10 histoires incroyables sur FLASHDANCE

Posté par michael le jeudi 12 juillet 2018 il y a 4 jours

Flashdance raconte l'histoire de Alex Owens, une jeune danseuse rêvant d'intégrer une école de ballet. Mais en attendant de réaliser son rêve, elle doit enchaîner son métier de soudeuse dans une usine le jour et de danseuse exotique la nuit.

Voici 10 histoires incroyables que vous ne connaissiez peut-être pas sur le film culte.

1. Le film est inspiré de l'histoire vraie de Maureen Arder qui vendit les droits de son histoire pour seulement 2300 dollars.

En 2006, elle a porté plainte pour essayer de récupérer une part du gâteau, le film ayant rapporté plus de 150 millions de dollars dans le monde. Elle a été déboutée, la justice considérant qu'elle avait cédée ses droits de plein gré.

image

2. Le premier choix de réalisateur était David Cronenberg

Le réalisateur canadien était frais du succès underground de ses petits films d'horreur, Scanners et Chromosome 3.

Brian De Palma a aussi été envisagé. Il a préféré réaliser Scarface avec Al Pacino.

image

3. Les trois dernières actrices retenues pour le rôle principal était Jennifer Beals, Demi Moore et Leslie Wing, toutes quasi-inconnues à l'époque.

Deux versions s'opposent sur l'histoire du choix définitif. Une version dit que Michael Eisner, le patron de Paramount à l'époque, convoqua toutes les secrétaires du studio pour leur demander leur favorite. La seconde version dit que Joe Eszterhas, le scénariste du film, demanda à 200 hommes, parmi les plus machos et viriles travaillant au studio (des techniciens prioritairement), laquelle des actrices ils auraient le plus envie de "baiser".

image

4. Le look iconique du sweat-shirt de Jennifer Beals est un accident.

L'actrice raconte qu'il est sorti rétréci du sèche-linge et qu'elle a coupé un grand trou à l'encolure pour pouvoir le porter malgré tout.

image

5. Le rôle de Nick Hurley a d'abord été offert à Gene Simmons, le chanteur de KISS.

D'autres acteurs ont ensuite été envisagés avec un très jeune et inconnu Kevin Costner qui passa tout près d'obtenir le rôle.

Malgré ses 18 ans de différence d'âge avec Jennifer Beals (18 ans à l'époque), c'est finalement le plus que trentenaire Michael Nouri qui a été choisi.

image

6. Flashdance est la première fois que Jerry Bruckheimer travaille avec Don Simpson.

Ensemble, ils vont réinventer l'art du blockbuster enchaînant les énormes succès commerciaux dès l'année suivante avec Le Flic de Beverly Hills en 1984, Top Gun en 1986, Jours de Tonnerre en 1990, Bad Boys et USS Alabama en 1995 ou The Rock en 1996.

image

7. Le film a bénéficié d'une pub gratuite et quasi-illimitée.

La principale cause de l'immense succès commercial du film est imputable directement à la naissance quelques mois plus tôt de MTV, la première chaîne de télé au monde à ne diffuser que des clips vidéos. Flashdance est en effet le premier film à exploiter d'un point de vue marketing le clip vidéo. Avec ses chansons pop ultra efficace (What A Feeling de Irene Cara et Maniac de Michael Sembello) et ses clips composés d'images du film, Flashdance a ainsi bénéficié d'une pub presque illimitée et gratuite sur la nouvelle chaîne qui n'avait alors que très peu de clips à diffuser.

La bande originale s'est vendue à plus de 20 millions d'exemplaires dans le monde. En France, le single What A Feeling a été numéro 1 du Top 50 pendant 7 semaines se vendant à plus de 1,3 millions d'exemplaires.

image

8. Flashdance est le premier film d'une des plus grandes productrices d'Hollywood

Lynda Obst était productrice associée sur Flashdance avant de produire Nuit de Folie en 1987, Fisher King en 1991, Nuits Blanches à Seattle en 1993, Contact avec Jodie Foster en 1997, Comment se faire larguer en 10 leçons en 2003, la série Helix en 2014 ou très récemment le nouveau film de Christopher Nolan, Interstellar avec Matthew McConaughey.

image

9. La scène de danse finale a été réalisée par deux doublures différentes.

La première était la danseuse française Marine Jahan. La seconde, qui se charge de faire le saut au ralenti, était la gymnaste Sharon Shapiro.

image

10. 20 ans après la sortie du film, une suite du film n'a jamais été faite à cause du refus de Jennifer Beals.

L'actrice a avoué que ce refus lui a coûté un très très gros chèque. L'année suivante, en 2004, elle était à l'affiche de la série The L Word qui l'a occupé pendant 5 saisons.

image

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés