11 raisons de regarder RAGING BULL de Martin Scorsese avec Robert de Niro

Posté par michael le lundi 17 avril 2017 il y a 4 mois

1. Un des meilleurs biopics jamais réalisé

Le film est basé sur l'autobiographie de Jake La Motta, boxeur légendaire et très controversé des années 40 et 50. Aussi étonnant que ça puisse paraître, Raging Bull est un rare biopic sur une personnalité sportive (moins de 50 films dans toute l'histoire du cinéma) quand le genre est surtout réservé aux personnalités du show-business ou de la politique.

Après avoir vu le film pour la première fois, Jake La Motta a confié à la presse qu'il lui avait fait réaliser son horrible personnalité. Son ex-épouse Vicky à la question "Est-ce que j'étais vraiment comme ça ?", lui a répondu : "Tu étais pire."

2. Un des meilleurs films sur la boxe

RockyMillion Dollar Baby, Body And Soul et Raging Bull. Si vous ne deviez voir que quatre films sur la boxe, il faudrait voir ces quatre-là.

image

3. Le film passion de Robert De Niro

Robert De Niro a découvert l'histoire de Jake La Motta quand on lui a envoyé son autobiographie pendant le tournage du Parrain II en 1974. Malgré les pauvres qualités littéraires du livre, De Niro y a vu un rôle en or. La première fois qu'il en parla à Scorsese, ils étaient en préparation de Taxi Driver en 1975. Mais Scorsese refusa longtemps le film, arguant qu'il détestait la boxe, qu'il avait toujours haï la boxe depuis son enfance, que c'était un sport ennuyeux. Pendant presque 5 ans, De Niro insista auprès de son réalisateur fétiche.

Il a eu raison d'insister : De Niro a obtenu son unique Oscar du meilleur acteur pour ce film (après un Oscar du meilleur second rôle en 1974 pour Le Parrain II)

image

4. Le film qui sauvé la vie de Martin Scorsese

En 1978, Martin Scorsese vient de faire une overdose à la cocaïne, une addiction qu'il traîne depuis de nombreuses années. Après avoir frôlé la mort, encouragé par De Niro, Scorsese voit dans ce projet l'occasion de se remettre d'aplomb.

Il a été nommé à l'Oscar du meilleur réalisateur pour la première fois avec ce film.

Depuis, Scorsese avoue que Raging Bull et De Niro lui ont sauvé la vie.

image

5. Un scénario co-écrit par Paul Schrader

La première version du scénario écrite par Mardick Martin qui avait déjà écrit Mean Street et New York New York pour Scorsese a été revue par Paul Schrader, scénariste mythique de Taxi Driver et futur réalisateur de Hardcore, American Gigolo et La Féline.

C'est à lui qu'on doit notamment les scènes les plus crues du film, comme la scène de masturbation et l'ajout du personnage du frère de Jake La Motta incarné par Joe Pesci.

image

6. La révélation Joe Pesci

Raging Bull est seulement le deuxième film de cinéma de Joe Pesci. C'est De Niro qui suggéra l'acteur après l'avoir vu à la télé dans le petit film indépendant The Death Collector.

De Niro et Pesci deviendront amis et tourneront à nouveau ensemble dans Il Etait Une Fois en AmériqueLes Affranchis, Il Etait Une Fois Dans Le Bronx, Casino et Raisons d'Etat.

image

7. La métamorphose de Robert De Niro

En avril 1979, Scorsese termine le tournage des scènes concernant la carrière de boxeur de Jake La Motta. Le tournage va alors s'arrêter 4 mois, le temps que Robert De Niro change de silhouette. En 4 mois, l'acteur va prendre 28 kilos. "Je me levais tôt le matin, puis je prenais un bon petit déjeuner, puis un grand déjeuner et un grand dîner. Puis, je suis allé en France et là j'ai mangé dans tous les trois étoiles. J'étais à l'agonie, mais en une semaine, j'avais pris cinq kilos."

Pendant longtemps, il a détenu le record de la prise de poids pour un rôle. Record battu sept ans plus tard par Vincent D'Onofrio qui a pris 31 kilos pour Full Metal Jacket de Stanley Kubrick.

image

8. L'investissement sans faille des acteurs

Outre sa transformation physique, De Niro s'est également beaucoup investi avec un entraînement physique aux côtés de Jake La Motta. Le boxeur déclarera: "quatre yeux au beurre noir, des dents cassées, une côte cassée ; si j'avais à classer Robby (De Niro), je le mettrais dans les vingt premiers poids moyens du monde."

De même, dans la célèbre scène du "frappe-moi", Robert De Niro et Joe Pesci se frappent vraiment.

image

9. Le magnifique Noir & Blanc

La décision de tourner le film en noir et blanc s'est faite après que le célèbre réalisateur anglais Michael Powell a dit au chef opérateur de Raging Bull que les gants de boxe, dans les années 40, étaient forcément de couleur sombre.

Scorsese voulait également différentier son film de tous les autres films de l'époque et protester contre la non-préservation des films couleur.

image

10. La réplique culte

Popularisé par le duo DeCaunes / Garcia dans Nulle Part Ailleurs, la phrase "Did You Fuck My Wife ?" est issue de Raging Bull.

image

11. Les critiques

Pour la presse du monde entier, Raging Bull est souvent considéré comme un des 50 plus grands films de toute l'histoire du cinéma. Par exemple, pour Variety, le film est 39e. Il est 5e sur la liste de Entertainment Weekly et 11e pour Empire. Il est souvent cité comme le meilleur film des années 80.

image

 

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés