5. Malgré sa réputation d'avoir été descendu par la critique française, le film a eu quelques excellentes critiques dans des magazines et journaux prestigieux.

Les Cahiers du Cinéma ont écrit par exemple : "Luc Besson ne prend pas le risque de vouloir en mettre plein la vue au spectateur. Il préfère varier le bleu (…), fabriquant un matelas profond sur lequel le spectateur pourra rêver."

France Soir écrivait de son côté que "Tout est exceptionnel dans ce beau film" alors que Le Monde disait que le film était "très beau, inclassable et déconcertant."

Libération s'interrogeait aussi : "Et si le Grand Bleu était, tout simplement, un beau film ?" tandis que la revue Positif qualifiait le film de "bon film spectaculaire et prenant."

image

image

6. La fille de Luc Besson, alors âgée de 1 an, devait subir une lourde opération du coeur deux jours après la présentation désastreuse du film à Cannes.

Luc Besson raconte dans Paris Match en août 2014:

"Le film était présenté à Cannes le 11 mai. Dix jours avant l’opération de Juliette, nous avions rendez-vous avec le chirurgien. Je le vois encore prendre son agenda, le feuilleter et nous dire : 'Est-ce que le 11 mai ça vous va?' Je n’ai pas osé dire non, c’était ma fille d’abord. Quand je lui ai raconté les raisons de mon angoisse, il a repoussé l'intervention de deux jours. Je me suis donc retrouvé à me faire flinguer avec Le grand bleu le 11 et, deux jours plus tard, je passais sept heures dans une salle d’attente pour savoir si ma fille allait survivre, être guérie. Le reste n’avait plus vraiment d’importance. Et curieusement, quand Juliette est allée mieux, le film s’est mis à marcher."

Le film lui est dédié.

image

7. Le film a été intégralement tourné en anglais.

Le film devait à l'origine être tourné en français et en anglais. Mais en cours de tournage, pour plus de facilités et à cause du budget considérable du film, il fut décidé de tourner uniquement en anglais.

image

8. La version américaine du film ne contient pas la musique si emblématique d'Eric Serra.

Pour la sortie américaine, une nouvelle partition a été composée par Bill Conti, le papa de la musique de Rocky.

image

9. Le Grand Bleu est le troisième plus gros succès du box-office français dans les années 80.

Avec 9,2 millions d'entrées, il est seulement dépassé par Trois Hommes Et Un Couffin (10,2 millions) et E.T. (9,4 millions).

image

10. Devant le succès du film en salles, Le Grand Bleu a fait l'objet d'une ressortie en version longue.

A l'époque, l'affiche du film disait "N'y allez pas, ça dure 3 heures !"

image

11. A Paris, la version longue n'était projeté que dans une salle, celle du Grand Rex qui avait pour l'occasion, inaugurer son écran géant, le plus grand d'Europe.

Baptisé le "Grand Large", cet écran caché dans le plafond de 280m2, large de 25m et haut de 11m, visible uniquement du balcon, sera inauguré avec la version longue du Grand Bleu qui y restera à l'affiche pendant 3 ans.

L'évènement et le phénomène était tel à l'époque qu'on estime que 30% des spectateurs français ont vu Le Grand Bleu sur cet écran.

image

image

 

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés