12 histoires incroyables sur la saga ALIEN

Posté par michael le mercredi 14 janvier 2015 il y a 3 ans

1. Dan O'Bannon, le scénariste de Alien, a eu l'idée du Chestburster grâce aux abominables douleurs à l'estomac provoquées par la maladie de Crohn dont il était atteint.

image

image

image

image

2. La métaphore sexuelle de Alien est totalement assumée et volontaire de la part de ses créateurs.

Dan O'Bannon raconte dans un documentaire de 2002 :  "La seule chose qui met mal à l'aise tout le monde, c'est le sexe. Je me suis donc dit que c'était comme ça que je devais attaquer les spectateurs. Je vais les attaquer sexuellement. Mais je ne vais pas m'attaquer au public féminin, je vais m'attaquer au public masculin. Toutes les images auxquelles je peux penser qui feront croiser les jambes aux hommes, je vais les mettre dans le film. Le viol oral homosexuel, la naissance. La chose dépose ses oeufs dans votre gorge, tout le tralala."

Vous comprenez donc que la forme de pénis de l'Alien ne soit pas du tout accidentelle !

image

3. La naissance du design de l'Alien remonte à la première tentative d'adaptation ciné du roman de Frank Herbert, Dune.

Au milieu des années 70, le réalisateur chilien Alejandro Jodorowski avait été chargé de travailler à l'adaptation ciné du roman SF culte de Frank Herbert Dune.

A cette époque, le réalisateur avait réuni plusieurs personnalités créatives autour de lui pour l'aider : Dan O'Bannon (qui avait créé les effets spéciaux DIY du premier film de John Carpenter, Dark Star), le peintre Salvator Dali, le dessinateur de bande-dessinées Jean Giraud (alias Moebius) et le peintre surréaliste H.R. Giger.

Le projet Dune tomba à l'eau mais Dan O'Bannon pensa à sa vieille "équipe" pour travailler sur le projet qu'il venait d'écrire, alors intitulé "Star Beast". C'est ainsi que H.R. Ginger créa le design de la créature, du vaisseau spatial, de la surface de la Planète, du Chestburster et des oeufs. Moebius, lui, créa les costumes d'astronautes influencés par les habits des samouraïs.

image

image

image

4. C'est un étudiant en art d'origine nigérienne qui s'est glissé dans le costume de l'Alien.

Ridley Scott, le réalisateur, aurait préféré que la créature soit animée comme une marionnette mais il fut convaincu de laisser un homme se glisser dans le costume avec les essais de Bolaji Badejo, étudiant en art de plus de 2m découvert dans un pub.

Avant lui, plusieurs mannequins féminins avaient fait des essais, ainsi que Peter Mayhew, plus connu pour s'être glissé dans le costume de Chewbacca dans Star Wars.

image

image

image

image

5. John Hurt, qui incarne Kane, la première victime du Chestburster, ne devait pas jouer dans le film.

Ce rôle était destiné à l'acteur Jon Finch, qui avait incarné MacBeth dans la version de Roman Polanski en 1971. Finch tomba malade d'une bronchite le tout premier jour de tournage. Dès le lendemain, John Hurt prenait le relais.

image

6. Malgré l'insistance de Ridley Scott à en dire beaucoup plus sur les "Space Jockey" dans le premier Alien, il a fallu plus de 30 ans au réalisateur pour voir son rêve se réaliser.

Dans le scénario d'origine écrit par Dan O'Bannon, il était fait mention d'une immense mythologie entourant l'univers d'Alien. Il était notamment fait mention des "Space Jockey", des immenses créatures biomécaniques (aussi appelés "ingénieurs") dont la civilisation avait peuplé de nombreux mondes et planètes de la galaxie.

Ces "Space Jockey", designés par H.R. Giger, obsédaient Ridley Scott qui voulaient absolument en dire plus dans le premier film. D'ailleurs, la seule scène du film où on les aperçoit aurait du être coupée au montage si Ridley Scott ne s'était pas battu pour elle.

Ridley Scott put néanmoins réaliser son rêve de faire un film sur les "Space Jockey", 33 ans plus tard, grâce au film Prometheus.

image

image

image

7. Carrie Henn, qui incarne la jeune Newt, dernière survivante de la colonie LV-426, dans Aliens de James Cameron, n'avait jamais joué dans un film avant et n'apparaîtra plus jamais dans un film après ça.

Aux dernières nouvelles, elle est institutrice en Californie.

image

8. Quand Sigourney Weaver fut nommée à l'Oscar de la meilleure actrice en 1987 pour Aliens, c'était la toute première fois qu'une actrice obtenait une telle récompense pour un film de Science-Fiction ou d'action.

Elle a perdu face à Marlee Matlin récompensée pour Les Enfants du Silence.

image

9. David Fincher était un choix de la dernière chance pour réaliser Alien 3. Plusieurs réalisateurs avaient été envisagés avant lui.

Le finlandais Renny Harlin, qui venait de réaliser Le Cauchemar de Freddy, avait été engagé par la 20th Century Fox pour réaliser Alien 3. Mais ce dernier se désista, préférant faire 58 Minutes Pour Vivre.

La 20th Century Fox se tourna alors vers le néo-zélandais Vincent Ward, auteur du très remarqué Le Navigateur : une odyssée médiévale, présenté en compétition à Cannes en 1988. Ce dernier avait l'idée de situer l'intrigue sur une planète en bois (!) habitée par des moines. Mais ce dernier quitta le projet devant les hésitations budgétaires du studio. Ward reste toutefois crédité au scénario, son idée des moines ayant été "simplement" transformé en colonie pénitentiaire pleine de violeurs et de meurtriers.

image

image

image

10. David Fincher, dont Alien 3 était le tout premier film après une carrière dans le clip, est rentré en conflit ouvert avec le studio pendant le tournage, repoussant de presque deux ans la date de sortie initiale du film.

Même si son nom est au générique, David Fincher refuse encore aujourd'hui d'être associé à Alien 3, tant le film ne correspond pas à ce qu'il aurait aimé voir à l'écran.

image

image

image

11. Joss Whedon, auteur du scénario de Alien Resurrection et futur réalisateur des films Avengers, a lui aussi pris ses distances avec le film qu'il a écrit.

Il raconte pourquoi : "Ce n'est pas parce qu'il ont tout changé, même s'ils ont changé la fin. C'est surtout parce qu'ils ont tout fait mal. Ils disaient les répliques - plus ou moins - mais ils les disaient mal. Et le casting était mal choisi. Et les designs étaient mauvais. Et la musique était mauvaise. Tout ce qui pouvait être raté était raté. (...) Ce n'est pas vraiment une question de modifications de mon scénario. C'est juste la façon horrible dont ils l'ont réalisé qui rend le film presque irregardable."

image

12. La différence majeure entre le scénario de Joss Whedon et le film final est la fin qui devait, à l'origine, se dérouler sur Terre.

La fin de Alien Resurrection a été modifiée pendant le tournage afin de faire des économies d'argent. Dans la version de Joss Whedon, le film devait se terminer sur Terre avec Ripley, Call (Winona Ryder) et d'autres, combattant le "Newborn Alien". Ayant prévu le coup, Whedon avait même écrit cinq fins différentes, l'une se déroulant dans une forêt, une autre dans une décharge, une autre dans une maternité et une autre dans un désert.

image

Sources Images : tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr,

Film Action

© Followatch 2014 . Tous droits réservés