10 raisons de regarder GONE GIRL de David Fincher

Posté par michael le dimanche 15 janvier 2017 il y a 1 an

1. L’histoire

Nick Dunne, journaliste pour la presse culturelle, est marié à Amy depuis cinq ans. Un mariage idyllique à priori. Mais le jour de cet anniversaire, il signale à la Police la disparition de sa femme. La vie de Nick et Amy est alors scrutée sous tous les angles par la police et les médias. Et très vite, des fissures commencent à apparaître dans cette image du couple parfait décrit par Nick. Tout le monde n’a alors plus qu’une seule question à l’esprit: Nick Dunne a-t-il tué sa femme?

image

2. D’après un roman culte

Gone Girl est le troisième roman de Gillian Flynn, une ancienne journaliste culturelle pour Entertainment Weekly. Publié en 2012, c’est surtout son plus gros succès, le roman ne tardant pas à se hisser aux plus hautes places des ventes et à devenir un véritable phénomène de librairie (1,8 millions d’exemplaires vendus aux Etats-Unis).

Fait assez rare, c’est l’auteur elle-même qui a adapté son roman en scénario, comme elle l’a raconté au Hollywood Reporter : “Il y a certaines choses que vous pourriez aimez dans le livre - comme un échange de dialogue - que l’on peut tout simplement pas retranscrire dans un film. J’ai dû constamment me rappeler que ce sont des médias très différents. Ca a certainement été utile d’avoir grandi avec un père professeur de cinéma et d’avoir étudié les films via mon travail à Entertainment Weekly pendant 10 ans. Vous voyiez des livres qui passent très bien en film et d’autres non. Ca vous permet de voir ce qui marche. Mais c’est le volume de l’ensemble - il y a des milliards de pièces différentes, des choses qui ont besoin d’être dedans et d’autres qui ont besoin d’être lâchées. C’est un combat.”

image

image

3. Produit par Reese Witherspoon

A peine publié au début de l’été 2012, les droits d’adaptation au cinéma du livre ont fait l’objet d’une bataille acharnée entre les studios. C’est finalement la 20th Century Fox qui emporta la mise en déboursant la colossale somme de 1,5 millions de dollars. Après avoir choisir Reese Witherspoon pour tenir le très envié rôle de Amy, l’actrice décida finalement de se désengager du projet pour se focaliser sur la production : “Il y a deux ans, j’ai vraiment décidé que je voulais me focaliser sur des projets à produire qui auraient de grands personnages féminins. Et c’est le premier sur lequel je suis tombé”, raconta-t-elle au Hollywood Reporter. La même année de sortie de Gone Girl, l’actrice a également produit Wild et elle s’apprête à produire un biopic de la chanteuse Peggy Lee ainsi qu’un film basé sur la fée clochette, en plus de la série Big Little Lies pour HBO dans laquelle elle partage l’affiche avec Nicole Kidman et Shailene Woodley.

image

4. David Fincher

Avec Se7en, The Game, Zodiac ou Millenium, David Fincher s’est imposé comme le grand maître du suspense hollywoodien dans les années 90 et 2000. C’est d’ailleurs lui que Gillian Flynn imaginait secrètement réaliser l’adaptation de son roman en l’écrivant :Gone Girl, en dépit de sa noirceur, n’est pas dénué d’humour, et je savais qu’il saurait porter ces moments à l’écran.”

Quant à Fincher, c’est le thème du narcissisme qui l’a attiré dans l’histoire de Flynn, comme il le révélait à Film Independent : “Ce qui m’intéressait le plus était l’idée du narcissisme comme une façon de lier deux personnes ensemble et cette notion de projeter la meilleure image de nous-même non seulement pour séduire quelqu’un que l’on imagine parfait pour nous mais aussi pour la faire rentrer dans notre propre projection narcissique.” 

image

5. Ben Affleck

Le choix de Ben Affleck était un choix osé de la part de David Fincher pour incarner Nick Dunne, l’acteur, malgré un come-back retentissant en tant que réalisateur, n’ayant pas une très bonne image de comédien “exigeant”. Mais les parallèles entre la vie de l’acteur, qui a eu une grosse traversée du désert dans les années 2000, et celle de Nick Dunne restent fascinants. “Ben sait ce que ça fait. Il sait ce que ça fait d’être chassé”, disait David Fincher à Entertainment Weekly. “Je pouvais retrouver le sentiment d’être assiégé et de ne pas me reconnaître dans le portrait que les médias faisaient de moi. Vous êtes choisi pour jouer dans un soap opera pour lequel vous n’avez pas auditionné. Même pour ce personnage, c’est plus compliqué que pour ma propre vie car il y a cette ambiguïté sur la vérité,” disait Affleck au Sidney Morning Herald.

image

6. La révélation Carrie Coon

Elle n’a qu’un rôle secondaire dans le rôle de la soeur de Nick Dunne mais Carrie Coon est la véritable révélation de Gone Girl, une “voleuse de scènes” qui lui avait déjà valu des tonnes d’amour avec son rôle de mère endeuillée dans la série The Leftovers.

image

image

7. Un des personnages féminins les plus fascinants et complexes

Le personnage de Amy Dunne ne peut laisser indifférent. Jouer à la fois avec froideur, fragilité et complète détermination par Rosamund Pike, le personnage ne peut laisser indifférent et est sujet à grand débat. On pouvait par exemple lire dans le Washington Post : “Amy Elliot Dunne est le seul personnage de fiction que je connaisse qui pourrait bien être décrit à la fois comme simultanément misogyne et misandre.” Dans Time, on pouvait lire une idée similaire, celle que Gone Girl était à la fois “un portrait sexiste d’une femme folle” et un “manifeste féministe”.

image

8. Une scène "WOW"

Et la quintessence de cette complexité se trouve dans une scène qui va vous faire sauter dans votre canapé en poussant des grands “WOW” et autres “WTF”. Vous êtes prévenus ! (Ne laissez juste pas les enfants de moins de 16 devant la télé à ce moment-là)

image

9. Le film le moins romantique de l’histoire

Gone Girl n’est pas le film où vous voulez emmener la fille ou le garçon qui fait battre votre coeur. Gone Girl n’est pas une gentille comédie romantique sur deux âmes solitaires qui se trouvent dans l’immensité de la grande ville. C’est tout l’inverse. Ce serait plutôt un film à vous dégoûter des relations amoureuses et du mariage en particulier. Dans Rolling Stone, le critique écrivait ainsi que “la très bonne version de Gone Girl par David Fincher est le film de l’année pour les couples qui rêvent de se détruire l’un et l’autre.”

image

image

image

10. Les critiques

“Sous les atours d’un thriller sophistiqué à la mise en scène olympienne, une farce cruelle et horrifique sur le mariage comme enfer.” - Les Inrockuptibles

“On craignait un thriller propret et on se retrouve avec un film de machination retors et barré.” - Mad Movies

“David Fincher excelle dans l'un de ses hobbies préférés : s'approprier des récits clés en main (...), avec un diabolique talent de conteur, une science exacte de la manipulation des images.” - Télérama

image

Sources Images : tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr,

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés