10 histoires incroyables sur LA FIEVRE DU SAMEDI SOIR

Posté par michael le dimanche 22 juin 2014 il y a 3 ans

1. Le film est basé sur un article du New York Magazine dont l'auteur a plus tard admis qu'il était entièrement bidonné.

Intitulé Tribal Rites Of The New Saturday Night, l'article, écrit par le journaliste britannique Nik Cohn pour le New York Magazine en 1976, devait retranscrire l'univers des clubbers new-yorkais au milieu des années 70. Mais incapable de percer cet univers dont il n'avait aucun code, le britannique se basa sur un jeune Mod (une sous-culture anglaise des années 60) qu'il connaissait pour construire le personnage de Vincent, celui qui deviendra plus tard Tony Manero.

image

2. Le réalisateur John G. Avildsen a été viré du film trois semaines seulement avant le début du tournage.

Le réalisateur venait de connaître un immense succès avec Rocky mais a été viré par le producteur Robert Stigwood à cause de disputes sur le scénario. C'était la deuxième fois que ça lui arrivait : juste avant de réaliser Rocky, il avait été viré de Serpico avec Al Pacino. Notez qu'il y a quand même une petite référence à Avildsen dans le film via un poster de Rocky dans la chambre de Tony.

Il a été remplacé par John Badham pour qui c'était seulement le deuxième film.

image

3. Le film est le tout premier de Donna Pescow.

L'actrice qui avait lutté pour perdre son accent de Brooklyn pendant ses études au Conservatoire d'arts dramatique a du le retrouver pour l'occasion.

Considérée "trop jolie", elle a aussi du prendre 18 kilos pour jouer Annette.

image

4. La réplique "Me décoiffe pas, merde, fais gaffe" est improvisée par John Travolta.

Et c'est devenu une des répliques cultes du film.

image

5. Pendant de longues années, la rumeur a couru que John Travolta avait été doublé pour les prises "en dessous de la ceinture". Dans l'émission Behind The Music en 2001, John Travolta affirma qu'il avait fait lui-même l'intégralité des scènes de danse.

La seule scène dont il admet avoir été doublé est la scène du générique dans laquelle Tony compare ses chaussures à une paire dans une vitrine.

image

6. Le tournage du film accumula de nombreux retards de production à cause d'incidents liés à la Mafia.

La mafia locale passait en effet son temps à tenter d'extorquer de l'argent de la production en échange de la "protection" du tournage. Une bombe explosa même dans un night-club où l'équipe tournait.

image

7. John Travolta a utilisé deux des célèbres costumes blancs pour tourner la scène de danse finale.

L'acteur a avoué qu'à la moitié de la scène il a été obligé de changer de costume, le premier, en polyester, étant beaucoup trop lourd à porter à cause de la sueur.

Un des costumes a été acheté à une enchère par le critique américain Gen Siskel, dont La Fièvre du Samedi Soir était le film préféré, pour la somme de 145 000 dollars.

image

8. Dans la première scène du pont, quand Tony, Double-J et Joey sautent du pont, personne n'avait prévenu Donna Pescow (Annette) qu'il y avait une plate-forme pour les accueillir.

Sa réaction quand elle les voit sauter est donc 100% réelle.

image

9. Il existe deux versions du film.

La première est sorti en 1977 aux Etats-Unis et était interdite aux moins de 17 ans. La seconde, sortie en 1979, était destinée aux adolescents qui avaient fait de la BO un énorme succès mais qui ne pouvaient "légalement" voir le film en salles à cause du contenu sexuel et violents de certaines scènes.

image

10. Vendu à 40 millions d'exemplaires dans le monde, la Bande Originale du film est un des 10 disques le plus vendus de tous les temps.

Avec Thriller de Michael Jackson, le Dark Side Of The Moon des Pink Floyd, le Greatest Hits des Eagles et le Back In Black de AC/DC, le Rumours de Fleetwood Mac et la bande originale de Bodyguard.

image

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés