11 histoires incroyables sur LES AVENTURES DE TINTIN

Posté par michael le dimanche 22 février 2015 il y a 3 ans

1. Le Général de Gaulle s'amusait que son seul rival était Tintin.

André Malraux raconte dans Les Chênes qu'on abat que le Général de Gaulle avait fait cette boutade : "Au fond, vous savez, mon seul rival international, c'est Tintin! Nous sommes les petits qui ne se laissent pas avoir par les grands. On ne s'en aperçoit pas à cause de ma taille..."

2. Tintin est personne et tout le monde à la fois.

Les traits du visage de Tintin sont volontairement neutres, sans expression. C'est une volonté de Hergé pour que les lecteurs puissent mieux se projeter et s'identifier au personnage.

3. Hergé s'est toujours opposé à "sexualiser" Tintin.

Dans une interview de 1978 dans lequel il parle de lui à la place de son héros, il déclare :  "Il pense que la présence des femmes dans mes aventures créerait des ambiguïtés auxquelles il ne tient pas."

Les héritiers de Hergé ont par la suite protégé violemment "la sexualité" du héros. En 1993, ils font par exemple interdire de publication le livre The Pink Lotus de l'Espagnol Antonio Altarriba qui décrit le reporter dépressif, travaillant pour la presse à scandale, et en pleine éveil sexuel.

Ils ne peuvent pourtant rien faire sur les théories, largement relayées, de l'homosexualité du héros !

4. A la fin de la seconde guerre mondiale, Hergé est accusé de racisme à cause du deuxième album de Tintin publié en 1930, Tintin au Congo.

Hergé est accusé de "propagande missionnaire", d'y répandre une vision raciste et colonialiste des Africains. Une polémique si vive qu'elle força l'éditeur Casterman à ne pas rééditer l'album pendant plus de 20 ans.

A la fin de sa vie, Hergé s'était défendu en déclarant : "on était en 1930. Je ne connaissais le pays que par ce que les autres en disaient c'est-à-dire 'les noirs sont des enfants, ils ont de la chance de nous avoir'." L'auteur avouait que cet album était "un pêché de jeunesse".

Lorsque le film de Steven Spielberg est sorti aux Etats-Unis, de nombreux libraires américains ont enlevés cet album de leurs rayons. En Suède, l'album a été enlevé des bibliothèques en 2012.

5. Hergé n'a jamais visité aucun des pays dans lesquels il emmenait son héros en aventure.

6. L'île noire comporte deux versions très différentes.

C'est à la demande des Anglais que Hergé redessina entièrement l'album en 1965 car ils jugeaient la représentation de l'Angleterre très datée par rapport à la version de 1938.

La version de 1965 est aussi un peu édulcorée dans certains dialogues. Dans la version des années 30, Hergé s'était en effet laissé aller à mettre un revolver dans la main de Tintin qui s'exclamait "Un pas de plus et vous êtes morts". Dans la version actuelle, Tintin s'exclame juste "retournez-vous et mettez les mains en l'air"

7. Les neufs premiers albums de Tintin ont été publiés en noir et blanc avant d'être colorisés pendant et juste après la guerre.

L'étoile mystérieuse, publié en 1942, est le premier album à avoir été publié directement en couleur.

8. Le Lotus Bleu a bien failli causer un grave accident diplomatique entre le Japon et la Belgique.

Influencé par son ami chinois Chang Chong-Chen, un étudiant chinois des Beaux-Arts de Bruxelles, Le Lotus Bleu, le premier Tintin dit "réaliste"incorpore des éléments d'idéologie pro-chinoise et anti-japonaise à une époque où les tensions sont encore très vives entre la Chine et le Japon. L'ambassadeur du Japon en Belgique protesta ainsi vivement.

A la fin de la guerre, en 1946, lors de la mise en couleur, Hergé modifia un peu l'album pour le rendre moins véhément envers le Japon.

9. A la fin de la guerre, Hergé pense arrêter de publier de nouvelles aventures de Tintin.

Accusé d'avoir continué à publier, pendant l'occupation, les aventures de Tintin dans le journal Le Soir, contrôlé par les nazis, le Haut Commandement allié avait interdit à l'auteur de publier à nouveau.

C'est un éditeur Raymond Leblanc qui convint alors Hergé de prendre la direction artistique de son nouveau magazine qu'il intitule Le Journal de Tintin. C'est dans ce journal qu'on découvre pour la première fois les aventures de Blake et Mortimer, Alix, Dan Cooper ou Michel Vaillant.

Après quatre ans sans rien produire, Hergé se remettra alors à dessiner un nouvel album de Tintin qui sera publié en 1948, Les Sept Boules de Cristal. Onze autres suivront.

10. Hergé a laissé inachevées les dernières aventures de Tintin.

Décédé en 1983 d'une leucémie, Hergé a laissé derrière lui 150 pages d'esquisses, de dialogues et de notes pour ce qui devait être le 24e album de Tintin, Tintin et l'Alph-Art.

Le collaborateur de Hergé, Bob De Moor a voulu reprendre le travail de l'auteur pour le terminer mais la femme de Hergé, Fanny, s'y est opposé férocement, après qu'elle a trouvé une lettre de son époux qui disait :  "Mais faire vivre Tintin, faire vivre Haddock, Tournesol, les Dupondt, tous les autres, je crois que je suis le seul à pouvoir le faire : Tintin, c'est moi, comme Flaubert disait : 'Madame Bovary, c'est moi'."

Sans fin, l'album est malgré tout sorti en 1986.

11. Hergé est décédé quelques jours seulement avant de rencontrer Steven Spielberg pour discuter d'une éventuelle adaptation au cinéma.

Malgré la très faible popularité du reporter belge aux Etats-Unis, Steven Spielberg était devenu très fan en 1981 quand un critique avait comparé son film Les Aventuriers de l'arche perdue à Tintin. Dès lors, il a eu la volonté d'adapter Tintin au cinéma. Une volonté partagée par Hergé qui admirait énormément le travail de Spielberg (et qui détestait les premières adaptations faites au cours des années).

Finalement, après l'échec d'une première tentative au milieu des années 80 (avec un scénario écrit par la scénariste de E.T. et avec Jack Nicholson dans le rôle du Capitaine Haddock), ce n'est qu'en 2001 que Spielberg s'intéressa à nouveau au projet, pensant le réaliser en images de synthèse.

Sources Images : tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, deviantart, imgur,

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés